Ca passe pour les Texans !Houston Texans 27 - 14 Oakland Raiders

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Brock Osweiler était de retour aux commandes de l'attaque texane
Brock Osweiler était de retour aux commandes de l'attaque texane (Eric Gay)
le 08/01/2017 à 02:41 par François-Noël Martin

Le NRG Stadium de Houston, où se jouera le prochain Super Bowl, accueillait ce samedi le premier match de ces playoffs entre les Texans et les Raiders d'Oakland. La rencontre a vu les locaux prendre rapidement les devants pour finalement s'imposer 27-14 sans avoir été vraiment extraordinaires.

Retour réussi pour Brock Osweiler

C'était l'une des clés de ce match : le comportement des quarterbacks, tous deux dans une situation bien particulière, allait forcément influer sur le résultat du match. D'un côté, Brock Osweiler retrouvait son poste de titulaire, après l'avoir perdu quelques semaines auparavant, grâce à une blessure de Tom Savage. De l'autre, c'est Connor Cook qui allait devoir mener les siens pour sa première titularisation dans la grande ligue suite aux blessures de l'excellent Derek Carr et de son backup Matt McGloin.

Malheureusement pour le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
californien, cette grande première ne va pas prendre la tournure d'une belle story à l'américaine comme on aime les voir sur petit ou grand écran. Cook (18/45, 161 yds, 1 TD, 3 INT) peine à faire avancer les siens et surtout à trouver ses receveurs : il ne complète que 4 passes en première mi-temps et se fait surtout intercepter par Jadeveon Clowney dès la deuxième série. Les Texans profiteront du pick pour ouvrir le score dans la foulée sur une course de Lamar Miller (31 courses, 73 yds, 1 TD) avant de creuser un peu plus le score sur un fieldgoal réussi par Nick Novak (10-0).

Mais Cook n'est pas le seul à pecher en efficacité côté Raiders : leur jeu au sol ne connait pas la même réussite que ces derniers mois avec seulement 64 yards gagnés tout au long de la rencontre. Oakland parvient tout de même à débloquer son compteur dans le second quart-temps grâce à son runningback Latavius Murray (12 courses, 39 yds, 1 TD) qui réussi à tromper la vigilence d'une défense texane pourtant redoutable (10-7).

De son côté,  Osweiler (14/25, 168 yds, 1 TD, 1 TD à la course), quasiment muet en début de partie, hausse enfin son niveau dans le second quart pour mener deux solides drives qui se conclueront par un coup de pied entre les perches de son kicker, puis une passe pour le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
à DeAndre Hopkins (5 rec., 67 yds, 1 TD). 20 à 7 pour les champions de l'AFC Sud à la pause.

Houston controle

Au retour des vestaires, plus aucune des deux équipes ne parvient à avancer ! Chacune ne passe qu'un seul petit first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
sur le troisième quart-temps - une stat bien risible pour un match de playoffs ! - et les puntsPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
s'enchainent à vitesse grand V. La situation fait bien évidemment les affaires des Texans qui conservent leurs 13 points d'avance au tableau d'affichage et creusent l'écart au début de la dernière période avec un troisième touchdown sur une course d'Osweiler (27-7).

C'est le moment que choisit Cook pour enfin améliorer ses stats et trouver ses receveurs. Le rookie se démène pour faire avancer le cuir tout au long des trois dernières séries de son escouade, dont la première se conclut par une passe décisive pour Andre Holmes (27-14). Mais l'ancien pensionnaire de Michigan State doit prendre des risques pour rattraper les derniers points de retard. Et les espoirs de come back pour les Raiders s'envolent lorsque Corey Moore, puis A.J. Bouye surgissent pour intercepter le cuir et mettre un terme à la rencontre.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Houston 10 10 0 7 0 27
Oakland 7 0 0 7 0 14
... chargement de la zone de commentaire ...

 En NFL les linemen jouent différemment (de la NCAA) ; ils utilisent leurs mains plutôt que leur tête et les épaules  – Jim Otto (QB légendaire des Raiders)

En VO :  The NFL offensive blocking is played differently ; they use their hands instead of their head and shoulders. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !