Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

L'équipe de la semaineLes Poppy's d'Albert

.
. (., Poppy's)
le 22/11/2016 à 14:12 par Olivier Rival

Et c’est parti !! Première équipe de la semaine de la saison après le premier week end avec un programme digne de ce nom dans le foot US français. (il n’y avait eu que quelques rencontres jusque-là, notamment en régional Rhône Alpes). On ouvrait ainsi le bal en régional Ile de France et dans le Nord (comptez pas sur moi pour appeler leur région « En haut là-bas sur la carte de France » ! ). Ainsi du côté de la Picardie les Poppy’s d’Albert, finalistes l’an passé du championnat régional Nord Pas de Calais Picardie, ont commencé sous les meilleures auspices leur saison avec une nette victoire 34-0 sur les Coyotes d’Anzin. Le Président du club Alexis Boulenger fait le point avec nous :

-  L’an passé pour votre première saison en championnat régional après deux saisons en D3 vous aviez terminé finalistes du championnat, avec quelles ambitions commencez-vous cette nouvelle saison ?

 

- Depuis nos débuts en 2012 avec un titre en 2013 (Champion Régional) et deux saisons passées en D3 nous avions le même noyau de joueur. La saison dernière après la descente de D3, nous avions perdu beaucoup d'anciens joueurs, qui ont pris leur retraite. Et nous sommes repartis avec un nouveau collectif la saison dernière afin de se reconstruire avant tout. Le collectif a pris ses marques au fil des rencontres avec un championnat régional, la saison dernière, vraiment très bien avec le rapprochement des deux ligues (NPC et PIC, pour aller jusqu'en finale où nous nous sommes inclinés face aux Lions de Carvin. Nous partons pour cette nouvelle saison avec le même collectif que la saison dernière plus quelques nouvelles recrues. Nos ambitions seront d'aller en Finale comme la saison dernière, de continuer de se roder ensemble mais surtout de prendre du plaisir à jouer au football ensemble. On prime beaucoup sur l'état d'esprit, le collectif et malgré un groupe jeune. C'est ce que nous a permis d'aller en finale l'an dernier.


- Qu’est ce qui explique d’après vous que vous aviez été si compétitifs?


- Le collectif. C'est vraiment un point fort de notre équipe, nous aimons passer du temps ensemble que ce soit à l'entrainement ou en dehors, nous passons beaucoup de temps ensemble hors du terrain comme à la muscu par exemple. Après nous sommes quelques anciens Spartiates au sein des Poppy's dont nos coachs Johann Lefebvre qui a fait de belles années là-bas (Champion de France Juniors 1999) et Joel Hourdé qui a  joué 15 ans aux Spartiates et qui a participé au début du club d'Amiens et nos capitaines Joseph Segura (Champion de France Juniors 2009 et 2010) et moi-même (Champion de France Elite 2010, Eurobowl 2011).  Cela peut expliquer ce goût pour la compétition.  Ca apporte aussi une certaine expérience au groupe qui nous écoute beaucoup, dans la préparation  de nos trainings, dans la lecture des jeux, la connaissance du football pour pouvoir s'adapter en match aux jeux des adversaires et trouver la faille.

 

- Le retour en D3 vous y pensez ?

 

- Bien sûr que l'on y repense à la D3 mais il faut encore gagner en expérience dans le groupe pour pouvoir prétendre à se maintenir à ce niveau. Nos matchs contre les Fox de Chantilly (qui descendent de D3 la saison dernière) seront un vrai test pour ça.


- Comment c’est passé ce premier match ? qu’en retenez-vous pour la suite ?


- Ce 1er match a été abordé de la plus belle des manières, 0 points en défense et 34 en offenseOffense
escouade spécialisée dans l'attaque.
, objectif de ce qu'on s'était fixé atteint. Nous avons roulé notre cahier de jeux comme c'était prévu dans notre game plan. Nous avons pu faire tourner l'effectif et pouvoir tester plusieurs choses afin de retenir les points forts sur lesquels nous allons pouvoir nous appuyer durant le reste de la saison. On a aussi pu voir quelques erreurs. Afin de les corriger, comme par exemple les unités spéciales, nous allons devoir travailler davantage lors de nos entrainements.  Nous avons aussi pu peaufiner notre collectif selon nos différentes formations et selon notre position sur le terrain.

- La formule du championnat a été revue avec deux divisions, qu’en pensez-vous ?

 - Nous n’étions par forcement, en toute honnêteté, pour cette formule car celle de la saison passée avec 4 poules de 4 équipes et les matchs interpoules nous plaisait. Nous avons joué 12 matchs sur la saison avec les play-off et la finale. Ce qui est , pour nous, excellent pour un championnat régional. Jouer autant c'était le meilleur championnat que nous avons pu jouer. Et même hors du terrain, plus de matchs, plus de visibilité, plus de personnes touchées sur l'existence de notre club dans notre ville par un travail de communication.

 

Cette saison, avec une R1 à 5 équipes, cela nous fait 8 matchs (4 allers-4 retours) et pas de play-off. Seules les deux premières équipes se rencontrent sur une finale. Je trouve ça un peu dommage de baisser le rythme de ce championnat mais c'était la volonté des clubs lors de l'AG ligue de baisser le nombre de matchs et de différencier les clubs selon les niveaux de jeux d'où ce choix de deux divisions. Nous ne comprenons pas comment on peut demander à faire moins de matchs lorsque l'on pratique un sport mais c'était le choix de la majorité des clubs. Même si nous sommes pas forcément d'accord, nous respectons cette décision et jouerons ce championnat à fond.


-  Cette année, centenaire de la bataille de la Somme, est un peu particulière pour votre région, votre nom est d’ailleurs une référence à ce passé. Est-ce que cela s’est concrétisé d’un façon particulière pour vous ? Vous participez à des commémorations ?


- Effectivement, notre nom provient de cette image que porte notre ville, Albert, et de sa région appelée « Pays du Coquelicot », avec son passé de la Bataille de la Somme. Cet été à l'occasion du centenaire, énormément de commémorations ont eu lieu mais très peu était accessibles au public car de grandes célébrités comme le Président de la République ou encore le Prince Charles et ses fils étaient présents.

 

Nous avons essayé de trouver des équipes anglaises, écossaises ou irlandaises (NDLR : La Bataille de la Somme en 1916 concerna principalement côté allié les forces britanniques et canadiennes) pour les inviter à faire une rencontre commémorative à cette occasion mais pour des histoires de budget cela n'a pas pu aboutir malheureusement. Alors à chaque match d'ouverture de championnat, nous rentrons sur le terrain par une marche solennelle avec en tête un joueur en uniforme traditionnel et une cornemuse pour nous accompagner. Une façon pour nous de rendre hommage au passé de notre ville et d'honorer notre nom sans oublier les milliers de soldats partis lors de la Grande Guerre et la bataille de la Somme.


- Vous êtes très actifs en flag également, des objectifs particuliers cette saison ?

 

- Cette saison, nous créons la surprise en Coupe de France masculine en nous nous qualifions pour la finale (NDLR : qui aura lieu ce week end à Asnières). Et cette saison nous sommes inscrit en championnat D2 avec pour objectif se qualifier pour la finale et pourquoi pas prétendre au championnat TOP 16 l’an prochain. Le collectif flag est le même que celui du foot us et nous tenons beaucoup à participer en flag car le club a commencé son existence avec la section flag. Encore une fois, comme pour l'équipé, le noyau dur du club se retrouve en flag pour passer du temps ensemble, prendre du fun et jouer avec nos féminines qui adorent le flag et son très actives dans l'association.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Ils vous donnent une Cadillac une année, la suivante ils vous donnent l'essence pour quitter la ville.  – Woody Hayes, coach, Ohio State

En VO :  They give you a Cadillac one year, and the next year they give you the gas to get you out of town. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !