Les Jets créent la surpriseNew York Jets 20 - 13 Pittsburgh Steelers

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

La première des deux interceptions de Jaiquawn Jarrett
La première des deux interceptions de Jaiquawn Jarrett (Bill Kostroun)
le 09/11/2014 à 23:32 par François-Noël Martin

Auteurs d'une laborieuse première partie de saison, les Jets de New-York ont mis fin à une série de huit défaites consécutives en s'imposant aujourd'hui dans leur antre du Metlife Stadium face aux Steelers d'un Ben Roethlisberger bien loin de son niveau affiché ces dernières semaines.

Et ce second succès de la saison, les Jets en ont façonné les solides fondations dès le premier quart temps. Après avoir ouvert le score sur un fieldgoal dès leur première possession (3-0), les New-yorkais enchainent avec un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
sur une bombe de Michaël Vick (10/18, 132 yards, 2 TD et 0 Int., rating 116) pour T.J. Graham (1 réception pour 67 yards, 1 TD) qui capte le ballon entre deux défenseurs avant d'entrer en terre promise pour un essai de 67 yards (10-0). La bonne entame de partie des Jets ne va pas s'arrêter là : leur défense force le fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
et récupère ainsi la possession du ballon. Quelques minutes plus tard, Vick trouve Jace Amaro dans l'en-but adverse pour un second touchdown (17-0).

Méconnaissables, les Steelers tentent de réagir dans le second quart-temps. Mais dans les derniers yards, Ben Roethlisberger (30/43, 343 yards, 1 TD et 2 Int., rating 81.8) voit sa passe déviée par un premier défenseur, puis interceptée par Jaiquawn Jarrett. La série suivante des Jets ne donnera rien. Mais sur le puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
, Antonio Brown laisse échapper le cuir qui est recouvert par la special team new-yorkaise. Une erreur qui sera sans conséquence : Vick et les siens calent à nouveau et le kicker Nick Folk manque un fieldgoal de 45 yards. Sans timeout et avec juste 51 secondes à jouer, les Steelers réalisent un dernier drive éclair avant la pause et passent un coup de pied qui leur permet de revenir à 17-3.

Malheureusement pour les hommes du coach Mike Tomlin, le cauchemar continue au retour des vestiaires : alors qu'il a tout son temps pour lancer, Roethlisberger manque sa cible et voit sa passe interceptée par Jarrett pour la seconde fois de la rencontre. S'en suit un échange de punts, puis un nouveau fieldgoal pour les Jets (20-3). En début de quatrième quart-temps, les Steelers ont l'occasion de ramener l'écart à deux touchés, mais Shaun Suisham rate un coup de pied à 23 yards des poteaux ! Quand rien ne va... Le kicker se rattrapera en fin de série suivante (20-6).

Les Jets vont ensuite laisser tourner la montre, puis stoppent l'attaque de Pittsburgh en forçant le turnover on downs. A 1:30 de la fin de la rencontre, Roethlisberger lance une longue passe pour le rookie Martavis Bryant (4 réceptions pour 143 yards, 1 TD) pour un touchdown de 80 yards (20-13). Mais les espoirs de happy end vont être de courte durée puisque l'on-side kick qui suit est recouvert par Eric Decker.

Ce quatrième revers cette saison ne fait pas les affaires des Steelers, qui cèdent la première place de l'AFC Nord aux Browns de Cleveland. Pour les Jets, les playoffs sont malheureusement encore bien loin...

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New York 17 0 3 0 0 20
Pittsburgh 0 3 0 10 0 13
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis peut-être débile mais je ne suis pas stupide.  – Terry Bradshaw

En VO :  I may be dumb, but I'm not stupid. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !