Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Playoffs D2 : gros plan sur les Caïmans

La défense des Caïmans à l'oeuvre
La défense des Caïmans à l'oeuvre (Jean-Christophe Gernet)
le 22/05/2013 à 18:32 par François-Noël Martin

Ce week-end vont débuter les playoffs du championnat de D2 avec au programme les demi-finales de la Conférence Nord. Nous vous proposons cette semaine de découvrir d’un peu plus près les quatre finalistes de cette Conférence, avant de nous intéresser la semaine prochaine aux équipes du Sud. Nous commençons aujourd’hui avec les Caïmans du Mans, second de la poule A-Nord, qui affronteront dimanche les Météores de Fontenay-sous-Bois.

Les Caïmans en formation de punt
Les Caïmans en formation de punt (Vanessa Gernet)

Leur saison

Le calendrier de D2 n’annonçait pas un début de saison facile pour les Caïmans. Pour leurs trois premiers matchs, les Sarthois devaient en effet affronter les Cougars de Saint-Ouen-l’Aumône, qui seront finalement réintégrés en Elite, les Corsaires d’Evry et les Gladiateurs de la Queue-en-Brie, soit trois sérieux prétendants pour les playoffs. Leur objectif étant le maintien en division 2 sans passer par le match de barrage pour la relégation, les Manceaux sont parvenus à bien négocier leur début d’exercice, avec une victoire face aux Corsaires pour le match d’ouverture de leur saison. Une rencontre durant laquelle les joueurs du coach Ricard sont allés renverser une situation qui ne penchait pas en leur faveur : menés 17 – 7 en début de seconde mi-temps, ils finiront par s’imposer 27 – 17 ! Malheureusement, ils n’ont pu réitérer cette performance quelques semaines plus tard face aux Gladiateurs, s’inclinant lourdement 42 à 7.

Les Cougars finalement promus en Elite par la fédération et les Gladiateurs prenant rapidement leurs distances en tête de la poule A Nord, le second ticket pour les playoffs va alors se disputer entre les Caïmans et les Chevaliers d’Orléans. Un duel qui va tourner à l’avantage des Manceaux grâce à leurs deux victoires lors des deux confrontations directes (17 à 12 puis 13 à 7). Et malgré une deuxième partie de saison compliquée à gérer au niveau de leur effectif, miné par les blessures dont celle du quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Douglas Neveu (fracture du bras), les Caïmans menaceront la première place du groupe des Gladiateurs jusqu’à la neuvième journée, qui verra les franciliens s’imposer 47 - 0 pour conserver leur position d’une petite victoire.

Avec une fiche de 5 – 3, les Caïmans retrouvent les playoffs du Casque d’Or, deux ans après leur retour en D2 !

Leurs forces

L’offense des Caïmans repose sur la Wing-T, un système basé sur la course avec plusieurs joueurs susceptibles de porter la balle, donc beaucoup de menaces à surveiller pour les défenseurs adverses. Tout au long de l’année, les Manceaux ont peaufiné leur attaque, qui est aujourd’hui une mécanique bien huilée. Avec en plus une défense composée de jeunes talents avec un gros potentiel, les Caïmans sont capables à tout moment de renverser en leur faveur un match s’ils ne sont pas distancés par leurs adversaires au tableau d’affichage… comme ils ont pu le montrer aux Corsaires un peu plus tôt dans la saison !

Les coureurs manceaux seront des menaces à surveiller de près
Les coureurs manceaux seront des menaces à surveiller de près (Jean-Christophe Gernet)

Leurs faiblesses

La seconde partie de saison, avec son lot de blessures, a mis en évidence le principal point faible des Caïmans : la profondeur de leur banc, qui « ne nous permet pas de gérer sereinement ces absences » témoigne Arnaud Renou, joueur et vice-président du club. « Du coup, certains joueurs doivent faire du double plateau ».

Leur objectif dans ces playoffs

Ce dimanche, les Caïmans retrouveront en demi finale de Conférence Nord les Météores de Fontenay-sous-Bois, qui réalisent une saison parfaite avec 9 victoires en 9 matchs joués et qui avaient surclassés (42 à 7) les Manceaux le 30 mars dernier au stade Auguste Delaune du Mans. La tâche s’annonce donc compliquée… Mais pour Arnaud Renou et ses coéquipiers, il s’agira surtout « de rendre la meilleure copie possible, pour ne rien avoir à se reprocher ». Pour cela, ils devraient compter sur les retours de quelques blessés.

Leurs imports

Cette année, les Caïmans n’ont pas fait appel à des renforts nord-américains. « Un choix qui nous est apparu comme une évidence. Nous manquons de gabarits et de profondeur, mais pas de talents ! L’équipe est très jeune et très prometteuse. Nous avons juste fait appel à un coach canadien, Martin Ricard, suite à l’arrêt de Charles Paviot. Il est assez logique de penser que si un club veut avoir des résultats qui ne sont pas uniquement basés sur la qualité du recrutement étranger à l'inter-saison, il devrait être en mesure de se maintenir sans eux. Nous avons donc décidé de mettre les Séniors au défi... et ils nous donnent finalement raison dans nos choix ! »

Ludovic Petit
Ludovic Petit (Jean-Christophe Gernet)

Leurs joueurs clé

François-Jacob Monier (TE/LB) : International Junior, François-Jacob « s’est fait une place dans la défense dès sa première année avec les Séniors » raconte son vice-président Arnaud Renou. « Il a également su relever avec brio le challenge du coach, qui lui a demandé d’être le troisième quarterback après la blessure du second ».

Valentin Gnahoua (DE/LB) : Tout comme François-Jacob, Valentin a été formé au Mans et issu de la Section Sportive Scolaire. Egalement international Junior et tout juste promu dans le groupe Séniors cette année, le jeune joueur est aussi devenu un élément incontournable et indispensable de la défense mancelle. Pour Arnaud Renou, « sa puissance lui permet déjà de relever le défi physique de la ligne ».

Ludovic Petit (RB/DB) : « Notre couteau suisse ! ». Polyvalent, Ludovic peut évoluer presque à tous les postes, comme il a pu le montrer aux Corsaires cette saison avec une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
en défense et 127 yards parcourus à la course en 7 portées pour deux touchdowns ! « Ludovic a une excellente lecture du jeu et possède de très bons appuis ». Des qualités qui lui permettent de réaliser à tout moment des coups d’éclats, comme celui de tuer un match contre les Chevaliers en échappant à de nombreux placages dans la boite avant d’aller inscrire un TD de 90 yards.

Tentative de contre d'un <span class='glossary'><a href='/glossaire#field-goal-fg'>field goal</a><span class='explanation'><b>Field Goal (FG)</b><br/>coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le <span class='glossary'><a href='/glossaire#snap'>snap</a><span class='explanation'><b>Snap</b><br/>signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.</span></span>, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.</span></span> d'Arnaud Renou
Tentative de contre d'un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
d'Arnaud Renou (Jean-Christophe Gernet)

... chargement de la zone de commentaire ...

 Un bon lineman, c'est comme courir dans un mur de brique qui aurait des bras.  – Bill Pickens (DE) après un contact avec son coéquipier Jim Tyrer (ancien OL des Chiefs et Hall of Famer)

En VO :  A good lineman, It's like running into a brick wall that has arms. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !