Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Cinq à la suite pour TampaLes Bucs battent les Saints, 16-11

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Match à oublier pour Drew Brees et les Saints à Tampa.
Match à oublier pour Drew Brees et les Saints à Tampa. (The Associated Press)
le 12/12/2016 à 11:08 par Grégory Richard

Jusqu'où s'arrêteront les Tampa Bay Buccaneers ? Les joueurs de Dirk Koetter ont enchaîné une cinquième victoire consécutive contre New Orleans, grâce à une défense de fer (16-11). Drew Brees en a fait les frais, avec trois interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
au compteur.

"Donne-m'en cinq !" C'est sans doute ce qu'a dû dire Dirk Koetter à ses joueurs dans les vestiaires en les félicitant pour cet énième succès. Car depuis le 3 novembre, et leur revers face aux Falcons, en Thursday Night, les Floridiens ne perdent plus, ayant maté coup sur coup Chicago, Kansas City, Seattle, San Diego et New Orleans ce dimanche.

Le début de rencontre est d'ailleurs à l'avantage des locaux. Il faut dire que leurs adversaires facilitent le travail avec trois pénalités concédées sur un même drive. De quoi mettre Roberto Aguayo en position, sur un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 41 yards (3-0). L'indiscipline coûte de nouveau cher aux Saints en fin de premier quart. Delvin Breaux et Stephone Anthony sont sanctionnés tour à tour pour des interférences défensives et laissent Doug Martin filer dans l'en-but au sol, sur une position Goal LineGoal Line
ligne d'en-but.
. 10-0 pour les Floridiens, dans un Raymond James Stadium en fusion.

Et les choses ne s'arrangent pas pour la bande de Sean Payton. Sur une passe profonde vers son tight end Coby Fleener, Drew Brees est intercepté par le rookie Vernon Hargreaves III. Quelques secondes plus tard, grâce à un gros travail de Mike Evans dans les airs, Roberto Aguayo corse l'addition pour donner treize points d'avance aux siens.

Moment que choisit enfin la Nouvelle-Orléans pour se remettre dans le bon sens. Non sans l'aide de son adversaire du jour. Sur une réception de 29 yards, Willie Snead est victime d'une saisie de grille et fait avancer de manière significative son équipe. Wil Lutz ne tremble pas pour valider un field goal de 42 yards et inscrire les premiers points de sa franchise. Sur le coup de réengagement, c'est l'ancien Eagle Josh Huff qui s'emmêle les pinceaux à l'entrée de sa end-zone. Une bévue payée cher, car sur le snap suivant, Doug Martin est plaqué par Paul Kruger derrière la ligne pour un safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
favorable aux Saints. En neuf secondes, ces derniers sont déjà revenus à huit points (13-5).

Et le momentum ne s'arrête pas là. Récupérant le ballon dans la foulée du safety, New Orleans progresse avec un jeu au sol timide mais efficace. Arrivés en position Goal Line, les coéquipiers de Drew Brees se tirent cependant une balle dans le pied, avec un faux départ du tackle Tony Hills. Robert Ayers sacke ensuite le quarterback adverse, et oblige les Saints à se contenter d'un field goal, juste avant la pause (13-8).

Tandy encore décisif

S'en suit une deuxième mi-temps tendue et défensive. Un deuxième acte où New Orleans reprend le bon rythme et avance grâce au duo Drew Brees et Brandin Cooks. Une première connexion du tandem amène l'équipe aux portes de la zone rouge de Tampa. La seconde dans l'en-but sera finalement annulée par les arbitres, pour un ballon relâchée de peu par le receveur. Wil Lutz est une nouvelle fois de sortie pour grappiller les points nécessaires, et pour ramener le score à 13-11.

Peu inspirés offensivement depuis le milieu du deuxième quart, les Buccaneers se remettent enfin à avancer grâce à leur maître à jouer. En cinq passes, Jameis Winston récupère 62 yards et arrive dans les 10 yards adverses. Insuffisant pour trouver un receveur dans la end-zone, mais Roberto Aguayo insiste sur la guerre psychologique des kickers, avec un field goal de 26 yards (16-11).

Désormais repoussé à plus d'un coup de pied d'écart, New Orleans prend des risques et en paye les conséquences. Souvent harcelé, Drew Brees tente des lancers de plus en plus compliqués dans le trafic. Cela profite au cornerback Brent Grimes qui chipe le ballon, sur un ballon relâché par Brandon Coleman et un jeu de flipper au sein du backfield floridien.

Tampa récupère le cuir, mais ne progresse pas. Seule réelle solution, Mike Evans ne peut pas tout faire tout seul, ce qui pousse son équipe à punter. Pour l'entrée en scène d'une équipe spéciale qui n'aura jamais aussi bien porté son nom. Le puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
de Bryan Anger est ainsi sauvé juste devant la ligne d'en-but par Josh Robinson et Alan Cross pour une position très inconfortable pour les Saints. Le résultat sera d'ailleurs un "3-and-out" pour les joueurs de la Louisiane.

Bis repetita quelques secondes plus tard. Nouveau punt pour les Bucs, et nouveau ballon qui atterrit à deux yards de l'en-but adverse, grâce à un sauvetage de Josh Robinson. A deux minutes de la fin, New Orleans n'a plus le choix, dos à sa end-zone. Drew Brees parvient tout de même à dégager son équipe, en alertant à deux reprises Willie Snead et Brandon Coleman dans les airs. Il joue ensuite la passe profonde vers Brandin Cooks, mais sa passe est tout près d'être intercepté par Keith Tandy.

Qu'à cela ne tienne, le safety se reprendra deux jeux plus tard, en coupant une passe à destination de Willie Snead et en validant définitivement la victoire de Tampa Bay face au rival de division. Les Bucs restent co-leaders de la NFC Sud, aux côtés des Atlanta Falcons, et avec une fiche de 8-5. Pour New Orleans, rien ne va plus. Les playoffs semblent s'éloigner, et Drew Brees enregistre un deuxième match sans la moindre passe de touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
, une première depuis 2009.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Tampa Bay 3 10 0 3 0 16
New Orleans 0 8 3 0 0 11
... chargement de la zone de commentaire ...

 Football n'est pas un sport de contact, c'est un sport de collision. La danse est un sport de contact.  – Vince Lombardi et Duffy Daugherty

En VO :  Football isn't a contact sport, it's a collision sport. Dancing is a contact sport. 

Citation réelle proposée par Julien pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !