Big Ben is back !Pittsburgh Steelers 30 - 09 Cleveland Browns

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Ben Roethlisberger
Ben Roethlisberger (Gene J. Puskar)
le 15/11/2015 à 22:47 par François-Noël Martin

Blessé la semaine dernière face aux RaidersBen Roethlisberger (22/33, 379 yds, 3 TD, 1 INT) avait été laissé actif par son coaching staff pour affronter les Browns de Cleveland, mais ne devait pas prendre part à ce match afin de laisser son pied au repos. Big Ben ne sera resté que quelques minutes sur le banc, jusqu'à la sortie sur blessure de son remplaçant Landry Jones au terme de son second drive.

L'entame de la partie est d'ailleurs très animée. Et pas non plus à l'avantage de Johnny Manziel (33/45, 372 yds, 1 TD, 1 INT) : sur la première tentative de passe du remplaçant de Josh McCown, le ballon glisse des doigts et est récupéré par Arthur Moats. Quelques minutes plus tard, l'ancien quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
de Texax AM ne passe pas loin de la catastrophe, son second lancer manquant d'être intercepté par la défense de Pittsburgh.

Perturbées par ces faits de jeu et les défenses adverses, les deux escouades peinent à avancer dans le premier quart temps et ce sont les kickers qui font évoluer le score dans le premier quart-temps : 6-3 pour les Steelers.

Dans le second quart-temps, Pittsburgh prend le dessus, malgré une perte de balle suite à un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
perdu par Bryant. Cleveland ne profite pas du turnover et les Steelers sont de retour dans la redzone adverse. Ils passent un fieldgoal à 19 yards des poteaux, mais l'action est annulée pour une faute personnelle de la special team adverse. Les hommes de Mike Tomlin récupèrent le cuir et Roethlisberger sert directement dans l'endzone Antonio Brown (10 rec., 139 yds, 2 TD) pour le premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de l'après-midi. Le receveur est également à la réception de la transformation à 2 points et la marque passe à 14-3. Les locaux manquent une occasion d'accentuer l'écart à quelques minutes de la pause en tentant une quatrième tentative à un demi yard de la goaline. Sans succès... Ils récupèrent le cuir rapidement et s'offrent un second essai en deux jeux seulement, Big Ben trouvant Martavis Bryant (6 rec., 178 yds, 1 TD) pour un touchdown de 32 yards (21-3).

Au retour des vestiaires, Chris Boswell ajoute trois nouveaux points (24-3). Sous la pression de la défense adverse depuis la début de la rencontre, avec notamment 5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
encaissés, Manziel enchaine le bon et le moins bon : avec une belle improvisation à la course qui s'acheve à quelques centimètres de la goaline, suivie d'une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
, puis d'une passe de touchdown pour Gary Barnidge (24-9).

L'embellie pour Cleveland reste de courte durée : sur le drive suivant, Roethlisberger sert d'une passe courte Brown qui s'en va inscrire un second touchdown de 56 yards (30-9). Les Browns tentent tout pour scorer une seconde fois, mais ils sont stoppés net à 5 yards de leur objectif. Ils ne toucheront plus le cuir jusqu'au terme de la partie, Pittsburgh remontant le terrain tout en laissant le chronomètre tourner.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Pittsburgh 6 15 3 6 0 30
Cleveland 3 0 0 6 0 9
... chargement de la zone de commentaire ...

 C'est un f... de p... arrogant. C'est ce qui fait de lui un si grand joueur.  – Lawrence Taylor à propos de son coéquipier Phil Simms

En VO :  He's a cocky sumbitch. That's what makes him such a great player. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !