Draft 2015 - Interview de Dylan Wynn (DE, Oregon State)"Le Football est un sport d'émotions fortes"

Dylan Wynn entre dans l'arène
Dylan Wynn entre dans l'arène (Scobel Wiggins)
le 30/04/2015 à 08:17 par Thomas Savoja

Quelques heures avant l'édition 2015 de la Draft qui se déroulera ce jeudi soir à Chicago, nous vous proposons de découvrir un prospect NFL un peu particulier en la personne du Defensive End des Beavers d'Oregon State Dylan Wynn. 

C'est en 2010 que j'ai découvert Dylan en sympathisant avec sa grand mère Sandy. Passionnée de Football, elle me décrivait avec ferveur les vertus de la fameuse De La Salle High où il évoluait à l'époque et qui trustait les titres depuis deux décennies en Californie du Nord. De passage à Concord, j'eu même le privilège de partager un repas de Thanksgiving avec cette sympathique famille. Depuis, je suis avec un intérêt particulier les exploits de Dylan.
C'est donc à Corvalis dans l'Oregon que le jeune homme a décidé de continuer sa carrière sur le campus de l'université d'Oregon State. Dylan s'y est forgé une solide réputation de défenseur féroce au moteur hors norme et au leadership affirmé. Il répond à nos questions en toute simplicité et même si ses chances d'être drafté ne sont pas évidentes au regard de son physique un peu atypique pour son poste, je suis prêt à parier qu'il décrochera une place dans un Roster NFL en Septembre !

Dylan Wynn
Dylan Wynn (OSU)
Footballamericain.com : Dylan, tout d'abord un grand merci de consacrer du temps pour répondre à nos questions. Tous les fans français de Foot US vont être ravis de faire plus ample connaissance avec toi. Nous sommes désormais à quelques heures de cette Draft 2015, peux-tu nous dire comment tu t'es préparé pour l’événement avec notamment des Pro Days OSU où tu t'es particulièrement illustré avec un record NFL en salle de muscu !

Dylan Wynn : Le processus de préparation a été long mais finalement assez amusant. Pour la première fois de ma carrière, j'ai pu véritablement me concentrer à 100% sur le Football. Cela a été une super expérience que de pouvoir mettre toute mon énergie au service du sport que j'aime. Mes séances d'entrainement dans la perspective de cette Draft et tout le processus d'évaluation qui va avec, bien que parfois un peu stressant a finalement été plaisant à dérouler pour moi.

Footballamericain.com : La première fois que j'ai entendu parler toi, tu étais co-capitaine Senior au Lycée De La Salle à Concord en Californie. Cette école est très célèbre aux Etats-Unis de part sa longue tradition de victoires sous la coupe du légendaire coach Bob Ladouceur (voir le film sorti en 2014 sous le titre "When the game stands tall"). Peux tu nous expliquer comment jouer pour De la Salle a influencé ton parcours en tant que joueur de Football et en tant qu'homme ?

Dylan Wynn en High school
Dylan Wynn en High school (JC.Fajardo)
Dylan Wynn : De La Salle a fait de moi la personne que je suis aujourd'hui. Les principaux traits de caractère qu'ils instillent à leurs étudiants sont l'intégrité, le respect et l'engagement dans l'ensemble des actions que l'on mène. J'ai vraiment pris à cœur ces valeurs particulièrement dans la façon dont je mène ma carrière footballistique. Et je crois pouvoir dire que je dois beaucoup de mes succès à cet enseignement.

Footballamericain.com : A la sortie du lycée, tu as reçu de multiples offres de bourse de la part d'Universités de premier plan. Pourquoi avoir choisi Oregon State plutôt que des facs plus réputée comme Stanford ou Cal qui te courtisaient également ?

Dylan Wynn : C'est à Oregon State que je me suis senti le mieux, disons un peu "comme à la maison". Ce sentiment d'ambiance familiale a beaucoup compté dans mon choix. En plus, le campus est très vaste et attrayant puis le coaching staff a su me convaincre en embrassant également cette notion de communauté et de famille qui m'a réellement séduite. 

Footballamericain.com : Tu as passé 4 années à l’Université d'Oregon State en jouant 44 matchs pour les Beavers. Quels ont-été tes meilleurs souvenirs à Corvalis ?

Dylan Wynn : Quelques uns de mes meilleurs souvenirs sont liés aux victoires obtenues face à de grosses cylindrées du championnat et notamment face à des équipes classées. Je pense particulièrement à notre victoire face à Wisconsin lors de mon année de Sophomore qui fut l'un des matchs les plus mémorables de ma carrière. Une autre chose qui me restera est évidemment la proximité que j'ai pu développer avec mes coéquipiers.

Dylan Wynn
Dylan Wynn
Footballamericain.com : Les Beavers ont éprouvé pas mal de problémes la saison dernière en finissant avec un modeste record de 5-7 et surtout sans décrocher le moindre ticket pour un Bowl. Comment expliques-tu ces difficultés et comment as tu géré cela en tant que Senior et leader de la défense ?

Dylan Wynn : En Football NCAA, chaque semaine est le début d'une nouvelle saison. Il faut oublier ce qu'il s'est passé le samedi d'avant et se focaliser uniquement sur les échéances à venir sinon vous êtes perdu ! La PAC 12 a toujours été très compétitive. Cette année n'a pas fait exception. La plupart des matchs se dénouent au dernier moment et au final on a mal géré cette année ces instants clés même si cela ne s'est souvent pas joué à grand chose.

Footballamericain.com : Tu as évolué comme tu le soulignes dans la prestigieuse Conférence PAC 12. Quel sont les joueurs les plus impressionnants que tu aies côtoyé dans ta carrière universitaire ?

Dylan Wynn : J'ai toujours été un grand fan de la ligne offensive de Stanford que j'ai eu le privilège d'affronter à plusieurs reprises. Il sont très biens coachés, ont des grosses qualités techniques et physiques et sont des joueurs respectueux ce qui ne gâche rien. Il savent comment gagner des rencontres et c'est le plus important.

Dylan Wynn
Dylan Wynn
Footballamericain.com : Quel est le stade le plus impressionnant pour ne pas dire intimidant dans lequel tu aies pu évoluer au cours de ta carrière universitaire, que ce soit en terme de fans ou d’atmosphère générale ?

Dylan Wynn : Je ne dirais pas intimidant mais le stade dans lequel j'ai préfèré jouer est assurément celui d'Arizona State. Le lieu et la folie des fans provoque un environnement particulier qui donne des rencontres à haute énergie !

Footballamericain.com : A Oregon State, tu as partagé ton temps entre les poste de Defensive End et de Defensive Tackle afin d'exploiter au maximum les oppositions qui se présentaient. Mais finalement quel est ton poste favori ?

Dylan Wynn : Ma position favorite est celle où je peux frapper le plus d'adversaires ! A partir du moment ou je suis en capacité de plaquer et de faire mal à l'adversaire, la position importe peu.

Footballamericain.com : En tant que joueur de ligne défensive, quel est finalement ton moment favori sur un terrain de football et le moment que tu appréhendes le plus ?

Dylan Wynn : Le Football est un sport d'émotions fortes fait de hauts et de bas. Il n'y a donc pas vraiment de moments favoris en tant que tels. C'est une continuité de cycles ou on éprouve des sentiments positifs et négatifs. C'est un gros challenge mais on apprends beaucoup.

Footballamericain.com : Qu'est ce que tu réponds à ceux qui pense que ta taille peut être un obstacle au niveau supérieur ? As-tu par exemple envisagé de changer de position pour jouer par exemple FullbackFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
?

Dylan Wynn : Je jouerais là où les gens auront besoin de moi. Mais je pense avoir prouvé que j'étais assez déterminé, assez rapide et assez costaud pour jouer d'égal à égal avec des joueurs de calibre NFL.

Dylan Wynn au Pro Day
Dylan Wynn au Pro Day
Footballamericain.com : Ta famille vient du Nebraska, tu es natif du Texas et as grandi en Californie ! Au final, y-a-t-il une franchise NFL que tu suis particulièrement et pour laquelle tu préférerais évoluer ?

Dylan Wynn : Pas véritablement. Je serais ravi de jouer pour n'importe quelle équipe qui me donnera l'opportunité de décrocher mon rêve !

Footballamericain.com : En ce qui concerne la Draft à venir quels sont tes réelles attentes ? Tu te positionnes un peu comme outsider non ? Comment estimes-tu tes chances de trouver une place en NFL ? Est ce que la "Free agency" est une option pour toi ?

Dylan Wynn : Il adviendra ce qu'il adviendra. J'ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour me mettre en position favorable et dans la meilleur situation possible pour cette échéance. Je ne m'inquiète donc pas de choses sur lesquelles je n'ai plus de contrôle.

Footballamericain.com : Lorsque tu obtiendras ton premier salaire de joueur pro, quel sera ton premier achat ?

Dylan Wynn : Un "kringle" (ndlr: patisserie d'origine scandinave) – (rires). Cela fait un bout de temps que j'en rêve !

Footballamericain.com : Tu t'es spécialisé à la fac dans le développement humain et les sciences de la famille. Quels sont tes plans après le Football ?

Dylan Wynn : Pour le moment mon seul plan est le Football. Avoir un plan B aurait tendance à me distraire de mes objectifs. Je n'ai donc qu'un plan A : devenir pro !

Dylan Wynn
Dylan Wynn
Footballamericain.com : Parle nous un petit peu de tes hobbys en dehors du terrain ?

Dylan Wynn : J'adore les chiens. J'ai deux Rottweilers et un Labrador noir. Je suis le genre de type qui aime bien la nature. J'adore passé du temps en extérieur avec mes amis et ma famille pour une partie de pêche, de chasse ou quoi que ce soit de ce type.

Footballamericain.com: Une question pour le public Français: si je te dit “France”, qu’est ce qui te vient immédiatement à l’esprit ?

Dylan Wynn : Je dirais la bonne bouffe bien sur !

Footballamericain.com : Le Football se développe progressivement en France et notre Championnat Elite attire chaque année de plus en plus de joueurs NCAA et notamment en provenance de Division 1 NCAA. Que penses-tu de cette tendance et a-t-on une chance de te voir un jour débarquer dans l'hexagone si tu ne trouvais pas ta place en NFL ?

Dylan Wynn : J'étais en effet au courant que le Foot Américain devenait de plus en plus populaire en Europe et qui sait ce qu'il peut se passer pour moi ? Adviendra ce qu'il adviendra !

Footballamericain.com: Merci beaucoup pour ton temps, on te souhaite le meilleur pour la Draft à venir. Y-a-t-il un moyen de te suivre sur le Net ?

Dylan Wynn : Je vous conseille d'utiliser "Google Alert". C'est ce que fait mon père et cela marche nickel !

... chargement de la zone de commentaire ...

 C'est un f... de p... arrogant. C'est ce qui fait de lui un si grand joueur.  – Lawrence Taylor à propos de son coéquipier Phil Simms

En VO :  He's a cocky sumbitch. That's what makes him such a great player. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !