La NFL prend ses quartiers à LondresRetour sur ce premier weekend londonien de l’année

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

La NFL s'invitait une nouvelle fois ce weekend à Wembley !
La NFL s'invitait une nouvelle fois ce weekend à Wembley ! (Thomas Savoja, FA.com)
le 06/10/2015 à 14:39 par Rémy Lecomte

C’est désormais une habitude, la NFL s’invite à Londres depuis maintenant quelques années. Et c’est cette semaine qu’avait lieu le premier match des NFL International Series 2015, entre les Miami Dolphins et les New York Jets. L’occasion pour nous de (re)découvrir de l’intérieur l’ambiance unique qu’amène cette ligue dans la capitale anglaise.

Cette année, les équipes ne sont arrivées que deux jours avant le coup d’envoi du match. Ce qui laissait tout juste le temps aux joueurs de se faire au décalage horaire et à la pelouse du mythique stade de Wembley. Le samedi, l’habituel Fan Rally au Trafalgar Square a une nouvelle fois réuni du beau monde ! En plus des joueurs des deux franchises, Dan Marino, Mark Clayton, Curtis Martin et d’autres légendes de ce sport étaient présents. De quoi faire le plein de souvenirs impérissables pour les fans présents sur place.

Premier duel au sein d’une même division

Mais ce douzième match de l’histoire de la NFL à Londres était surtout le premier entre deux rivaux de la même division hors des frontières américaines. Ce qui donnait une toute autre dimension à ce duel. Et pour Miami, c’était l’occasion de se relancer après un début de saison raté.

Dans les tribunes, parmi les 83.986 spectateurs qui avaient fait le déplacement, on retrouvait comme chaque année des maillots de toutes les franchises NFL. Mais les Miami Dolphins étant officiellement à domicile, les spectateurs neutres ont donc naturellement apporté leur soutien à la franchise de Miami. Cependant, les fans des New York Jets ont donné de la voix et les gradins de Wembley vibraient régulièrement au rythme des J-E-T-S scandés en chœur par les hommes en vert et blanc. À défaut de gagner le match sur le terrain, les Dolphins l’emportent donc de peu dans les tribunes.

Toujours plus loufoques et décalés

Au rayon anecdotes croustillantes, précisons que la franchise New Yorkaise n’a pas manqué de se faire remarquer en emmenant pas moins de 350 rouleaux de papiers toilettes dans l’avion car le papier toilette à Londres est trop fin. L’affaire a fait grand bruit et certains ont même été jusqu’à renommer ce match en Toilet Bowl, ni plus ni moins.

Mais vous vous en doutez, ce n’est pas tout. Pendant le match, à chaque temps mort, le public découvrait des mascottes plus loufoques les unes que les autres ! Mention spéciale à la mascotte avec une énorme tête, façon bobblehead, à l’effigie de Dan Marino qui a fait de l’ombre aux deux dauphins très agités en bord de terrain.

L’après-match et les réactions

Retour au sport… Après la rencontre, les Jets victorieux étaient à la fête et pleinement satisfaits du déplacement. Et ils semblaient, notamment Antonio Cromartie, agréablement surpris du soutien reçu de la part des supporters qui ont donné de la voix pour les deux équipes.

La plupart des joueurs ont insisté sur l’exécution, là où les Jets ont d’entrée été efficaces, les Dolphins ont peiné presque tout au long de la partie. La défense et l’attaque ont rempli leur contrat. Et comme le précisait Jeremy Kerley, l’entame de match a été la clé pour venir à bout de leur adversaire du jour. Pouvoir prendre le contrôle de la rencontre et s’appuyer ensuite sur un Chris Ivory toujours plus puissant, c’est une opportunité à ne pas laisser passer. Ce même Kerley aimerait d’ailleurs voir un jour une franchise s’installer à Londres.

Calvin Pryor, quant à lui, ne tarissait pas d’éloges à l’égard de son coéquipier Darrelle Revis. Lorsqu’on lui demande ce qu’il pense du célèbre numéro 24, il se contente d’une réponse simple et concise : « G.O.A.T. », comprenez Greatest Of All Time.

Les joueurs semblent déterminés et Buster Skrine ajoute que le groupe a une confiance aveugle en son coach. Todd Bowles semble donc faire l’unanimité du côté de New York.

Les New York Jets entament donc cette bye weekBye week
journée de repos en NFL, soit celle forcée pendant la saison régulière, soit celle obtenue en se qualifiant directement pour le deuxième tour des playoffs.
avec un bilan de trois victoires pour une défaite. Mais l’heure n’est pas au repos pour autant. Comme l’expliquait l’imposant Muhammad Wilkerson après la rencontre, ils sont d’ores et déjà concentrés sur le prochain match face à Washington, le 18 octobre.

 

 

Pour plus de photos (Thomas Savoja) de ce weekend, rendez vous sur ce lien : 

 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Miami 0 7 0 7 0 14
New York 10 10 7 0 0 27
... chargement de la zone de commentaire ...

 On ne peut pas atteindre la perfection, mais en essayant de le faire, on peut accéder à l'excellence.  – Vince Lombardi

En VO :  Perfection is not attainable, but if we chase perfection we can catch excellence. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !