Orgie offensive en Géorgie ?NFC Championship Preview : Green Bay Packers @ Atlanta Falcons

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Mohamed Sanu avait ponctué le festival offensif du précédent match.
Mohamed Sanu avait ponctué le festival offensif du précédent match. (Brett Davis, USA Today)
le 20/01/2017 à 21:45 par Grégory Richard

C'est une finale inédite de conférence NFC qui opposera les Atlanta Falcons et les Green Bay Packers, ce dimanche, à 21h. Pour arriver à ce stade de la compétition, les deux formations ont misé sur des attaques explosives, comme en atteste leur trentaine de points respectifs marquée lors du tour de division. Sur la dernière marche avant le Super Bowl, le feu d'artifice va-t-il reprendre de plus belle ?

Rappelle-toi 2010 ...

Comme souvent durant ces playoffs, la finale de conférence nationale verra s'opposer deux équipes qui se sont déjà affrontés en saison régulière. Le 30 octobre dernier, lors de la huitième semaine, les Falcons avaient reçu les Packers dans l'antre du Georgia Dome. Un match haut en couleur, qui avait vu sept changements de leader et un succès des Géorgiens dans les toutes dernières secondes, sur une réception victorieuse de Mohamed Sanu.

Beaucoup moins glorieux pour Atlanta : la dernière confrontation en playoffs. Elle remonte à 2010. A l'époque, les Falcons, numéros un en saison régulière, avaient littéralement explosé à domicile, devant le festival d'Aaron Rodgers (21-48). Quelques semaines plus tard, les joueurs de Mike McCarthy décrochaient le trophée Lombardi face aux Steelers.

Deux quarterbacks inarrêtables

Tous deux candidats au titre de MVP 2016, Matt Ryan et Aaron Rodgers ont tout bonnement porté leurs attaques ces derniers mois. Le premier reste sur cinq matches sans la moindre interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
, en ayant grapillé 17 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
au passage. Face aux Seahawks, Matty Ice s'est adjugé 338 yards et 3 TD pour mettre la défense de Seattle à genou.

Son alter-ego n'a pas grand chose à lui envier. Malgré une interception concédée à Dallas, la première en neuf matches, Rodgers a aussi joué de son mental pour enregistrer 355 yards, 2 touchdowns et surtout une passe méga décisive à destination de Jared Cook. Dans un match où les attaques risquent de tourner, le quarterback le plus performant pourrait bien être le vainqueur final.

Ty à la hauteur ?

Si Aaron Rodgers est sur une autre planète, des interrogations subsistent sur le jeu offensif des Packers. En premier lieu, le jeu au sol, longtemps problématique cette année dans le Wisconsin. Receveur de formation, Ty Montgomery a parfaitement pris la suite d'Eddie Lacy et James Starks, blessés, mais reste sur une prestation en dent de scie contre les Cowboys, marquant deux touchdowns mais rendant une copie passable en seconde période, au moment où le momentum s'inversait. Il lui faudra aussi trouver un relais fiable, Aaron Rodgers ayant été le coureur le plus efficace contre Atlanta en saison régulière (60 yards). Christine Michael a été engagé pour cela.

En face, les Falcons ont moins de doute dans ce secteur. Car avec la doublette Devonta Freeman - Tevin Coleman, Atlanta possède l'un des meilleurs tandems de running backsRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
au sein de la ligue. Aussi efficace que complet, le duo profite d'une ligne offensive au point, et d'un bloc de zone déroutant, pour prendre les espaces, tant à la course que sur des passes écrans. Ils avaient d'ailleurs tous deux marqué contre les Seahawks, le week-end dernier. Malgré un run stop habituellement au niveau, Green Bay est donc prévenu.

Clay vs. Jake

C'est l'une des histoires cocasses de ce duel : la confrontation directe entre les Matthews, Jake et Clay, cousins et fils d'anciens joueurs NFL. Jake est le fils de Bruce, célèbre lineman offensif de Houston (et Tennessee) de 1983 à 2001. Clay III est lui la progéniture de Clay Jr., linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
passé par Cleveland ... et Atlanta. Deux frères qui s'étaient eux-même croisés en playoffs en décembre 1988. A l'époque, les Cleveland Browns de Clay avaient reçu les Houston Oilers de Bruce, pour un succès sur le fil des Texans 24-23. Houston avait perdu la semaine suivante face aux Bills de Jim Kelly.

S'il n'est pas le pass rusher le plus prolifique de son équipe en 2016 (Nick Perry possédant 11 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
), Clay Matthews III reste l'un des joueurs les plus redoutés dans ce secteur et donnera sûrement pas mal de fil à retordre à son cousin. Ce dernier avait d'ailleurs souffert sous les coups de boutoir de Michael Bennett lors des demi-finales de conférence.

Receveurs fragiles ...

Rarement la santé des receveurs aura autant inquiété une franchise. Car avec trois joueurs sur la liste des blessés, Green Bay ne dispose pas de cibles totalement opérationnelles pour épauler Aaron Rodgers. Touché aux côtes, Jordy Nelson a dû manquer le déplacement à Dallas, et n'a eu qu'un entraînement limité tout au long de la semaine. Les blessures n'ont pas non plus épargné Davante Adams et Geronimo Allison, tous deux incertains pour dimanche mais qui devraient tenir leur place en serrant les dents.

Côté Atlanta, les inquiétudes sont plus limitées, mais elles concernent le meilleur receveur de l'équipe. Gêné à l'orteil depuis un bon mois, Julio Jones avait été infernal face à Richard Sherman et Seattle avant de jouer de manière sporadique à cause de son pied. S'il ne figure plus sur la liste des blessés, une rechute contre les Packers pourrait vite devenir coûteuse.

... Contre cornerbacks exposés

On a coutume de dire que les défenses gagnent les championnats. En NFC, la vérité n'a jamais semblé aussi éloigné, compte tenu du niveau des deux backfields défensifs. A Green Bay, les blessures n'ont pas aidé, notamment celle de Morgan Burnett à Dallas. Mais avec 460 yards concédés face aux Cowboys, les Packers ont exposé au grand jour leurs failles contre la passe, Ladarius Gunter ayant vécu une soirée délicate contre Dez Bryant. Ha'Sean Clinton-Dix est bien le meilleur intercepteur des siens (5 picks) mais il semble bien seul, même si l'hybride Micah Hyde peut élever son niveau de jeu au besoin.

A Atlanta, l'absence jusqu'en fin de saison de Desmond Trufant n'a pas non plus arrangé les choses. Et si les defensive backs sont athlétiques et habiles en poursuite, la couverture laisse à désirer. Sur les cinq titulaires du dernier rideau, trois ne jouent en NFL que depuis deux ans maximum (Jalen Collins, Keanu Neal, Brian Poole). Quant à Ricardo Allen et Robert Alford, ils sont tout autant capables de couper les transmissions adverses que de concéder des mouchoirs. La performance d'un Paul Richardson pourtant esseulé contre Seattle a sûrement donné des idées à Aaron Rodgers ...

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Atlanta 10 14 13 7 0 44
Green Bay 0 0 15 6 0 21
... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand vous jouez pour un Titre de Champion National, ce n'est pas la vie ou la mort, c'est encore plus important que ça.  – Duffy Daugherty, coach, Michigan State

En VO :  When you're playing for the National Championship, it's not a matter of life and death. It's more important than that. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !