Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Le renouveau des Raidersdepuis Oakland

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Dernière chance pour les Panthers
Dernière chance pour les Panthers (Blaise Collin, souvenir du match)
le 29/11/2016 à 00:08 par Blaise Collin

Depuis Oakland, Californie, le 27 novembre 2016 – En 2002, les Oakland Raiders remportaient leur quatrième titre de conférence AFC avant de s’incliner au Super Bowl XXXVII face aux Tampa Bay Buccaneers (21-48). Cela faisait vingt saisons que les fans des Raiders attendaient de retourner au Super Bowl, après une décennie fructueuse et trois victoires suprêmes en 1976, 1980 et 1983. Depuis cette dernière apparition au SB, les années ont été plutôt noires : treize saisons consécutives sans atteindre les playoffs et seulement deux saisons avec un bilan au mieux équilibré de huit victoires pour huit défaites. Les saisons 2006 (2-14) et 2014 (3-13) ont marqué la tombée au fond du trou avec les deux plus mauvaises performances de la franchise depuis son arrivée en NFL en 1970.

La lumière au bout du tunnel

2016 voit le renouveau des Argents et Noirs qui, après dix matchs, ont déjà égalé leur meilleur score de 2010 et 2011 avec huit victoires. Parmi celles-ci, et non des moindres, un succès début novembre sur les champions en titre et rivaux direct, les Denver Broncos. Fait intéressant, les Raiders se sont inclinés deux fois à domicile (face à Atlanta 28-35 et Kansas City 10-26) et sont donc invaincus à l’extérieur, y compris au Stade Aztèque de Mexico (techniquement un match à domicile) pour le premier Monday Night Football de l’histoire en dehors des États-Unis (victoire sur Houston 27-20). La seconde saison de Jack Del Rio à la tête des Raiders est donc déjà un succès, après une première campagne terminée sur la marque de 7-9, qu’il doit en grande partie à son quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Derek Carr. Le jeune quarterback, qui porte le numéro 4 en hommage à son idole Brett Favre, entame sa troisième année aux commandes de l’attaque des Raiders. Sélectionné au deuxième tour de la Draft 2014 par Oakland, Derek Carr a immédiatement été installé à la baguette après sa première pré-saison, devenant le premier quarterback rookie à débuter une saison régulière pour les Raiders.

Après deux premières saisons prometteuses, Derek Carr (2800 yards à 66.2%, 20 TD et 4 INT) a vu toutes ses statistiques individuelles s’améliorer en 2016 : +5% de complétion, +30 yards par match et nombre d’interceptions divisés par deux. Avec seulement onze sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
en dix rencontres, il est le quarterback le moins sacké de la ligue, ce qui en dit également long sur les progrès de la ligne offensive. Les Raiders n’excellent dans aucune catégorie statistique avec la 5ème attaque (4ème à la passe et 24ème à la course) et la 20ème défense mais ils disposent d’armes offensives redoutables avec leurs receveurs Amari Cooper (900 yards et 3 TD) et Michael Crabtree (601 yards et 6 TD). A la course, Latavius Murray (426 yards et 8 TD) et les rookies DeAndre Washington (302 yards) et Jalen Richard (281 yards et 1 TD) assurent le boulot. Coté défense, Khalil Mack est dans le Top 10 des sacks avec huit unités mais le meilleur plaqueur de l’équipe, Malcolm Smith, est 46ème de la ligue avec 59 plaquages.

Un adversaire en crise

La venue des Carolina Panthers, vice-champions NFL, et du MVP en titre Cam Newton est l’occasion de conforter la première place de l’AFC West et peut-être déjà d’assurer une place en playoffs. Les Panthers ne sont pas au mieux avec seulement quatre victoires en dix matchs et un Cam Newton (2186 yards à 56.5%, 11 TD et 7 INT à la passe / 268 yards et 4 TD à la course) qui peine à évoluer à son niveau de 2015. Carolina est pourtant lourdement équipé en attaque avec Jonathan Stewart (365 yards et 5 TD) au sol et Greg Olsen (745 yards et 3 TD), Kelvin Benjamin (683 yards et 4 TD), Ted Ginn Jr (374 yards et 1 TD) ou encore Devin Funchess (266 yards et 3 TD) – tous des méga-stars au niveau universitaire – dans les airs sans oublier Luke Kuechly, l’un des meilleurs linebackersLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
de la ligue avec ses 102 plaquages. Le meilleur défenseur de la NFL en 2013, et plus jeune récipiendaire du trophée de l’histoire de la ligue, n’est néanmoins pas du voyage à Oakland, en raison d’une commotion cérébrale subie en semaine 11 face aux Saints.

Le match

Le match démarre au mieux pour les Raiders qui marquent sur leur deuxième drive du match lorsque Derek Carr (315 yards à 68.4%, 2 TD et 1 INT) trouve Seth Roberts (31 yards et 1 TD) sur une passe de 2 yards pour le premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
d’Oakland en milieu de premier quart temps. [7-0]

Les visiteurs ne mettront pas plus de deux minutes à réagir. Après une grosse course de 47 yards de Jonathan Stewart (96 yards et 2 TD) et deux pénalités défensives, Cam Newton (246 yards à 50.0%, 2 TD et 1 INT à la passe / 6 yards et 1 TD à la course) remet les deux équipes à égalité sur une course dans l’en-but de 3 yards. [7-7]

Les locaux ne s’en laissent pas compter et reprennent l’avantage sur le drive suivant après dix jeux, à cheval sur les premier et deuxième quart temps, conclus par une course de 4 yards de Latavius Murray (45 yards et 1 TD). [14-7]

L’avance d’Oakland s’accentue davantage après un sack qui force un « three and out » des Panthers sur lequel les Raiders capitalisent en convertissant un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 23 yards. [17-7]

Puis, alors qu’il reste moins de deux minutes à jouer dans cette première mi-temps, Cam Newton se fait intercepter sur ses propres 6 yards par Khalil Mack qui n’a plus que quelques foulées à faire pour marquer son premier TD en professionnel sur sa toute première interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
en carrière. Les Raiders repartent au vestiaire avec une confortable avance de 24 à 7.

Les Panthers ont du mordant

Changement de décor en seconde mi-temps. Les Raiders repartent à l’attaque mais Derek Carr négocie mal un snap, se blesse à la main et Carolina recouvre le ballon tombé au sol sur les 30 yards d’Oakland. Poussivement, les Panthers parviennent à marquer grâce à Jonathan Stewart sur une courte course de 1 yard. Le PATExtra Point
(PAT=Point After Touchdown) c'est la transformation du touchdown. Coup de pied à 1 point effectué face aux poteaux depuis les 2 yards (12 yards des poteaux).
qui suit est bloqué, ce qui ne sera pas sans conséquence sur la suite de la rencontre. [24-13].

C’est Matt McGloin qui rentre alors en scène en remplacement de Derek Carr, retourné se faire soigner la main au vestiaire. La pression de la défense de Carolina force Oakland à se dégager au pied et, trois jeux plus tard, Cam Newton trouve Ted Ginn Jr (115 yards et 1 TD) sur une passe de 88 yards qui conduit l’ancien Buckeye d’Ohio State au touchdown. Les Panthers tentent de récupérer le point perdu sur le TD précédent mais manquent la conversion à deux points. [24-19].

De retour aux commandes de l’attaque des Raiders, Derek Carr se fait alors intercepter à son tour sur la possession suivante d’Oakland et Carolina ne se fait pas prier pour convertir l’aubaine en touchdown. C’est à nouveau Jonathan Stewart qui s’y colle, terminant cette fois dans l’en-but sur une course de 3 yards. Les Panthers passent devant au score pour la première fois de la rencontre mais manquent à nouveau une conversion à deux points [24-25].

Les Raiders viennent de concéder 18 points consécutifs et les choses ne s’arrangent pas avec trois passes incomplètes de suite de Derek Carr qui forcent Oakland à rendre la balle aux Panthers sur puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
en toute fin de troisième quart temps. Carolina ne se fait à nouveau pas prier et une longue passe de 44 yards de Cam Newton pour Kelvin Benjamin (53 yards et 1 TD) envoie l’ancien Florida State Seminole dans l’en-but. [24-32]

Les Raiders réagissent

La réaction tant attendue par tout l’Oakland-Alameda County Coliseum arrive finalement avec un drive de près de cinq minutes conclu par une passe de TD de 12 yards de Derek Carr pour Clive Walford (43 yards et 1 TD). Les Raiders tentent et réussissent leur conversion à deux points et, à un peu plus de huit minutes de la fin du match, les locaux reviennent à parité au score. [32-32]

La fin de match est électrique. Une pénalité offensive met Carolina en difficulté. Sur troisième tentative et 10 yards, Cam Newton trouve Kelvin Benjamin qui est poussé en touche après 9 yards. Les Panthers sont alors sur leurs 40 yards et contraints de punter. Il reste alors à peine cinq minutes à jouer. Les Raiders repartent à l’attaque et une passe monstrueuse de 49 yards de Derek Carr est réceptionnée par Michael Crabtree (110 yards) sur les 37 yards de Carolina. Oakland pousse et se rapproche de la ligne de but de Carolina mais la défense des Panthers force les Raiders à se contenter d’un field goal. [35-32]

Carolina n’a plus alors qu’une centaine de secondes pour combler son déficit de trois points. Cam Newton trouve son tight-end Greg Olsen (45 yards) sur une passe de 20 yards puis Devin Funchess (19 yards) pour un gain de 11 yards. S’en suivent trois passes incomplètes puis un sack de Khalil Mack sur Cam Newton qui met fin aux espoirs des visiteurs. Le défenseur vedette des Raiders recouvre lui-même le fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
qu’il a provoqué puis Derek Carr pose par deux fois le genou au sol pour écouler la cinquantaine de secondes restantes à l’horloge.

Les Raiders remportent leur neuvième victoire de la saison et sont plus que jamais candidats au titre de l’AFC West. Les Panthers, quant à eux, subissent leur septième défaite de la saison et n’ont plus qu’un mince espoir d’atteindre les playoffs.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Oakland 7 17 0 11 0 35
Carolina 7 0 18 7 0 32
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis convaincu que tous les sports deviendront globaux. Un jour, nous aurons sûrement un quarterback d'origine chinoise qui s'appelera Yao Fling.  – Paul Tagliabue (ancien NFL Commissioner)

En VO :  I'm a firm believer that all sports will eventually be global. Someday, we may have a quarterback from China named Yao Fling. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !