Les Texans s'offrent un comeback avec Tom SavageHouston Texans 21 - 20 Jacksonville Jaguars

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Tom Savage a été l'un des principaux artisans de la victoire texane
Tom Savage a été l'un des principaux artisans de la victoire texane (Eric Christian Smith)
le 18/12/2016 à 23:57 par François-Noël Martin

Malmenés, et surtout maladroits, en début de rencontre par des Jaguars appliqués, les Texans ont arraché in-extremis la victoire après avoir été menés de 12 points ce dimanche dans leur antre. Un huitième succès qui permet à Houston de conserver la première place de l'AFC Sud et qui a notamment été acquis grâce à un changement de quarterback opéré avec succès en cours de partie.

Si Houston a toujours pu compter sur sa défense, une des meilleures de la ligue, pour stopper les attaques adverses, son escouade offensive avait plutôt tendance à briller de par une certaine fébrilité depuis le début de la saison. Toujours emmenée, au coup d'envoi, par un Brock Osweiler (6/11, 48 yds, 2 INT) brouillon et maladroit, l'attaque texane ne parvient pas à avancer dans le premier quart-temps avant que l'ancienne doublure de Peyton Manning ne lance coup sur coup deux interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
dans la période suivante. Jacksonville profite des deux turnovers pour alourdir une marque qu'ils avaient ouverte quelques minutes plus tôt sur un fieldgoal de Jason Myers en ajoutant un nouveau coup de pied entre les perches, puis un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
sur une course de leur quart-arrière Blake Bortles (12/28, 92 yds, 1 INT, 1 TD à la course) : Texans 0 - Jaguars 13.

C'en est trop pour le head coach Bill O'Brien qui décide de laisser sur la touche son quarterback titulaire pour faire entrer Tom Savage (23/36, 260 yds). Un "Bench" salué par les fans qui va permettre aux locaux de retrouver quelques couleurs en attaque. L'effet Savage ne traine pas à opérer puisqu'il mène les siens dès sa première série à 1 petit yard de la goaline adverse. Mais Houston peine encore à conclure et échoue sur sa quatrième tentative. Les locaux parviendront tout de même à réduire l'écart avant la pause grâce à un safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
, puis un premier fieldgoal pour Nick Novak (5-13).

En seconde mi-temps, les Texans confirment leur renouveau en attaque avec un jeu aérien bien plus efficace que ces dernières semaines. Mais ils pêchent encore à l'approche de la Terre Promise et doivent s'en remettre à leur kicker qui passe trois nouveaux fieldgoals. Entre-temps, c'est la Special Team des Jags qui s'illustre en permettant à son returner Marqise Lee d'inscrire un touchdown au bout d'une remontée de 100 yards !

Mené de 6 points à 6 minutes du coup de sifflet final, Houston profite du très bon travail de sa défense pour repartir du milieu de terrain. Savage enchaine les passes et revoici les Texans à 1 yard de la ligne d'en-but. Cette fois-ci, Lamar Miller (22 courses, 63 yds, 1 TD) la franchit en force pour permettre à son équipe d'enfin prendre le lead au tableau d'affichage (21-20). Jacksonville bénéficiera ensuite de deux séries pour tenter d'arracher la victoire. Mais la défense texane tient bon, et force un 4th&out, puis intercepte par Quintin Demps pour définitivement sceller le sort de la rencontre.

Ce huitième succès acquis dans la douleur permet aux Texans d'éviter une bien mauvaise opération au classement de l'AFC Sud. Car dans le même temps, leurs deux rivaux dans la course aux playoffs se sont imposés, les Titans à Kansas City (19-17) et les Colts chez Minnesota (34-6). A deux journées du terme de la phase régulière, Houston avec une fiche de 8-6 reste donc leader de sa division, à égalité avec Tennessee (8-6) et devant Indianapolis (7-7).

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Houston 0 5 6 10 0 21
Jacksonville 0 13 7 0 0 20
... chargement de la zone de commentaire ...

 Personne dans le football ne devrait être appelé un génie. Un génie est un type comme Norman Einstein.  – Joe Theisman, ancien QB des Washington Redskins

En VO :  Nobody in football should be called a genius. A genius is a guy like Norman Einstein. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !