Les Eagles font chuter les PatriotsNew England Patriots 35 – 28 Philadelphia Eagles

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Jenkins, hauteur d'un pick six de 100 yards sur Brady.
Jenkins, hauteur d'un pick six de 100 yards sur Brady.
le 07/12/2015 à 09:07 par Rémy Lecomte

Les Patriots recevaient les Eagles dans un match qui s’annonçait à sens unique. Bill Belichick semblait être le seul à donner du crédit à l’équipe de Chip Kelly. L’histoire prouvera qu’il avait raison. Les Eagles sont venus et ont fait bien mieux que se défendre face à des Patriots méconnaissables.

Privés de Gronk, Hightower et Edelman, les Patriots n’entament la rencontre que dans le deuxième quart temps. Ils prennent les devants avec deux touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de Brady, l’un pour James White et l’autre pour Danny Amendola. 14 – 0 on pense que les Patriots ont pris la tête pour ne plus la quitter. C’est tout le contraire qui se passera.

Défense et special team

Les Eagles réagissent avec un touchdown de Zach Ertz. Puis c’est le début de la folie pour la special team et la défense des Eagles. A quelques secondes de la mi-temps, les Patriots puntent et Allen est bloqué par Chris Maragos et c’est retourné pour un touchdown. 14 – 14 à la pause. Tout est encore possible.

L’improbable soirée continue

Alors que Brady mène son équipe dans la redzone, il est intercepté par Jenkins. Pick sixPick six
Se dit d'une interception remontée pour le TD et qui rapporte donc 6 points.
de 101 yards ! Et les Patriots ne sont pas au bout de leur peine : Sproles retourne un puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
pour un nouveau touchdown ! 28 – 14 pour les visiteurs. Pendant que son attaque a cumulé un yard, la défense et la special ramène 21 points consécutifs aux Eagles.

Le calvaire des locaux continue

Belichick utilise toutes ses ruses pour tenter de revenir dans la partie. Alors que Brady semble discuter avec son banc, Amendola prend le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
et lance une passe vers son quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
qui est complétement seul. Un gain de 33 yards qui n’apportera rien car sur le play suivant Brady est de nouveau intercepté ! Les Eagles en profitent et inscrivent un nouveau touchdown via Matthews. 35 – 14 dans le quatrième quart, la messe est dite. Ou presque.

Sursaut d’orgueil

Mais on le sait, un match avec Tom Brady n’est que très rarement plié à 6 minutes de la fin. Brady remonte le terrain et trouve Chandler dans la endzone. Comme si ça ne suffisait pas, les Patriots recouvrent l’onside kick et inscrivent un nouveau touchdown. Cette fois Brady utilise son légendaire quarterback sneak pour revenir à 7 points avec 3 minutes à jouer. Bradford est mis au défi, il reste plus de 2 minutes et il est confronté à une troisième tentative et 11… Qu’il complète ! Game over ! Toujours pas. Barner fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
en troisième tentative et offre la balle à Brady avec une minute à jouer. Mais orphelin de ses trois cibles favorites, Brady échoue une conversion en quatrième tentative. Score final 28 – 35, le Gillette Stadium est sans voix.

Bradford termine la rencontre avec un 14/24, 120 yards et deux touchdwons. Brady quant à lui rend une fiche de 29/56 312 yards, 3 touchdowns et deux interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).

C’est donc une deuxième défaite pour les Patriots, ce qui n’était plus arrivé depuis 2012. Gros coup dur pour les hommes de Belichick qui chutent à la troisième de l’AFC avant d’aller défier les Texans à Houston. Les Eagles, avec cette victoire, restent dans la course dans la NFC East et ce, surtout grâce à leur défense et à leur special team redoutable.

 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 0 14 0 14 0 28
Philadelphia 0 14 14 7 0 35
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis grand depuis que je suis petit.  – William "The Refrigerator" Perry

En VO :  I've been big ever since I was little. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !