Les Gladiateurs à la relanceCaïmans 7 - 42 Gladiateurs

Damien Bregere s'échappe
Damien Bregere s'échappe
le 04/03/2013 à 16:42 par Thomas Depaepe

Dimanche après-midi, les Caïmans du Mans recevaient les Gladiateurs de la Queue-en-Brie pour le compte de la 3ejournée du championnat de D2. Les Caïmans restaient sur une belle performance face aux Corsaires, déjouant ainsi les pronostics face à un des favoris pour le titre de la conférence Nord. Quant aux Gladiateurs, ils avaient sans doute encore en travers de la gorge cette défaite d’un petit point face aux Météores et venaient dans la Sarthe pour s’assurer la première place de la poule A.

 

Le début du match est assez calme, mais dès le début les joueurs du 94 montrent leurs ambitions en interceptant le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
adverse. Cela met en route l’attaque des Gladiateurs qui remonte le terrain méticuleusement jusqu’au moment où Herbert Bynes, le quarterback américain des Gladiateurs, lance son premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de l’après-midi : une passe de 15 yards pour le TE/LB américain Bryan Watson. Ce TD permet aux Gladiateurs de mèner 7 à 0 à la fin du premier quart-temps.

Les Caïmans et leur formation en double wing repartent en attaque mais sont vite arrêtés par une défense très agressive des Gladiateurs et sont obligés de punter. L’attaque des Gladiateurs, malgré une belle course en débordement de Xavier Garraud, doit se dégager à son tour mais un mauvais snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
oblige le punteur à reculer et à forcer son coup de pied : le ballon ne parcourra finalement que quelques yards et  les Caïmans récupèrent donc le cuir en très bonne position. Mais ils n’en profiteront pas. A 2 minutes de la mi-temps, les Gladiateurs avancent dangereusement vers la end-zone adverse grâce à quelques passes courtes et une grosse course de 25 yards du running-back Vincent Vecchi ; le TD arrive par l’intermédiaire de Xavier Garraud qui finit le boulot sur une course off-tackle de 3 yards et permet aux siens de mener 14-0.

Sur le drive suivant, l’attaque des Caïmans peine encore à avancer et c’est sur un turnover on down qu’elle rend le ballon aux Gladiateurs qui vont alors tenter d’enfoncer le clou avant la mi-temps. Malgré une réception de 12 yards du receveur Pierre Chenal, il reste trop peu de temps au chronomètre et la dernière tentative  ne donne rien.

Valentin Gnahoua tente de percer
Valentin Gnahoua tente de percer (Mehdi Iderb)

Les Gladiateurs entament la 2emi-temps en partant de leurs 25 yards. C’est encore Vincent Vecchi qui part en débordement et profite du bon travail de sa ligne offensive pour  gagner 15 yards. Quelques jeux plus tard, Herbert Bynes se connecte avec le receveur Clément Lor sur une passe de 25 yards. Celui-ci résiste aux plaquages le long de la ligne de touche et s’en va  marquer  un TD longue distance de 50 yards. Après la transformation, les franciliens mènent 21 à 0.

La suite du 3equart-temps sera une série de 3 & out. L’attaque des Caïmans est chahutée sur la ligne et le quarterback Douglas Neveu est souvent obligé d’improviser au sol pour des gains bien trop faibles. Les Caïmans n’arrivent pas à porter le danger dans le camp rouge et blanc… mais La courageuse défense du Mans, qui passe beaucoup de temps sur le terrain, limite la casse dans cette fin de 3equart temps.  Le début de 4equart-temps voit s’enchainer les puntsPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
des deux côtés.  C’est d’ailleurs sur un punt complètement dévissé des Gladiateurs que le jeu s’anime : un joueur du Mans tente de la récupérer mais commet un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
qui est recouvert par les Glads. Une erreur que les Caïmans vont payer « cash » car sur le jeu suivant  le QB des Glads enrhume le backfield manceau sur un pump fakeFake
feinte. On parle de fake punt ou fake field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snap, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
. Tactique qui consiste à feinter la défense en lui faisant croire que l'on va effectuer un punt ou un FG. En fait on joue une action normale.
et lance une passe profonde pour le receveur Guilhem Arlequin pour un touchdown de 70 yards.  Les Gladiateurs mènent alors 28 à 0.

La suite sera marquée par une série de turnovers : tout d’abord, sur une 4etentative, le défenseur Ludovic Petit  (N°28) intercepte Bynes, puis les locaux commettent un fumble qui est recouvert par les Glads. Deux jeux plus tard, Bynes, sous pression,  sort de sa poche et perd le ballon sur le plaquage. Trois changements de possession en moins de 2 minutes… Le match s’anime un peu !

Les Caïmans récupèrent donc le ballon et grâce à deux belles courses de leur coureur Valentin Gnahoua s’installent dans la red-zone adverse. Ils seront  stoppés sur une 4etentative mais un flag est lancé contre les Gladiateurs. Après une situation un peu confuse autour de cette pénalité, les Caïmans se retrouvent donc en 1ere tentative à 5 yards de la terre promise. Deux jeux plus tard, Gnahoua débloque le compteur des Caïmans sur une course extérieure. Les Caïmans reviennent à 3 TD : 7-28.

Sur le kick-off,  le n°1 Damien Bregere remonte le ballon et place idéalement son attaque au milieu du terrain. Les Gladiateurs, piqués au vif par ce touchdown des Caïmans, décident de relancer la machine en provoquant des gros jeux par la voie des airs. Ainsi, Damien Bregere est plaqué aux portes de la end-zone des Caïmans après une réception de 48 yards. Il reste 2 yards à Vincent Vecchi pour conclure le drive. Mission accomplie et un score large de 7-35 à cet instant.

A 1’30 à jouer de la fin, il parait évident que les Gladiateurs ont la ferme intention de répartir du Mans en soignant leur goal-average puisqu’ils tentent et récupèrent un onside kick sur les 40 yards des Caïmans ! Trois jeux plus tard, les voilà dans la end-zone adverse grâce à une réception de 3 yards du receveur Damien Bregere. 42 à 7 pour les visiteurs.

Le match est plié mais les Gladiateurs ont encore faim et ils tentent et recouvrent à nouveau un onside kick ! Mais ce coup-ci le drive n’ira pas au bout. Victoire 42 à 7 pour les Gladiateurs sur le terrain du Mans.

 

La défense des Gladiateurs, emmenée par Bryan Watson et Jeff Jean-Louis, n’a pas fait de cadeaux. Elle a manqué très peu de placages et a pris à la gorge une attaque des Caïmans bien trop timide. Malgré quelques passes ratées, le QB Herbert Bynes a bénéficié d’un très bon travail de sa ligne offensive et a pu passer un après-midi relativement tranquille.

Côté Caïmans, la défense n’a pas su trouver de solutions face à l’armada offensive des Gladiateurs. Malgré un sursaut d’orgueil dans le 4equart temps, l’attaque mancelle n’a pas su produire de jeu. Une attaque trop prévisible peut-être ? Ils devront dans tous les cas se relancer dans 15 jours chez les Gaulois et effacer cette mauvaise performance.

Article signé par Arnaud Montant.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Tu ne peux gagner un match si tu ne marques aucun points  – John Madden (ancien coach au Hall of Fame)

En VO :  You can't win a game if you don't score any points. 

Citation réelle proposée par Darkum pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !