Interview du Président des Vukovi de Belgradeavant leur match contre Thonon

Les Vukovi de Belgrade
Les Vukovi de Belgrade (Milos Rafailovic, Vukovi De Belgrade)
le 08/07/2014 à 13:14 par Olivier Rival

Ce week end aura lieu le Final 4 de l’IFAF Champions League à Elancourt. Les Templiers, les Roosters d’Helsinki, les Black Panthers et les Vukovi de Belgrade. L’occasion d’en savoir plus sur cette équipe serbe qui domine son championnat et le football de la région (plusieurs titres CEFL) depuis les débuts du football dans les Balkans il y a 10 ans.

 

Goran Nisavic, Président et fondateur du club a répondu à nos questions.

 

-  Vous êtes à nouveau champions de Serbie après votre victoire contre les Wild Boars ce week end (27-17), vous jouerez la finale de la CEFL contre Ljubljana le 20 juillet et vous êtes ce week end à Elancourt pour ce final 4, quelle est pour vous la compétition la plus importante?

 

-  Pour nous le plus important était de gagner le titre Serbe. Et ce pour trois raisons : La première est que l’on veut toujours être la meilleure équipe de son pays. Le seconde est que c’était effectivement le premier match de cette série cruciale et qu’il était important de bien la commencer pour essayer de lancer une bonne dynamique, la troisième est que cette victoire nous ouvre l’accès à une compétition européenne l’an prochain.

 

-  Vous jouerez vendredi contre Thonon, une équipe qui a perdu il y a trois ans en demie finale d’EFAF Cup contre vos compatriotes des Wild Boars, dans le seul match de club franco-serbe de l’histoire. Avez-vous demandez quelques conseils à Kragujevac.

 

- En fait non car on a vu sur les vidéos que l’équipe de Thonon n’est plus du tout la même qu’il y a trois ans. Ils sont bien meilleurs aujourd’hui et beaucoup de joueurs ont changé.

 

- Comment voyez-vous cette équipe de Thonon, qu’est-ce que vous craignez chez eux?

 

- Ils seront les favoris de ce match. Ils ont une ligne offensive très dominatrice et deux excellents coureurs. Nous n’aurons de chance de gagner ce match que si nous arrivons à arrêter leur jeu au sol.

 

- Vous jouez habituellement avec trois imports (le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
de Texas State Shaun Rutherford, le LinebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
de Boisé State Dextrell Simmons et le receveur de Sacramento State Tony Washington); vendredi vous ne pourrez en aligner que deux, savez-vous qui sera mis sur le banc ?

 

- Non pas encore. Les coaches prendront leur décision rapidement mais ils travaillent encore avec différentes options en tête.

 

- Comment se porte le football Serbe, Comment voyez-vous son évolution d’ici 5 ans?

 

- Le football serbe progresse rapidement. Comme partout en Europe, mais peut être encore plus ici avec notre retard économique, ce qui nous freine ce sont les finances. Mais je crois que d’ici 5 ans notre équipe nationale sera capable d’intégrer le groupe A des meilleures équipes nationales du Continent.

 

- Personnellement comment avez-vous découvert le football ?

 

- Par accident. Un jour j’ai vu une vingtaine de gars qui s’entrainaient dans un parc de la ville sans casques ni épaulières (NDLR : le premier match de l’histoire du football serbe s’est fait dans ces conditions en 2003). Je les ai rejoint et ont lancé un peu plus tard les Vukovi (NDLR : « Les Loups » en Serbo-croate).

 

- Merci et bonne chance pour ce Final 4

  

Photo : Milos Rafailovic

 

Remerciements à JF Nicollet

... chargement de la zone de commentaire ...

 J'aime penser que mes plus gros hits sont à la limite de l'agression avec violence.  – Jack Tatum

En VO :  I like to believe that my best hits border on felonious assault. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !