Des Seahawks vulnérables accueillent les LionsPreview Wild Card : Detroit Lions @ Seattle Seahawks

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Stafford tentera d'offrir aux Lions leur première victoire en playoffs depuis 1991
Stafford tentera d'offrir aux Lions leur première victoire en playoffs depuis 1991 (AP Photo)
le 06/01/2017 à 09:46 par Rémy Lecomte

Les playoffs débutent ce weekend, et c’est durant la nuit de samedi à dimanche que les Lions (6) se déplaceront chez les Seahawks (3). Bien qu’étant favoris pour cette rencontre à domicile, les Seahawks n’ont pas rassuré leurs fans en cette fin de saison régulière. Les Lions restent sur trois défaites de rang, il est temps pour eux de réagir. Quels seront les éléments clés de cette rencontre ?

Deux équipes dans le creux

Ce match opposera les deux équipes les moins en forme du côté de la NFC. En effet, les Lions restent sur trois défaites de rang et ne doivent leur qualification qu’à une défaite des Redskins face aux Giants. Les Seahawks ont perdu deux de leurs quatre derniers matchs et ont terminé la saison avec une victoire de justesse face aux 49ers. Rien de rassurant donc.

Des absents de marque à Seattle

Les Seahawks seront une nouvelle fois privés de Earl Thomas  et de Tyler Lockett. On constate que sans Thomas, la défense n’est plus la même. En effet lorsqu’il est sur le terrain, le quarterback adverse a en moyenne un passer rating de 77. Lorsqu’il n’est pas là, ce rating passe à 99. On sait que Matthew Stafford peut faire mal à cette défense, à lui de nous prouver qu’il a le talent pour.

Des raisons d’y croire pour les Lions

Les Lions ne partent pas favoris mais ont des raisons d’y croire. Leur défense devra sortir le grand jeu pendant que Stafford devra prouver qu’il fait partie des grands quarterbacks de la ligue. En effet face à Matt Ryan, Drew Brees , Aaron Rodgers ou encore Tom Brady, les Seahawks ont concédés à chaque fois 24 points ou plus. La célèbre Legion of Boom est méconnaissable en cette fin de saison, et si les 49ers sont capable de leur poser des problèmes, les troupes de Jim Caldwell devraient en être aussi capable.

Ils devront rester au contact, même menés, ils ont les ressources pour retourner la situation. Rappelons qu’ils ont gagné huit matchs après avoir été menés lors du quatrième quart-temps ou des prolongations. C’est un record, et cela en dit long sur la volonté des hommes de Detroit !

Des Lions qui manquent de mordant ?

Mais quelques points devront changer pour les visiteurs pour espérer faire trembler les Seahawks dans leur nid. L’attaque de course est mauvaise cette saison, ils sont trentième dans la ligue avec une moyenne de 81 yards par match. Une statistique inquiétante quand on connaît la qualité des défenseurs adverses. Bien qu’ayant subi quelques blessures, il est assez parlant de constater que Theo Riddick, le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
le plus efficace cette saison du côté de Detroit, n’a parcouru que 357 yards au sol. Les Lions devront tenter de mettre en place un running game pour permettre à Stafford de faire mal.

La défense des Lions est l’une de celle qui fait le plus briller le quarterback adverse. Bonne nouvelle pour Russell Wilson ! La défense concèdent 75% des passes tentées par le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
adverse, et n’est pas beaucoup plus efficace en troisième tentative. Des éléments qui pourraient coûter très cher à Jim Caldwell.

Les clés du match

La clé de match sera sans doute ce duel entre Stafford et la ribambelle de stars défensive du côté des Seahawks. Richard Sherman, Kam Chancellor, Bobby Wagner et compagnie auront fort à faire face à un QB qui s’est apparemment bien remis du départ de Calvin Johnson. Golden Tate, Eric Ebron, Anquan Boldin ou encore Marvin Jones forment un ensemble de cibles de choix pour Stafford. Tate a sorti une excellente saison régulière et a dépassé la barre des 1000 yards cette saison. Soulignons que la défense de Seattle est TOP 10 dans toutes les principales catégories (points, yards, yards à la course et à la passe).

Zach Zenner a tenté de montrer la voie, le running back des Lions n’a pas été ridicule lors de ces quelques performances en fin de saison. Malheureusement son apport n’a pas suffit pour ramener une victoire lors des dernières rencontres.

Contrairement aux dernières saisons, les Seahawks n’ont pas été capable d’imposer un jeu de course efficace et éreintant pour l’adversaire. Seattle n’est que 25ème de la ligue en yards parcourus à la course. C’est Thomas Rawls qui avec ses 349 yards est en tête de liste dans cette catégorie, une stat surprenante pour l’équipe de Pete Carroll qui n’a pas été épargnée par les blessures. Par contre ils sont dixième à la passe et on imagine bien Russel Wilson profiter de la faiblesse de la défense adverse pour donner la victoire aux siens. Même si l’absence de Tyler Lockett réduit la possibilité des big plays, il faudra compter sur Doug Baldwin (1128 yards) et Jimmy Graham (923 yards) pour faire très mal à la défense de Detroit.

En bref

Ce match pourrait bien nous réserver son lot de surprise. On sait que le Wild Card weekend est généralement riche en rebondissement et en spectacle. Les fans pourraient bien être gâtés lors de cette opposition. Les Seahawks sont favoris mais attention aux Lions qui profiteront de la moindre erreur pour frapper. On se souvient d'ailleurs de quelques confrontations récentes plutôt serrées entre ces deux franchises. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Seattle 0 10 0 16 0 26
Detroit 0 3 3 0 0 6
... chargement de la zone de commentaire ...

 Qu'est-ce que c'est? Il s'agit d'une sphéroïde allongé, une sphère allongée -- une sphère allongée dans laquelle l'enveloppe extérieure est en cuir tirée fermement par-dessus un tube de caoutchouc légèrement plus petit. Il vaut mieux avoir été mort petit garçon que pour certains d'entre vous de faire un fumble.  – John Heisman, coach, Georgia Tech

En VO :  What is it? It is a prolate spheroid, an elongated sphere -- that is, an elongated sphere in which the outer leather casing is drawn tightly over a somewhat smaller rubber tubing. Better to have died a small boy than for any of you to fumble it. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !