NFL Scouting Combine 2018Présentation

NFL Scouting Combine
NFL Scouting Combine
le 02/03/2018 à 03:58 par Blaise Collin

Indianapolis, le 1er Mars 2018 – Trois cent trente six. C’est le nombre de joueurs universitaires invités au Scouting Combine 2018, la grande messe du football professionnel destinée à évaluer les futurs joueurs NFL. Tous rêvent de continuer leur carrière en foulant les pelouses dominicales à l’automne prochain. Pourtant, seulement environ deux cent cinquante joueurs seront draftés fin avril et, parmi eux, une grosse trentaine n’aura même pas été invitée à Indianapolis. Autant dire que la concurrence est rude pour les jeunes aspirants.

Sans surprise, Alabama est représentée par la plus grosse délégation de joueurs (14), suivie par Ohio State et Oklahoma (11) puis Georgia et LSU (10). Fait surprenant, Michigan n’a que deux joueurs invités, signe que les temps sont durs du côté d’Ann Arbor. A côté des habituels monstres du College Football, on retrouve des joueurs d’universités plus modestes comme Fordham, Stony Brook, Humboldt State, Dubuque, ou encore Wagner. On imagine aisément que la tâche du comité de sélection des joueurs invités n’est pas mince : le talent peut se cacher à tous les niveaux du football universitaire.

L’événement, qui était autrefois plutôt confidentiel, est devenu au fil des années un incontournable pour les fans et les média. Aujourd’hui, le gigantesque centre des congrès d’Indianapolis accueille l’événement dans plusieurs de ses salles de conférences, dont celle réservée aux média qui peut asseoir près de huit cents journalistes.

Salle média du NFL Combine
Salle média du NFL Combine (Blaise Collin)

Un autre grand hall accueille les fans qui peuvent se faire prendre en photos avec les cheerleaders des Colts ou encore assister aux tests de musculation (voir ci-dessous).

Cortney et Zhanna, cheerleaders des Colts
Cortney et Zhanna, cheerleaders des Colts (Blaise Collin)

Une partie de ce grand hall est réservé aux média pour leurs entretiens avec les joueurs.

Salle d'interviews du NFL Combine
Salle d'interviews du NFL Combine (Blaise Collin)

La chaine NFL Network couvre la semaine d’évaluation des joueurs, aussi bien au centre des congrès, où sont effectués les entretiens entre joueurs et média, qu’au Lucas Oil Stadium, où prennent place les exercices de terrain.

Lucas Oil Stadium
Lucas Oil Stadium (Blaise Collin)

Evidemment, tous les média majeurs sont présents, de ESPN à Fox Sports en passant par NBC Sports ou autre SiriusXM, la radio par satellite.

Ron Rivera (Head Coach, <a href='/nfl/carolina-panthers'>Carolina Panthers</a>) invité de Rick Neuheisel (droite) sur SiriusXM
Ron Rivera (Head Coach, Carolina Panthers) invité de Rick Neuheisel (droite) sur SiriusXM (Blaise Collin)

Saquon Barkley (RB, Penn State) et Bo Scarbrough (RB, Alabama) en interview sur SiriusXM
Saquon Barkley (RB, Penn State) et Bo Scarbrough (RB, Alabama) en interview sur SiriusXM (Blaise Collin)

Le programme des joueurs est chargé et étalé sur quatre jours durant lesquels ils sont évalués par les entraineurs, managers généraux et recruteurs de la NFL. Au programme, tests physiques, mentaux et médicaux ainsi qu’une batterie d’entretiens « d’embauche ». Les quatre jours se décomposent selon :

  • Jour 1 : arrivée à Indianapolis – examens médicaux préliminaires (incluant radiographies) – début des entretiens avec les équipes
  • Jour 2 : évaluation physique – examens médicaux – suite des entretiens avec les équipes
  • Jour 3 : tests psychologiques – réunion avec l’association des joueurs de la NFL (NFLPA) – entretiens avec les média – fin des entretiens avec les équipes
  • Jour 4 : exercices sur le terrain – départ d’Indianapolis

 

Les tests comprennent :

  • 40-yard dash : l’événement phare du Combine, c’est une version raccourci du 100 mètres (puisque couru sur 36 mètres). Il mesure la vitesse et l’explosivité des joueurs. Le record est détenu par John Ross (WR, 2017) avec 4.22 secondes. Il a été attribué un chrono de 4.12 secondes à Bo Jackson (RB, 1986), obtenu avant l’utilisation du chronométrage électronique en 1999.
  • Bench press : c’est le seul exercice de musculation du Combine. Il s’agit de soulever le plus grand nombre de fois 102 kilos de fonte (225 livres, exactement). L’effort est un indicateur d’endurance et du temps passé par les joueurs dans la salle de musculation au cours de leur carrière universitaire. Le record appartient à Stephen Paea (DT, 2011) avec 49 répétitions. Justin Ernest (DT, 1999) détient le record absolu avec 51 répétitions mais c’était avant 2006, année qui a vu ces records être (non) officiellement enregistrés par la NFL.

Bench Press
Bench Press (Blaise Collin)

  • Vertical jump : saut pieds joints qui permet de mesurer la hauteur atteinte par la main de l’athlète sur une échelle graduée et d’en déduire la hauteur de son saut, indicateur de puissance et d’explosivité du bas du corps. Le record post-2006 appartient à Chris Conley (WR, 2015) avec 1.14 mètre. Gerald Sensabaugh (S, 2005) détient le record absolu avec 1.17 mètre.
  • Broad jump : saut sans élan, départ pieds joints, qui permet d’évaluer l’explosivité et la force du bas du corps. La réception en fin de saut sert aussi d’indicateur d’équilibre. Byron Jones (DB, 2015) détient le record du Combine avec 3.73 mètres, ce qui constitue également un record du monde, rien que ça.
  • 20-yard et 60-yard shuttles : exercices de course d’un cône à l’autre avec changement de direction. Ils permettent d’évaluer la rapidité et l’explosivité latérales dans de petits et moyens périmètres. Depuis 2006, Jason Allen (CB, 2006) et Brandin Cook (WR, 2014) se partagent le record sur 20 yards avec 3.81 secondes. Kevin Kasper (WR, 2001) détient le record absolu avec 3.73 secondes. Sur 60 yards, Kevin Gibson (WR, 2017) est le détenteur du record avec 10.71 secondes.
  • 3-cone drill : cet exercice évalue la capacité des athlètes de changer de direction à pleine vitesse en courant sur un parcours en forme de « L ». Jeff Maehl (WR, 2011) s’est montré le plus rapide à ce jeu avec 6.42 secondes.
  • Entretiens individuels : chaque équipe dispose de soixante entretiens de quinze minutes avec les joueurs de leur choix.
  • Evaluation physique (taille, poids, cardio, blessures, etc.).
  • Dépistage de drogues.
  • Test Cybex : test de fitness principalement destiné à évaluer la bonne santé des joints (cou, épaules, coudes, genoux, chevilles, etc.).
  • Test Wonderlic : test d’intelligence de douze minutes et cinquante questions. Un score de 20 correspond grosso-modo à une intelligence moyenne, i.e., un QI de 100. Le record est détenu par Pat McInally (1975) avec un score parfait de 50. Le fait qu’il ait été punter (mais aussi receveur) à Harvard n’est sans doute pas étranger à la performance…

A l’issue de tous ces tests, les « front offices » des trente deux équipes NFL auront largement de quoi évaluer leurs futurs employés avant la Draft de fin avril.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Personne dans le football ne devrait être appelé un génie. Un génie est un type comme Norman Einstein.  – Joe Theisman, ancien QB des Washington Redskins

En VO :  Nobody in football should be called a genius. A genius is a guy like Norman Einstein. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !