L'attaque des Steelers

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

background
background
le 29/01/2009 à 00:00 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 25/10/2010 à 18:08

A quelques jours de la grande finale, il est temps d'analyser les deux équipes par escouade. Après avoir présenté les Cardinals d'Arizona voici l’escouade offensive des Steelers de Pittsburgh.

Quarterback: Ben Roethlisberger 5ème saison NFL
Sur l’ensemble de la saison, Big Ben a souvent paru être à la limite : entre la lucidité et le geste de trop. Il faut dire que son jeu physique et les déficiences de sa ligne offensive en début de saison l’on éprouvé à 46 reprises ; il a d’ailleurs cumulé les bobos (et une commotion cérébrale) durant la saison. Malgré tout, sa manière d’improviser lorsque sa poche prend l’eau a pour l’instant été majoritairement magistrale (comme il y a deux semaines en finale de conférence). Il y a 3 ans, lorsqu’il a remporté le Superbowl XL Roethlisberger avait signé le pire match de sa carrière (9 passes réussies sur 21 tentés, 123 yards lancés et 2 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
) mais aussi 8 troisièmes tentatives converties dont une de 37 yards capté par Ward et une sur QB sneak pour un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
). Ce week-end, il n’aura peut être pas non plus des statistiques affolantes, mais nous gageons qu’il saura sortir son équipe des situations difficiles.

Coureurs : Willie Parker 5ème saison.
Cette saison, Willie Parker a souvent été à l’infirmerie. En conséquence ses statistiques sont moyennes pour un coureur titulaire (791 yards en 210 courses, 5 TDs). Mais face à des Cardinals plus proches des Chargers (qu’il a écrasé de son talent) que des Ravens (qui l’ont totalement bloqué), Parker a les armes pour briller : il a la vitesse pour déborder sur les tracés latéraux et la capacité de gagner les yards nécessaires après avoir été touché. Grâce à cela, il sera un facteur clé pour la réussite des Steelers ; d’ailleurs Mike Tomlin devrait le solliciter bien davantage qu’il ne l’a fait contre les Ravens.
Mewelde Moore devrait lui être cantonné à un rôle de backup.

Receveurs : Hines Ward 11ème saison - Santonio Holmes 3ème saison, Limas Sweed rookie - Nate Washington 4ème saison
La principale interrogation concerne le niveau de forme d’Hines Ward puisque sa participation au Super Bowl est acquise par principe : un compétiteur comme lui jouera même sur une jambe. S’il est en bonne ou pleine possession de ses moyens, les Steelers pourront déroulé un jeu aérien fluide au sein duquel il sera la soupape de sécurité. Holmes et Washington sont eux plutôt des menaces sur tracés longs mais aucun n’a la capacité d’enchaîner les jeux : Holmes est d’abord un receveur qui réalise des coups, et Washington est un bon troisième receveur mais pas une menace constante.
Quant à Limas Sweed il devrait être écarté du terrain sur la majorité des jeux (son ballon non catché contre les Ravens a fait largement baisser sa côte).

Tight-end : Heath Miller 4ème saison - Matt Spaeth 2ème saison.
Miller aura pour mission d’aller gêner les safeties d’Arizona afin de donner de l’espace à Ward sur les tracés courts. Miller dispose d’un jeu athlétique qui en fait un véritable receveur lorsqu’un jeu aérien est lancé. Quand à Spaeth, j’en fais un favori pour une réception dans la end-zone sur un jeu court ; à part cela, il faut plutôt le considérer comme un bloqueur d’appoint.

Ligne offensive : Max Starks 5ème année - Chris Kemoeatu 4ème année - Justin Hartwig 7ème année - Darnell Stapleton 2ème année - Willie Colon 3ème année.
Affaiblis par de nombreuses blessures durant la saison (Kendall Simmons, Greg Warren et Marvel Smith), la ligne offensive des Steelers a longtemps cherché sa cohésion et son organisation. Mais depuis quelques semaines on sent le groupe nettement en progrès : les sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
subis par Roethlisberger sont moins nombreux et la ligne tient mieux sur les courses. Cela tient à une meilleure ambiance grâce à des soirées télévisions et barbecue organisées par le centre reconverti garde Darnell Stapleton. Dès lors, la course peut s’exprimer à plein et Big Ben dispose enfin de plus de temps pour lancer ; bien sûr cette cohésion est fragile comme on l’a vu contre les Ravens, mais face à la défense des Cards, il y a fort à parier que la ligne pourra ouvrir de belles brèches pour Willie Parker (ce qu’elle n’a pas su faire contre les Ravens) et qu’elle sera en capacité de relever le défi physique qu’imposeront les Cardinals par séquence (car contrairement aux Ravens, Arizona n’a pas les joueurs pour jouer sans cesse physique).

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Arizona 0 7 0 16 0 23
Pittsburgh 3 14 3 7 0 27
... chargement de la zone de commentaire ...

 Il n'y a pas d'autres options pour jouer en NFL qu'avoir de la chance et avoir réussi une bonne carrière universitaire  – Donte Hall

En VO :  There is no formula to making it to the NFL other than good fortune and and playing well in college. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !