Les Jets ont vécu un cauchemar à San Diego

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

L'attaque des chargers  était inarretable
L'attaque des chargers était inarretable ( Sean M. Haffey , U-T San Diego)
le 07/10/2014 à 18:10 par Safi Mbarki

Le match s'annonçait rude pour les New York Jets (1-3) face aux impressionnants San Diego Chargers (3-1). Mais on ne pensait que l'équipe de Rex Ryan aurait autant de mal.

Le 1er quart-temps fut comme tout le match, une domination complète de San Diego. L'attaque des Jets va se montrer ridicule et ne réussir aucun drive. Logiquement, les locaux ouvrent le score quand Philip Rivers trouve Antonio Gates dans la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
(8 yards). 7-0 pour les Chargers.

Le second quart-temps n’est pas différent. Les Jets sont impuissants en attaque alors que leur adversaire se ballade. Le seul fait positif à mettre à leur actif est une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
dans la end zone d'Adams mais Chris Johnson enchaine avec un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
qui redonne la balle dans la red zone aux Chargers.
Sanction immédiate, Rivers trouve une nouvelle fois Antonio Gates pour un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de 12 yards. Oliver, le 3ème running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
, va surprendre en perforant au sol la meilleure défense contre la course. Il va d'ailleurs inscrire un touchdown de 15 yards en plein centre d’une défense décimée par les  blessures de joueurs clefs (Sheldon Richardson, Harrison,...).

Offensivement, Geno Smith a eu une terrible 1emi-temps qui s'achève avec une interception de Brandon Flowers ( 4/12, 27 yards et 1 interception). Rex Ryan le remplace par Michael Vick.

Le 3ème quart-temps n’est pas vraiment différent des autres. Les Chargers dormine tandis que les Jets stagnent malgré l'arrivée de l'ancien quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
des Eagles. Oliver va encore briller, après avoir réceptionné une balle de 50 yards, voilà qu'il fait une course de 52 yards. Le coureur conclut ce drive par un TD sur une passe de 9 yards de Rivers. Le score est de 28-0 après 45 minutes de jeux

Le dernier acte commence par les derniers points marqués par les Chargers et accessoirement les derniers du match. Nick Novak passe son field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 34 yards.
Les Jets tentent d'éviter le premier shutout de la saison en NFL mais calent à 10 yards de l’en-but des Chargers.

C’est le match de trop pour Rex Ryan qui n’a pas caché ses larmes lors de la conférence de presse. Les deux quarterbacks ont des statistiques très pauvres à eux deux (12/31, 74 yards, 0 touchdown et 1 interception). Le jeu de course plutôt bon n'a pas su avancer dans cette rencontre. La défense a beaucoup souffert face à Philip Rivers (20/28, 288 yards, 3 touchdowns et 1 interception) et à un incroyable Olivier (19 portées 114 yards et 1 touchdown).

Avec ce succès les Chargers restent au contact des Broncos en tête de l’AFC Ouest tandis que les NY Jets ne quittent plus les limbes de l’AFC Est. Comme d’habitude dirons-nous. L’avenir de Geno Smith s’assombrit puisqu’en plus d’une performance indigente, il a manqué le meeting la veille du match. Le décalage horaire entre NY et la Californie passe mal chez ce jeune joueur.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Los Angeles 7 14 7 3 0 31
New York 0 0 0 0 0 0
... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand tu gagnes, ne dis rien. Quand tu perds, dis-en encore moins.  – Paul Brown

En VO :  When you win, say nothing. When you lose, say less. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !