Les nippons médaillés de bronzemalgré la pugnacité mexicaine

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Le Japon medaillé de bronze
Le Japon medaillé de bronze (Thomas Deligny)
le 15/07/2011 à 21:30 par Thomas Depaepe

Sur le terrain, deux vieux "ennemis" de la Coupe du Monde, le Mexique et le Japon se retrouvaient pour se disputer la médaille de bronze et le titre de meilleur nation derriére les 2 géants d'Amérique du Nord que sont les USA et le Canada.

 

Le premier drive est lancé par les Mexicains, mais ils ne progressent guère et manquent même de perdre le ballon sur un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
. Sur la 3éme et 4 yards, leur QB Rodrigo Perez part en improvisation car ses receveurs sont biens couverts par l’escouade japonaise… il couvre alors suffisamment de yards au sol pour prendre le premier firstdown du match. Sur l’action suivante Mateos (QB/WR mexicain) capte le cuir sur l’aile gauche avant de changer complétement de coté pour prendre une dizaine de yards devant des japonais médusés par la tactique des mexicains tout de vert vétus. Après un sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
d’Hirai et une belle défense nippone, les mexicains sont forcés au puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
.

Pour son premier drive offensif, les joueurs du soleil levant ne trouvent aucune solution et ils doivent très vite rendre le cuir aux verts qui arborent une très belle tête aztèque sur leur casque. Le premier quart-temps se termine sur un field-goal de plus de 40 yards raté par les joueurs d’Amérique centrale.

Après un beau catch de Diego Jair Viamonts et une course de Juan Carlos Castillo, les  verts passent le milieu du terrain, mais malgré leur combativité ils sont obligés de rendre le cuir aux nippons ; cette fois ci ces derniers vont progresser très vite sur le gazon : une pénalité défensive les fait (enfin) passer le milieu du terrain, s’en suit une passe hyper tendue de leur quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
pour son receveur (Ken Shimizu) qui capte le cuir sur une trentaine de yards pour amener son équipe sur les 15 yards adverse ; 15 yards que couvre Takata lorsqu’il décide de partir seul alors que son équipe est sur une formation à 4 receveurs. Après la transformation, le Japon prend la tête 7-0.

Mais Viamontes va immédiatement réduire le score en relançant sur 82 yards grâce à une bonne protection de ses partenaires au début de son retour de kickoff : 7-7.

Naoki Maeda pense l’imiter, mais il est rattrapé par la patrouille à mi-terrain et les siens vont vite caler en attaque.

Alors qu’il ne reste que 2 minutes à jouer, le Mexique revient en attaque… mais le safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
japonais Miyake lit parfaitement le regard du quarterback adverse et intercepte le cuir en passant devant le receveur ; à la faveur de son pick, Miyake amène ses partenaires sur les 15 derniers yards. La défense mexicaine sort alors des beaux jeux et réduit à néant les espoirs de TD ; un field-goal suffira au bonheur des japonais et ils rentrent aux vestiaires avec une avance de 3 points.

La première mi-temps aurait de bonne tenue du coté des deux défenses ; mention spéciale à la défense contre la course japonaise qui a été impeccable. 

Catch signé Naoki Maeda
Catch signé Naoki Maeda (Thomas Deligny)

La seconde période commence sur une shovel pass réussie a destination du 20 qui sort les nippons d’une troisième et 10 yards en plein milieu du terrain. Sur l’action suivante, Takata allume une chandelle sur 40 yards… mais personne n’est à la réception. Mais le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
nippon viendra rapidement, puisque sur un tracés profond et un cut extérieur, Maeda capte le cuir et laisse sur place son défenseur pour inscrire le TD.

Le Mexique repars en attaque, mais Perez subi un sack avant de ne pouvoir réussir une 3éme tentative et 18 yards. Au punt mexicain succède une attaque japonaise stérile ; on croit alors au punt, mais c’est une feinte car le quarterback remplaçant Sugarawa a pris la place du punter et il trouve Ogawa sur prés de 20 yards pour un firstdown juste avant la fin du 3éme quart-temps. Takata revient alors sur le terrain et il dissèque la défense mexicaine qui devient très revendicatrice à l’encontre des arbitres… Pour inscrire le TD, et couvrir les 3 yards restant, les nippons tentent un nouveau trick play : le coureur part coté gauche avec le cuir, il le transmet alors à un receveur qui lance en direction de Takata (QB) qui est parti sur la droite… mais les défenseurs mexicains sont très attentifs et takata est taclé avec perte de terrain. Le field-goal est alors tenté, mais il passe largement à coté.

Les « latinos » reviennent en attaque avec leur panache habituel sous les « Ola » du public. Après une course axiale et une réception long de ligne, les mexicains appellent un jeu truqué : Perez remet le cuir à son receveur Allonso qui lance le cuir sur 40 yards ; un défenseur dévie le cuir directement dans les bras de Salazar qui entre dans l’embut pour inscrire le TD… mais il y a un flag car l’arbitre considère que la passe de Perez vers Allonso était en avant. Les joueurs du soleil levant s’en sortent bien, mais le Mexique reste en attaque et se sort d’une 3éme et 18 yards grâce à une pénalité (roughin the passer). Sur une course de Perez, Mateos se fait plaisir et met un coup de casque directement dans un défenseur japonais qui reste allongé durant de longues minutes sur le terrain. Heureusement, Suzuki se relève par lui même et le Mexique se retrouve avec une lourde pénalité… mais s’en sort a nouveau sur une réception de Viamontes et marque le TD par Salazar qui use de sa taille pour prendre le ballon au dessus de la défense. Le Mexique recolle ainsi au score : 14 à 17 à 4 minutes de la fin.

Salazar capte un TD
Salazar capte un TD (Thomas Deligny)

Le public autrichien qui a clairement pris parti pour les latinos soutien un retour de ces derniers ; sauf que le japon enchaine les firstdown. A 2 minutes de la fin, le japon doit jouer une 3éme et 5 yards qui s’annonce décisive s’ils veulent rester en attaque et ainsi remporter la médaille de bronze… mais la défense mexicaine sacke Takata et permet à son attaque d’avoir une minute et douze secondes pour marquer.

Les mexicains partent de leurs 20 yards et jouent en no-huddle pour sauver un maximum de secondes… mais les jeux appelés ne sont pas forcément pertinents car les joueurs ne peuvent souvent pas sortir du terrain avant le tackle. A 12 secondes de la fin le Mexique arrive sur les 32 yards grâce à une faute stupide d’un japonais qui pousse le quarterback violement en touche. Le field-goal est alors tenté par José Carlos Maltos… mais le japon contre le coup de pied de 52 yards.

Les japonais peuvent se congratuler, ils ont battus pour la 3éme fois les mexicains en Coupe du Monde, mais cette fois ci les nippons n’auront que la médaille de Bronze (après 2 titres de champions et une médaille d’argent il y a 4 ans).

 

MVP :

Mexique : le linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
Manuel Padilla

Japon : le receveur Naoki Maeda

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
0 10 7 0 17
0 7 0 7 14
... chargement de la zone de commentaire ...

 Ils vous donnent une Cadillac une année, la suivante ils vous donnent l'essence pour quitter la ville.  – Woody Hayes, coach, Ohio State

En VO :  They give you a Cadillac one year, and the next year they give you the gas to get you out of town. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !