Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Les Jaguars résistent au réveil des ColtsIndianapolis Colts 27 – 30 Jacksonville Jaguars

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

La défense des Colts n'a pas tenu le coup face à la fougue des jeunes Jaguars
La défense des Colts n'a pas tenu le coup face à la fougue des jeunes Jaguars (Matt Dunham, AP )
le 03/10/2016 à 13:07 par Rémy Lecomte

Londres s'était paré de son plus beau soleil pour accueillir les Jacksonville Jaguars et les Indianapolis Colts. Les rivaux de l’AFC South s’affrontaient dans un duel de la peur. Avec un bilan de 0-3 pour les Jaguars et de 1-2 pour les Colts, malheur au vaincu ! Les Jaguars ont semblé maîtriser leur sujet jusqu’au réveil d’Andrew Luck qui a fait trembler les Jaguars avec un énorme dernier quart temps.

Un début de match à sens unique

Les travées de Wembley semblaient bien garnies de bleu et de blanc avant le coup d’envoi. Mais les supporters des Jaguars ont donné de la voix après l’entame de match des hommes de Gus Bradley. Officiellement « à domicile », les Jags ont su frapper en premier. Dante Fowler Jr. plaque Luck et permet à Yannick Ngakoue d’intercepter la balle. Les Jags sont aux portes de la redzone pour commencer le drive, une situation dont profite Blake Bortles qui trouve Allen Robinson, très en jambe hier soir, pour le premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
londonien de l’année !

Les Colts se contentent de deux field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de l’indéboulonnable Adam Vinatieri, qui ne tremble pas à 53 et 49 yards. La réponse des Jags ne se fait pas attendre. Sur le drive suivant, ils remontent tout le terrain notamment grâce à Robinson, bien décidé à faire souffrir la défense friable des Colts. Après quelques pénalités contre la défense, Bortles trouve la endzone à la course et gratifie le public d’un dégagement digne d’un gardien de soccer, le public a apprécié.

Les Colts toujours amorphes face à une solide défense de Jacksonville, ne trouvent pas la faille et encaissent trois points de plus juste avant le retour au vestiaire. 17 – 6 à la mi-temps, et Londres attend toujours le réveil d’Andrew Luck.

Le match à sens unique continue. Six points sont inscrits dans le troisième quart-temps, et ils tombent tous dans l’escarcelle des Jaguars qui font le trou. 23 – 6 il reste un quart-temps, l’affaire semble entendue.

Un réveil fulgurant

Mais on le sait, une équipe emmenée par Andrew Luck n’est jamais perdante avant le coup de sifflet final. Et cela se vérifie dès l’entame du quatrième quart temps. Franck Gore trouve la endzone et remet son équipe sur les rails après un joli drive de 75 yards. 23 – 13, il reste 14 minutes à jouer. Après un stop de la défense des « visiteurs », Andrew Luck semble décidé à gâcher la fête des Jaguars. Il trouve plusieurs fois T.Y. Hilton qui ponctue ce drive avec une réception de 2 yards en troisième tentative ! 20 – 23, la tension est à son comble et les nombreux fans des Colts redonnent de la voix.

Coup pour coup

Mais à peine deux minutes plus tard, Allen Hurns transperce la défense adverse et se fraie un chemin de 42 yards pour aller inscrire un somptueux touchdown. Cela semble être le coup de grâce, mais il n’en est rien. En troisième et dix, Luck balance une passe parfaite vers Phillip Dorsett oublié par la secondary des Jaguars : touchdown 64 yards et il reste 3 minutes à jouer. 27 – 30 !

Les Colts récupèrent la possession, il reste 2 minutes 30 à Andrew Luck pour au moins aller chercher trois points qui offriraient une une prolongation aux Colts. En troisième et dix, il trouve Hilton qui parcourt 9 yards, c’est ici que le match va se jouer. La défense des Jags ne tremblent pas, les Colts tentent la passe vers Dwayne Allen et c’est Josh Johnson qui offre la victoire aux siens avec un play décisif pour empêcher le tight end de réceptionner la passe de Luck. Game over, les Jaguars survivent au retour des Colts et arrachent un premier succès primordial cette saison.

En bref 

Luck termine la rencontre avec un 27/42, 234 yards, 2 TD et une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. Bortles quant à lui rend une fiche honorable 19/33, 207 yards, 2 TD à la passe et un à la course. Les deux équipes sont à 1-3 mais leur saison est loin d'être finie pour autant. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Jacksonville 7 10 6 7 0 30
Indianapolis 3 3 0 21 0 27
... chargement de la zone de commentaire ...

 Les Stéroïds sont faits pour des gars qui veulent tricher.  – Lawrence Taylor

En VO :  Steroids are for guys who want to cheat opponents. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !