Casque d'Or : les réactions des coachsBavuong Souphanthavong et Jean-Philippe Dinglor

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

La joie de Bavuong Souphanthavong
La joie de Bavuong Souphanthavong
le 02/07/2013 à 20:10 par François-Noël Martin

A l'issue de cette édition 2013 du Casque d'Or, finale du championnat de France de D2 de football américain, nous sommes allés à la rencontre des head-coachs des deux formations pour recueillir leurs impressions sur la rencontre...

Bavuong Souphanthavong - Centurions de Nîmes

Je voudrais tout d'abord féliciter les Météores : pour faire une belle finale, il faut deux bons acteurs. Il y avait aujourd'hui un gros niveau dans l'engagement sur le terrain de la part des deux équipes. Il fallait un vainqueur et la chance a tourné en notre faveur, mais elle aurait très bien pu pencher de leur côté. Je voudrais dédicacer ce match à Amadou Keita : des blessures comme celle-ci, on ne souhaite jamais en voir sur nos terrains.

Nous avons travaillé très dur depuis un an pour en arriver là. C’était l'objectif que nous nous étions fixés en septembre. Nous nous sommes regardés et nous nous sommes dits : on va soulever le Casque d'Or, on va monter en Elite et prouver à tous ceux qui ne croyaient pas en nous depuis le départ du coach Cédric Cotar en 2011 que nous sommes toujours là. Nous sommes en Elite à présent. Je ne sais pas encore combien de temps on y restera, mais on va continuer à bosser, on ne va pas lâcher le morceau et on va tout faire pour que les Centurions fassent partie des grands clubs du Sud. Tous nos licenciés méritent ça. Je remercie d'ailleurs nos bénévoles pour tout le travail qu'ils ont accompli dans l'ombre. Ceux qui ont tenu l'administratif, qui ont su régler les différents problèmes que nous avons pu avoir ces derniers temps. Alors un grand merci à eux pour le boulot qu'ils ont fait et qui permet au groupe Senior d'être là aujourd'hui. Nous avons besoin des bénévoles pour avancer. J’espère que maintenant cette belle aventure va continuer en Elite :  nous n'y allons pas juste pour faire de la figuration !

Jean-Philippe Dinglor
Jean-Philippe Dinglor (Jean-Marc Trussardi)

Jean-Philippe Dinglor - Météores de Fontenay-sous-Bois

Nous sommes déçus, forcément. On l'est toujours quand on perd une finale. C’était très compliqué compte tenu de l'évolution du score. Et pourtant, nous avions fait le plus dur en revenant dans le match dans les dernières minutes. Mais nous n'avons pas réussi à les arrêter sur leur dernier drive. En première mi-temps, nous faisons deux erreurs qui nous coûtent 10 points. C'est peut-être ça qui a fait la différence dans ce match, toutes ces petites erreurs mises bout-à-bout. C'est très simple : en face, les Centurions ont fait moins d'erreurs que nous... Mais je pense que nous aurions dû gagner cette finale.

Au niveau des lignes, on a senti que vous aviez l'ascendant en défense, et pourtant vous n'avez pas réussi à aller chercher réguliérement le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
adverse ou à le destabiliser
.

En fait, nous n'avons pas su être assez cohérents dans l'ensemble de notre ligne défensive : nous avions réussi à mettre la pression d'un côté, mais personne n'arrivait à fermer la boite de l'autre côté pour éliminer les courses, notamment celles du quarterback. Il a réussi à sortir et à trouver des solutions comme ce qu'il s'est passé sur la dernière passe. Si nous avions pu fermer un peu plus tout ça, il n'aurait pas trouvé beaucoup de solutions, il se serait débarrassé du ballon et nous aurions eu des occasions d'intercepter derrière.

Néanmoins, cela reste une très bonne saison puisque vous montez en Elite et que vous étiez invaincus jusqu'à aujourd'hui : ce n’était pas évident compte tenu de tout ce qu'il se disait au début de l'année ?

En effet, ça n'a pas été évident de faire la saison que nous avons faite. Tout le monde pensait que les Météores était une équipe qui n'avait pas de mental, que ce n’était pas une équipe de football, et nous avons prouvé le contraire tout au long de l'année. Nous avons déjoué tous les pronostiques. ça a été dur durant toute cette saison. J'ai demandé à mes joueurs d'avoir une certaine exigence, et ils ont su y répondre. Ils ont bossé très très dur depuis mi-septembre pour arriver jusqu'à cette finale. C'est dommage qu'ils ne soient pas récompensés par un titre de champion.

Même si vous avez perdu en finale, les Météores seront néanmoins de retour en Elite l'année prochaine. Qu'est-ce que cela vous inspire?

Historiquement, c'est un club très important, mais c'est aussi une équipe qui végétait depuis un moment en division 2 et donc c'est très important que les Météores réapparaissent au sommet du football américain français !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Fontenay-sous-Bois 6 0 7 14 27
Nîmes 7 3 7 12 29
Articles liés
... chargement de la zone de commentaire ...

 Peu importe que tu sois un Grand, le prochain Grand est déjà assis là à attendre de prendre ta place.  – Joe Theismann

En VO :  No matter how great you are, the next great one is already sitting there waiting to take your place. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !