Draft 2018Bilan du premier tour

La draft 2018 est enfin là !
La draft 2018 est enfin là !
le 28/04/2018 à 10:16 par Rémy Lecomte

Elle est attendue depuis des mois par les candidats à la NFL qui espèrent être les stars de demain, la draft 2018 est enfin arrivée. Comme souvent, quelques surprises sont venues animer ces deux premières soirées. Entre trades et sélections étonnantes, retour sur le premier tour de cette draft.  

1. Cleveland Browns - Baker Mayfield (QB) : Une fois de plus, les Browns espèrent avoir trouvé LE franchise QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
qu'ils attendent depuis si longtemps. C'est le onzième QB sélectionné en 19 ans et le cinquième sélectionné au premier tour. Il n'était pas nécessairement pressenti à être le premier quarterback de cette draft mais semble se présenter comme le sauveur de la franchise de Cleveland. Alors, le messie est-il enfin arrivé ? La réponse dans quelques mois... 

2. New York Giants - Saquon Barkley (RB) : Il est sans conteste LE joueur le plus impressionnant de cette draft. Les comparaisons sont très flatteuses pour le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
qui dispose de toutes les armes pour réaliser une grande carrière NFL. Ce choix n'en reste pas moins relativement surprenant. En effet, de bons quarterbacks étaient encore disponibles et de nombreux fans semblent frustrés de laisser passer cette chance de sélectionner l'éventuel remplaçant d'Eli Manning

3. New York Jets - Sam Darnolds (QB) : Les Jets ont sacrifié trois second tours pour passer de la sixième à la troisième place dans cette draft. Preuve de la confiance qu'ils placent en Sam Darnolds. Malgré une dernière saison un peu en dent de scie, le jeune quarterback reste un des top prospects de cette année. Les Jets espèrent le voir grandir sous le mentorat de Josh McCown. Un choix pas trop surprenant pour une franchise qui a besoin de se reconstruire offensivement. 

4. Cleveland Browns - Denzel Ward (CB) : Les Browns ont pris le parti de renforcer leur défense avec ce choix. Un cornerback dynamique, pas très grand mais capable de couvrir tous les types de tracés. Il est aussi un redoutable plaqueur. Il suit les traces de Marshon Lattimore et Eli Apple dans la tradition des cornerbacks d'Ohio State sélectionnés au premier tour. 

5. Denver Broncos - Bradley Chubb (DE) : Les Broncos renforcent un peu plus leur défense avec ce pass rusher qui rejoint une armada déjà bien chargée avec notamment Von Miller. En plus de ses capacités à chasser le quarterback, Chubb se montre assez polyvalent et est très efficace face à la course également. Denver disposait déjà d'une belle escouade défensive, la voilà renforcée. L'AFC West est prévenue. 

6. Indianapolis Colts - Quenton Nelson (G) : Après une saison catastrophique avec plus de 50 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
concédés, la ligne offensive des Colts se voit renforcée avec l'arrivée de ce guard qui aura la lourde tâche de protéger Andrew Luck mais aussi de dégager des espaces pour le jeu au sol. Il est assez rare de voir un guard sortir si tôt dans la draft, preuve irréfutable du talent de l'ancien joueur de Notre Dame.

7. Buffalo Bills - Josh Allen (QB) : Au prix d'un trade avec les Buccs, les Bills ont grapillé quelques spots pour sélectionner le quarterback Josh Allen. Ce choix est plus que probablement un choix à long terme, les experts s'accordent sur le fait que le QB de Wyoming n'est pas "NFL ready" et devra grandir au sein de la franchise, dans l'ombre d' AJ McCarron. Depuis Jim Kelly en 1996, aucun des sept quarterbacks draftés par les Bills n'a réussi à sortir une saison avec un bilan positif. Alors, Josh Allen est-il enfin le bon choix ? La réponse sans doute dans un an ou deux. 

8. Chicago Bears - Roquan Smith (LB) : Il n'est pas le plus imposant, mais le linebacker devrait trouver sa place au sein de cette défense déjà bien rodée. Capable de couvrir de grands espaces, il est également un redoutable blitzer. Un joueur complet qui pourrait jouer un rôle important dans la défense des Bears et qui devrait voir son nombre de snapsSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
grandir au fil de la saison. 

9. San Francisco 49ers - Mike McGlinchey (T) : Après avoir offert un contrat record à Jimmy Garoppolo, les 49ers ont logiquement fait le choix de protéger cette investissement avec un tackle. Un choix logique dans l'optique de faire de Jimmy GGuard
homme de la ligne offensive placé à droite et à gauche du center. Il doit protéger le QB et creuser des brèches aux RB.
le franchise QB que San Francisco attend depuis bien longtemps. 

10. Arizona Cardinals - Josh Rosen (QB) : Quatrième quarterback sélectionné dans cette draft, il est sans doute celui qui dispose des armes pour entamer rapidement sa carrière sur les terrains de NFL. Piqué à vif par cette sélection qu'il estime tardive, le premier choix des Cards n'a pas manqué de faire réagir les fans. À lui d'assumer ses propos et de faire ses preuves dans le désert. Un excellent choix pour les Cardinals qui disposeront également de Sam Bradford cette saison. 

11. Miami Dolphins - Minkah Fitzpatrick (DB) : Il peut jouer partout dans la secondary. De safetySafety
Signifie deux choses différentes :
1- c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
.
2- c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Il tient en quelque sorte le rôle d'un libéro en football européen.
à cornerback, il peut même s'improviser LBLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
pour couvrir les tight ends. Encensé par son ancien coach qui n'est autre que Nick Saban, nul doute que Fitzpatrick trouvera au sein de la franchise floridienne. 

12. Tampa Bay Buccaneers - Vita Vea (DT)Gerald McCoy doit bien accueillir l'arrivée de ce colosse pour renforcer la défense des Buccs qui n'était que l'ombre d'elle-même en 2017. Malgré ce physique de tronc d'arbre, ce beau bébé peut aussi se déplacer. Il va apporter un gros plus à cette défense qui n'en reste pas moins toujours très friable en secondary. 

13. Washington Redskins - Da'Ron Payne (DT) : Encore un beau bébé qui jouera un rôle important cette saison. En effet, Washington s'est montré incapable de stopper le run l'an passé et se doit de se renforcer dans cette catégorie. Un choix logique qui devrait permettre de colmater les brèches à l'intérieur de cette ligne défensive. 

14. New Orleans Saints - Marcus Davenport (DE) : Les Saints sont passés de la 27ème à la 14ème place de cette draft pour aller chercher un joueur très attendu. Un talent brut qui pourrait former un duo plus qu'intéressant avec Cameron Jordan

15. Oakland Raiders - Kolton Miller (OT) : La ligne offensive des Raiders est déjà bien garnie mais cet ajout est une nouvelle preuve que du côté des Raiders, on souhaite préserver Derek Carr. Miller sera donc formé à bonne école et pourrait devenir l'un des linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snap donné.
à suivre dans les saisons à venir. 

16. Buffalo Bills - Tremaine Edmunds (LB) : Âgé de 19 ans, il s'agit là d'un diamant brut. Des capacités physiques hors normes, une vitesse impressionnante par rapport à sa taille, c'est un joli coup que réalisent les Bills. Il pourrait se cantonner au rôle de middle linebacker mais ses compétences lui permettent également de presser le quarterback. S'il est bien formé, il sera un joueur unique en son genre. 

17. Los Angeles Chargers - Derwin James (S) : Beau petit steal réalisé par les Chargers pour ce safety qui était attendu dans le Top 10 par beaucoup d'experts. Gus Bradley ajoute un plaqueur redoutable qui n'en reste pas moins capable de couvrir en homme contre homme même si ce n'est pas sa spécialité. 

18. Green Bay Packers - Jaire Alexander (CB) : Les Packers n'ont jamais caché leur volonté d'acquérir un cornerback. Le défi sera grand pour lui avec des WR qui vont le défier sur les extérieur. Mais Green Bay semble avoir fait le bon choix et a géré de main de maître ses trades durant le premier tour. 

19. Dallas Cowboys - Leighton Vander Esch (LB) : Du haut de son mètre 95, il est très grand pour ce poste de linebacker. Mais son amplitude lui permet de couvrir du terrain dans le coeur de la défense. Les Cowboys ne se priveront d'un peu de renfort pour notamment compenser les blessures régulières de Sean Lee

20. Detroit Lions - Frank Ragnow (C) : Pour son premier choix en tant que head coach, Matt Patricia a préféré se concentrer sur un investissement qui devrait aider les Lions a retrouver un jeu au sol qui manque cruellement depuis de longues années. Ragnow est également capable de jouer guard mais il devrait tenir le poste de centerCenter (C)
c'est le joueur de la ligne offensive qui transmet le ballon entre ses jambes au QB lors du snap.
à Detroit. Un choix fort peu sexy mais assez intelligent de la part de l'ancien coordinateur défensif des Patriots

21. Cincinnati Bengals - Billy Price (C) : Un choix prévisible pour une franchise des Bengals qui avait besoin de renfort dans la ligne offensive. Price peut jouer à plusieurs positions et devrait rapidement trouver sa place dans cette équipe. Malgré une blessure au combine, le jeune center a eu la chance d'être sélectionné au premier tour. 

22. Tennessee Titans - Rashaan Evans (LB) : Il a le potentiel pour jouer rapidement dans cette équipe. Il est impressionnant et se concentre sur ses faiblesses depuis plus d'un an. Notamment la couverture. Il a su s'imposer aux yeux de Saban, il devrait pouvoir faire de même chez les Titans qui ajoute une belle pièce à leur défense. 

23. New England Patriots - Isaiah Wynn (OT) : Le remplaçant de Nate Solder, parti chez les Giants, est tout trouvé. À lui de prouver qu'il aura les épaules assez larges que pour protéger Tom Brady  et convaincre Bill Belichick. Là aussi, il s'agit d'un choix très prévisible. 

24. Carolina Panthers - DJ Moore (WR) : Le premier receveur de cette draft 2018 pourrait bien devenir rapidement le premier receveur des Panthers. Les WR manquent du côté des Panthers. Cam Newton doit s'appuyer sur son running back Christian McCaffrey et son tight end Greg Olsen mais ne disposait pas de cible de choix en dehors de ces deux joueurs. C'est désormais Moore qui devra remplir ce rôle. 

25. Baltimore Ravens - Hayden Hurst (TE) : Il est logiquement le premier tight end sélectionné dans cette draft. Il remplacera le jeune retraité Dennis Pitta. On sait que le poste de tight end a toujours été important dans le schéma des Ravens. Hurst devrait y trouver sa place. De plus il aime s'investir dans le jeu de course, un tight end complet !

26. Atlanta Falcons - Calvin Ridley (WR) : Choix surprenant pour Atlanta qui dispose déjà d'un large éventail de receveurs talentueux. Ridley aura l'occasion de grandir à côté des Julio Jones, Sanu ou encore Gabriel. Bien qu'étant un talent de premier tour, il est assez surprenant de voir les Falcons renforcer ce secteur du jeu pourtant déjà au top. Ce ne sera pas simple pour Ridley de trouver sa place mais s'il y parvient, Atlanta disposera d'une escouade de receveurs plus qu'impressionnante. 

27. Seattle Seahawks - Rashaad Penny (RB) : Bonne surprise pour le joueur qui n'était pas attendu si tôt dans la draft. Très ému de rejoindre Seattle, le running back aura pour rôle de stabiliser ce jeu au sol. Utilisé sur les 3 downs, il fera du bien à cette attaque parfois en manque d'inspiration. Il est aussi un excellent kick returner (7 TD en trois saisons). 

28. Pittsburgh Steelers - Terrell Edmunds (S) :  Le premier tour est une affaire de famille pour la famille Edmunds. Le frère aîné de Tremaine rejoint les Steelers. C'est la première fois que deux frères sont sélectionnés au premier tour de la même draft. Un choix annoncé par Shazier lors d'un moment chargé en émotion. Les Steelers n'ont pas trouvé de LB pouvant remplacer Shazier, ils se sont donc rabattus sur un safety capable de couvrir les tight ends. 

29. Jacksonville Jaguars - Taven Bryan (DT) : Les Jags ont fait le choix de sélectionner le meilleur joueur disponible plutôt qu'un joueur pour combler des éventuelles lacunes. Défensivement, Jacksonville est plus que redoutable mais Bryan sera une nouvelle belle cartouche à jouer à l'intérieur de cette ligne défensive. 

30. Minnesota Vikings - Mike Hughes (CB) : Là aussi, Hughes rejoint une escouade déjà bien chargée. Il pourrait jouer un rôle de returner qui lui permettrait d'accumuler les snaps. Mais il ne sera pas simple pour lui de se faire une place au sein de cette défense des Vikings. 

31. New England Patriots - Sony Michel (RB) : Choix relativement surprenant quand on connaît les manquements à certains postes défensifs. Il est comparé à Alvin Kamara dans son style de jeu. Avant des petites approximations en plus au niveau de la réception. À lui de trouver sa place entre les Burkhead, White ou encore Hill. 

32. Baltimore Ravens - Lamar Jackson (QB) : Et ce premier tour se termine par un joueur qui a déjà beaucoup fait parler de lui : le quarterback Lamar Jackson. Les Ravens s'emparent d'un QB mobile qui a des stats impressionnantes au sol mais qui doit s'améliorer à la passe. Sa précision est à travailler mais c'est un choix très intéressant pour Baltimore. 

... chargement de la zone de commentaire ...

 Football n'est pas un sport de contact, c'est un sport de collision. La danse est un sport de contact.  – Vince Lombardi et Duffy Daugherty

En VO :  Football isn't a contact sport, it's a collision sport. Dancing is a contact sport. 

Citation réelle proposée par Julien pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !