Belle opération pour les Texans à IndianapolisIndianapolis Colts 17 - 22 Houston Texans

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Un precieux succès pour les Texans
Un precieux succès pour les Texans (Darron Cummings)
le 11/12/2016 à 23:55 par François-Noël Martin

La course aux playoffs pour l'AFC Sud était plus que jamais lancée ce dimanche, avec trois équipes encore ex-aequos ce matin avec la même fiche (6-6). Deux d'entre elles s'affrontaient dans un crucial Rivalry Game à Indianapolis où les Colts recevaient les Texans.

Plus efficaces en attaque que leurs adversaires sur les premiers drives, les Colts sont les premiers à débloquer les compteurs avec un fieldgoal (3-0). Mais sur la série suivante, Andrew Luck (24/45, 276 yds, 2 TD, 2 INT) lance sa première interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de la journée dans son propre camp. Les visiteurs, quelque peu maladroits dans les airs, profitent tout de même de l'occasion pour recoller au score (3-3).

Au début du second quart-temps, c'est au tour de Brock Osweiler (14/24, 147 yds, 1 INT) de se faire intercepter, mais cette fois-ci sans conséquence au tableau d'affichage. Alors, quand les Texans récupèrent le cuir quelques minutes plus tard, ils décident d'avancer par le sol. Une tactique payante puisque les visiteurs remontent tout le terrain grâce notamment à leur coureur Lamar Miller (21 courses, 107 yds, 1 TD) qui finit par franchir la goaline sur un ultime raid de 2 yards (3-10). Les Texans creuseront l'écart juste avant la pause avec un nouveau coup de pied de 52 yards réussi par Nick Novak (3-13) juste après un échec pour Adam Vinatieri.

Au retour des vestiaires, Luck envoie une seconde interception sur Andre Hal et Houston en profite pour se détacher un peu plus aux points avec un nouveau fieldgoal (3-16). Le quarterback de l'Indiana se reprend tout de suite et trouve Frank Gore qui se joue de la défense texane pour inscrire le premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
des siens (10-16). Les Colts reviennent fort et peuvent même reprendre le lead de la partie sur la série suivante en remontant une nouvelle fois tout le terrain jusque dans la redzone adverse. Mais à 3 yards de la ligne d'en-but, Luck relâche le cuir sur un sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de Jadeveon Clowney qui sera recouvert par Whitney Mercilus. Comme pour les précédents, ce troisième turnover sera concrétisé par un coup de pied entre les perches de Novak au début de l'ultime période (10-19).

Indianapolis ne s'avoue cependant pas vaincu devant son public et va revenir une nouvelle fois au score grâce à son receveur T.Y. Hilton (9 rec., 115 yds, 1 TD) qui va capter succèssivement 3 ballons dont le dernier pour le touchdown (17-19). Mais Houston mangera 6 minutes ainsi que les deux derniers timeouts de leurs adversaires sur sa possession suivante, avant d'ajouter trois nouveaux points au pied (17-22). Les espoirs de come-back sont encore permis pour les Colts, qui repartent en attaque avec un peu moins de 3 minutes à jouer... mais s'envoleront rapidement après avoir manqué une quatrième tentative au centre du terrain.

Indianapolis perd donc du terrain dans la course aux playoffs en s'inclinant dans son antre face à un rival et un concurrent direct. De leur côté, les Texans, toujours invaincus dans leur division, restent en très bonne position pour jouer en janvier et ne partagent la première place de l'AFC Sud plus qu'avec les Titans de Tennessee, vainqueurs des Broncos de Denver 13-10.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Indianapolis 3 0 7 7 0 17
Houston 3 10 3 6 0 22
... chargement de la zone de commentaire ...

 Nous ne pouvons pas courir. Nous ne pouvons pas passer. Nous ne pouvons pas stopper la course. Nous ne pouvons pas stopper la passe. Nous ne pouvons pas botter. En dehors de ça, nous ne sommes juste pas une très bonne équipe de football en ce moment.  – Bruce Coslett, ancien joueur des Jets de New York

En VO :  We can't run. We can't pass. We can't stop the run. We can't stop the pass. We can't kick. Other than that, we're just not a very good football team right now. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !