Playoffs Zone 2016 : toute l'info Playoffs NFL

Les Seahawks ne tremblent pas face aux LionsDetroit Lions 6 – 26 Seattle Seahawks

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

L'un des trop nombreux drops des Lions cette nuit
L'un des trop nombreux drops des Lions cette nuit (Otto Greule Jr, Getty Images)
le 08/01/2017 à 11:18 par Rémy Lecomte

À domicile, les Seahawks ont rassuré leurs fans en prenant la mesure des Lions. Les hommes de Jim Caldwell n’ont jamais été en mesure d’inquiéter les locaux. Une défense de fer et un running game efficace ont permis à Seattle de gérer la rencontre de bout en bout.

Un Rawls Lynchesque 

Contrairement à ce qu’ils ont pu montrer cette saison, les Seahawks ont su compter sur Thomas Rawls pour fatiguer la défense adverse. À l’entame du deuxième quart-temps, il permet aux siens d’avancer tranquillement vers la redzone. Et c’est arrivé en redzone que Russell Wilson balance une passe en quatrième tentative vers Paul Richardson qui nous offre un one hand catch du plus bel effet ! Il n’en fallait pas plus pour enflammer le CenturyLink Field.

Rawls et Richardson jouent encore des tours aux visiteurs avec respectivement un run de 26 yards et une nouvelle réception impressionnante de 19 yards. Steven Hauschka en profite pour donner trois points de plus à son équipe.

Timide réaction des Lions

Matthew Stafford, frustré par les nombreux drops de ses receveurs, trouve enfin un peu de réconfort après une superbe passe de 30 yards vers Marvin Jones. Matt Prater offre les premiers points de son équipe grâce à un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 51 yards. 10 – 3 à la pause.

Au retour des vestiaires, après un bon stop, les Lions ajoutent trois points à leur total grâce à un nouveau field goal, cette fois de 53 yards. Les visiteurs reviennent à quatre petits points mais ne semblent pas en mesure d’inscrire un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
ce soir.

Les Seahawks dominants durant le quatrième quart

Rawls profite du bon boulot de sa ligne offensive pour faire progresser son équipe. Et Hauschka redonne sept points d’avance aux troupes de Pete Carroll. Quelques minutes plus tard, Doug Baldwin réceptionne une passe pour 42 yards avant de voir l'inépuisable Rawls récompensé pour sa performance. Le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
trouve la endzone et donne de l’air aux Seahawks. En face les Lions n’existent pas, ils sont incapables de stopper la course et semblent manquer des plaquages décisifs. Rien ne va pour eux, et cela ne va pas s’arranger en fin de match.

Baldwin donnera au score son allure définitive avec un touchdown à 4 minutes de la fin du match. Score final : 26 – 6. Les Seahawks n’ont pas tremblé et leurs adversaires n’ont pu que constater les dégâts.

Les stats

Stafford termine la rencontre avec 18/32 pour 205 yards, aucun touchdown et aucune interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. Zenner termine avec 34 yards à la course et 54 yards de réception. Jones termine avec 84 yards en quatre réceptions. C’est insuffisant.

En face, Wilson termine la rencontre avec une belle fiche : 23/30, 224 yards et 2 touchdown. Mais l’homme du match est sans aucun doute Rawls avec ses 161 yards en 27 portées et son touchdown. Baldwin a été de nouveau décisif, 11 réceptions pour 104 pour le receveur.

Soulignons également les deux sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de Cliff Avril et de Ezekiel Ansah.

En bref

Les Lions n’ont pas été en mesure d’inquiéter leurs adversaires, la faute notamment à des receveurs peu à la fête ce soir. De nombreux drops alors que Stafford semblait dans son match et que la ligne offensive réalisait un match étonnamment efficace face à la Legion of Boom. En face les Seahawks ont retrouvé le running game qui les caractérisait ces dernières années. Rawls ressemblait à un certain Lynch sur quelques runs cette nuit.

Voilà qui devrait rassurer les Seahawks avant de se déplacer à Atlanta pour y défier les Falcons lors du Divisional Round. Un match qui s’annonce autrement plus délicat face à une attaque qui a semblé inarrêtable cette saison.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Seattle 0 10 0 16 0 26
Detroit 0 3 3 0 0 6
... chargement de la zone de commentaire ...

 En NFL les linemen jouent différemment (de la NCAA) ; ils utilisent leurs mains plutôt que leur tête et les épaules  – Jim Otto (QB légendaire des Raiders)

En VO :  The NFL offensive blocking is played differently ; they use their hands instead of their head and shoulders. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !