Ludovic Petit : "Je me suis régalé sur ce stage"Receveur de l'Equipe de France

Ludovic Petit
Ludovic Petit (Thomas Depaepe)
le 25/07/2013 à 22:28 par Thomas Depaepe

Ludovic Petit a connu pas mal de postes avec les Caïmans du Mans, mais c'est en tant que receveur qu'il revient pour nous sur son stage avec les tricolores... en attendant le match face à Augustana ce samedi.

 

Pour commencer, peux-tu nous retracer ton parcours jusqu'à aujourd'hui ?

J'ai commencé le football à 18 ans en arrivant à l'université au Mans. En fait, je venais de Chartres et je voulais faire une université dans une ville où l'on pouvait jouer au football, donc j'ai fais le choix d'aller au Mans et d'évoluer chez les Caïmans. La première année j'étais Junior surclassé puis je suis passé senior l'année suivante. Durant mes 7 années de football, j'ai évolué un peu à tous les postes car lorsque le premier joueur américain Motte Gaymon est arrivé aux Caïmans, il m'a fait passer DB en plus de mon poste habituel de coureur et jusqu'à cette saison je jouais porteur et cornerback sur les matchs. Mais après la blessure au poignet de notre QB, je suis passé au poste de QuarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
pour aider l'équipe lors des 4-5 derniers matchs de la saison. Evidemment le cahier de jeu avait été adapté pour profiter de mon jeu au sol.

 

Comment as-tu accueilli ta sélection en Équipe de France ?

En janvier/février notre coach canadien n'a pas arrêté de me dire qu'il fallait que je bosse et que je pouvais peut-être faire quelque chose cet été. Il m'a mis la perspective des Bleus dans la tête à force de m'en parler; puis il y a eu le match de playoffs face aux Météores qui a été le meilleur match de l'équipe et mon meilleur match de l'année. Comme j'ai eu l'occasion de porter énormément la balle j'ai pu me faire remarquer et à l'issue du match il y a eu une longue discussion entre des coachs proches de l'équipe de France et mon coach. A ce moment là, ça devenait plus concret pour moi. Enfin lorsque j'ai reçu le mail de Larry Legault ça devenait du sérieux et je l'ai pris comme une indication du fait qu'il fallait que je continue à bosser.

   

Ludovic Petit
Ludovic Petit (Thomas Depaepe)

Tu as été appelé comme receveur, c'était une surprise ?

Ce n'est pas forcément une surprise d'être appelé en receveur car quand on regarde le gabarit des coureurs appelés on voit qu'ils sont plus compacts et trapus que moi. Lorsque j'ai reçu la convocation de Larry Legault, on m'a demandé une vidéo et j'ai envoyé des images de tout ce que je pouvais faire: j'ai mis beaucoup de jeux de défense, de courses mais aussi des réceptions. En porteur je n'ai pas forcément le gabarit, donc ma polyvalence a du prendre le dessus pour les coachs. Ceci dit quand j'ai su que je serais aligné en receveur j'ai eu l’appréhension que le système de jeu soit tourné vers le wide ce qui m'aurait moins correspondu car je ne suis pas un receveur très grand comme peux l'être Anthony Dablé. Le poste auquel j'évolue là correspond assez à ce que je joue en club avec des Reverses, des Screens et donc je suis plutôt à l'aise même si tout va super vite.

 

Et l'intégration au sein du groupe de receveur ?

Le groupe est super cool avec des joueurs comme Paul Durand et Steve Delaval qui ont été présents pour répondre à mes questions, tout comme les coachs. Et heureusement car ce n'est pas un rythme de club : tout va plus vite ici.

 

Tu as pas mal réussi les tests physiques, je suppose que c'est une satisfaction?

Je suis un peu déçu de mon 40 yards. Ca fait un mois que j'essaye de prendre un peu de poids pour mieux accuser les coups et donc ça c'est ressenti sur le 40 yards où je n'ai pas amélioré mon temps. Mais sinon je suis content de tous mes autres tests parce que je n'avais pas fait de musculation en salle avant le stage vu que je faisais du poids de corps et donc je suis content d'avoir fait 3 répétitions à 100 kilos ; sur le T et L test je suis assez content de moi.

 

Le match d'Augustana, tu l'appréhendes comment ?

Avant le stage je ne savais pas s'il y aurait des joueurs coupés comme chez les Juniors, donc j'avais dit à ma famille que je ferais mon maximum mais que ce n'était pas obligé que je sois retenu. Et puis rien ne dit que j'aurais du temps de jeu lors du match, mais ce qui est certain c'est que je jouerai chaque jeu que l'on me laissera comme si c'était le dernier et puis surtout je vais continuer à bosser pour que l'on me réinvite en bleu. Ce stage a permis de poser une premiére base et de savoir où je veux aller et ce qu'il me reste à accomplir pour revenir en bleu.

 

Justement, qu'est-ce qu'il te manque pour passer ce pallier ?

Il faut que je prenne du poids sans perdre de vitesse, à l'image de Steve Delaval qui est beaucoup plus athlétique que moi. En effet, sur les 4 jours de stage j'ai eu du mal face à Guiterembi Vickos qui certes fait 125 kilos mais qui me passe trop souvent à mon goût. Mais cette après-midi a été meilleure qu'hier où j'étais un peu fatigué. Je finis donc sur une note positive et personnellement je me suis régalé sur ce stage, donc pas de regrets.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand vous gagnez vous n'avez pas besoin d'ami. Quand vous perdez, vous n'en avez pas.  – Woody Hayes, coach, Ohio State

En VO :  When you're winning, you don't need friends. When you're losing, you don't have any. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !