Incroyables Cardinals !!!!!

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

background
background
le 20/01/2009 à 00:00 par Christophe Brulefert
Mise à jour du 26/10/2010 à 09:14

Un chiffre: 61 ans. C'est le temps qu'il aura fallu à la franchise des Cardinals pour disputer à nouveau un titre majeur depuis son dernier sacre. D'ailleurs à l'époque l'équipe n'était même pas basée en Arizona mais à Chicago. Après plus de soixante ans de médiocrité, les Cardinals renouent avec le succès. Après une performance tout simplement extraordinaire, les hommes de Whisenhunt auront donc le privilège d'affronter les Pittsburgh Steelers pour le titre. Les hommes de Tomlin sont déjà donné favoris. Voilà qui va encore motivé un peu plus les Cardinals qui adorent jouer les troubles fêtes. Cela promet d'être un match palpitant.

Les hommes de Whisenhunt étaient en état de grâce

Il y a des matchs de temps en temps où une équipe ne peut tout simplement pas perdre. C'est exactement ce qui s'est passé dimanche après-midi. Portée par un public en délire, l'équipe locale a réalisé une première mi-temps absolument monstrueuse. Les Cards ont réussi tout ce qu'ils ont voulu. La ligne offensive a passé sous silence le front four adverse, a déjoué tous les blitzBlitz
tactique défensive où les défenseurs sont chargés d'aller sacker le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
ou de plaquer le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
le plus tôt possible afin d'infliger une perte de terrain à l'attaque. Mais il y a un risque : la défense doit être rapide car sinon elle s'expose à une passe longue.
de la défense et a offert un maximum de temps de jeu à Kurt Warner. L'action du flea flacker pour une passe de touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
à Fitzgerald résume parfaitement à elle seule l'insolente réussite des locaux. L'ancien centre des Rams, dont plus aucune franchise NFL ne voulait il y a encore deux ans à peine, a d'ailleurs réalisé une performance digne des plus grands (21/28, 279 yards, 4 essais) et fait taire toutes les critiques. Il représente le symbole de cette équipe qui ne baisse jamais les bras face à l'adversité. Après un troisième quart-temps et un début de quatrième quart-temps ou son équipe a bien failli perdre le match, Warner a répondu une fois de plus et a sauvé son équipe en générant un drive de 72 yards au bout duquel il a délivré le touchdown décisif. Les Cardinals sont touchés par la grâce et rien ne semble pouvoir les faire perdre. Attention Pittsburgh.

Larry Fitzegarld encore une fois sensationnel

Depuis qu'il est dans la NFL, Fitzgerald a toujours été bon. Faute de résultats du club ces dernières saisons, le jeune homme n'a jamais eu la reconnaissance qu'il méritait. C'est désormais chose faite. Il ne cesse d'être éblouissant depuis le début de ces phases finales et a encore réalisé un match de mammouth dimanche après-midi (9 réceptions, 152 yards, 3 essais). Son compteur en est désormais à 419 yards en trois matchs de playoffs. Il établit un nouveau record et surpasse le légendaire Jerry Rice ce qui n'est pas rien. Il lui reste encore un match à jouer. Il a été tout simplement phénoménal dimanche en première mi-temps. La défense ne l'a pourtant pas ménagé pour le plaquer mais Fitz n'est pas seulement rapide, il est aussi très robuste. Les Eagles n'ont pas réussi à le stopper. Les hommes de Jim Johnson auraient mieux fait de ne pas commettre la même erreur que les Panthers en le laissant en un contre un. Larry a battu tous ses adversaires directs qui ne sont pourtant pas ridicules. Fitzgerald sera la clé pour l'attaque des Cardinals lors du Super Bowl. Si les Steelers ne trouvent pas le moyen de le ralentir alors ils n'auront aucune chance de gagner.

Les Eagles n'étaient pas dans le match

Il n'est jamais facile de remporter trois matchs de suite à l'extérieur. Le parcours des Giants de l'an passé et des Steelers en 2005 ne sera pas dupliquer tout de suite. Les Eagles étaient complètement flasques en première mi-temps et ont commis beaucoup trop d'approximations pour espérer gagner. Cela dit, le coup de Demp sur Warner reste impardonnable. Il aurait du se faire éjecter pour ca. Ils n'ont jamais été en mesure de contrer l'intensité emotionelle affichée par les Cardinals. Il ont eu un match particulièrement éprouvant physiquement et émotionellement contre les Giants. D'ailleurs les équipes qui éliminent les champions en titre en playoffs sont désormais à 0-10 lors du match suivant. Ils auraient presque pu mettre fin à cette malédiction mais ils se sont réveillés trop tardivement.

Donovan Mc Nabb n'a pas démérité mais il repart une nouvelle fois du mauvais côté

Un peu à la façon de Kurt Warner, Donovan Mc Nabb, a fait face tout au long de sa carrière à l'adversité. 2008 aura d'ailleurs été le summum. Après un passage un peu délicat mi-novembre, il est mis sur le banc de touche par Andy Reid lors de la seconde mi-temps contre Baltimore et les fans réclament sa tête. Depuis, Mc Nabb a été tout simplement incroyable et a permis à son équipe d'atteindre sa cinquième finale de conférence en huit ans. Dimanche après-midi, sans jeu au sol efficace, il s'est encore démener comme un fou pour permettre à son équipe de revenir dans une rencontre qui était pourtant bien mal engager. Sur trois possessions offensives de suite, Donovan (28/47, 375 yards, 3 essais, 1 interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
) permet aux Eagles de marquer l'essai et finalement Philadelphie mène au score d'un petit point. Le must reste cette passe de 62 yards pour DeSean Jackson. Les deux fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
et l'interception auront quand même fait mal. Au final, les Eagles ont quand même perdu et le bilan n'est pas terrible pour Donovan. Une victoire en cinq tentatives. Cependant, sa carrière n'est pas terminée et il se pourrait qu'il nous la fasse à la John Elway (qui n'a remporté son premier superbowl que lors de sa 14ème saison). C'est tout le mal qu'on lui souhaite.

Les unités spéciales ont été décisives

6 points. C'est le nombre de points que les Eagles auront raté dans ce match. Mal inspirés en première mi-temps par la red zone pour marquer des essais, les hommes de Reid ont du se contenter de field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
. Malheureusement, David Akers, qui est pourtant toujours très sur, a loupé un coup de pied à trois points. Un peu plus tard, il va même manquer une transformation. L'escouade offensive a également manquer une conversion à deux points. Résultat, les visiteurs ne menaient que 25-24 à 10:34 de la fin du match alors qu'ils auraient pu mener 31-24 ce qui aurait peut être changer pas mal de chose. Les hommes de Reid doivent probablement avoir des regrets.

L'arbitrage était largement contestable

Il faudra peut être qu'un jour la NFL prenne la décision d'autoriser les clubs à pouvoir challenger certaines décisions des arbitres. Cette saison 2008 a été une catastrophe en terme d'erreurs d'arbitrage et le match de dimanche n'a pas fait exception à la règle. En début de match, le receveur Kevin Curtis est ceinturé mais l'arbitre ne sanctionne pas l'interférence de passe. Un peu plus tard, dans l'en but des Eagles sur une troisième tentative, Fitzgerald et Samuels se touche légèrement la main. L'arbitre sanctionne Samuels pour interférence. Résultat les Cards se retrouvent avec un firstdown sur les un yards de Philadelphia et quatre chance de marquer l'essai au lieu des trois points puisque Fitzgerald n'avait pas attraper le ballon. Enfin, la dernière action où Kevin Curtis, encore lui, est poussé à la cheville par Hoods ce qui le fait tomber. Il n'aurais jamais attrapé le ballon qui était trop haut et cela n'aurais pas forcément changé le résultat mais il y aurait dû y avoir une pénalité.

Les deux clubs prennent des directions différentes

Tout va bien pour Arizona. Les Cards disputent le superbowl dans deux semaines et quel que soit le résultat ils peuvent envisager l'avenir serein. L'équipe est jeune et talentueuse. Warner n'est plus tout jeune mais il peut encore jouer plusieurs années. Les seules interrogations concernent Leinart et Boldin ? Que faire de ces deux joueurs ? L'un est payé cher pour rester sur le banc et l'autre ne veut plus jouer pour les Cards et il lui reste encore un an sur son contrat.

Pour les Eagles, l'avenir est un peu plus sombre. Certes, Mc Nabb et Reid devraient être de retour en 2009 mais plusieurs vétérans arrivent en fin de contrat. Les problème de Westbrook commencent à devenir inquiétants. Celui ci n'a jamais pu jouer à 100% dans ces playoffs et il a déjà 29 ans. Le besoin d'un vrai coureur physique et puissant pour aider Westbrook au sol est incontestable. Il manque encore un autre receveur même si Jackson a beaucoup d'avenir. La ligne offensive a beaucoup souffert cette saison (Runyan et Thomas) et aurait bien besoin d'un coup de jeune. En défense, il faut peut être améliorer le pass rush avec un aure DE pour aider Cole. Sinon l'escouade defensive est encore jeune et très prometteuse. Bref cette inter-saison 2009 sera décisive pour Philadelphia. Il ne reste pas à Mc Nabb encore 10 ans de carrière dans les pattes.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Arizona 7 17 0 8 0 32
Philadelphia 3 3 13 6 0 25
... chargement de la zone de commentaire ...

 Si ma mère portait un casque et des épaulières et un uniforme qui ne seraient pas les mêmes que ceux que je porte, je l'écraserais si elle était sur mon chemin. Et j'aime ma mère.  – Bo Jackson

En VO :  If my mother put on a helmet and shoulder pads and a uniform that wasn't the same as the one I was wearing, I'd run over her if she was in my way. And I love my mother. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !