[Preview] Les Steelers trop forts pour les Jaguars ?

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Antonio Brown pourrait montrer la voie aux Steelers
Antonio Brown pourrait montrer la voie aux Steelers (Justin K. Aller, Getty)
le 12/01/2018 à 20:10 par François-Noël Martin

Habituellement dans la grande ligue, une affiche de playoffs entre les Seeds #2 et #3, qu’importe la Conférence, promet un duel serré et haletant. Exceptionnellement, cela ne devrait pas être le cas ce dimanche (19h), tant les Steelers partent favoris face à des Jaguars qui ont eu toutes les peines du monde pour vaincre de modestes Bills au tour précédent...

L'histoire des Steelers-Jaguars

Aussi surprenant que cela puisse paraitre, les Steelers sont menés par les Jaguars 13 victoires à 11. En playoffs, ces derniers ont remporté leur unique duel à Pittsburgh 31 à 29 il y a 10 ans (5/1/08). Si les Hommes d'Acier ont gagné 3 des 4 derniers affrontements, ils ont déjà perdu cette année à la maison !

Des Jaguars pas si inoffensifs que ça ?

10 années après leur dernière apparition, les Jaguars sont de retour dans les playoffs NFL et ont marqué le coup avec un succès face aux Bills de Buffalo (10-3). Une victoire serrée dans une rencontre qui ne restera certainement pas dans les Top Games de la ligue, mais une victoire quand même. Pas vraiment à la hauteur d’un tel événement, le quarterback Blake Bortles a alors signé là une de ses pires performances de la saison en ne complétant que 12 de ses 23 passes pour 87 yards et 1 touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
.

Heureusement pour eux, les Jags peuvent se reposer sur un puissant jeu au sol et une solide Défense. Au sol, Jacksonville a archi-dominé la NFL durant toute la saison régulière en avançant de 2262 yards. Ceci grâce notamment au Rookie Leonard Fournette qui a passé la barre des 1000 yards (1040 yards, deuxième rookie derrière Kareem Hunt) et inscrit pas moins de 9 touchdowns.

De l’autre côté du cuir, la défense sait se montrer indomptable, face à la passe notamment. Avec un total de 21 interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
, dont 6 signées par l’ancien Texan A.J. Bouye, et une moyenne de seulement 169 yards concédés dans les airs, la secondary floridienne a réalisé cette saison la deuxième meilleure performance de la NFL.

Les Steelers prêts à faire parler la poudre ?

Face à une telle escouade défensive, Ben Roethlisberger aura fort à faire. Et ça tombe bien, le quarterback vétéran sera armé pour faire face. Avec 4251 yards et 28 TD envoyés tout au long de la saison, il fait partie du Top 5 des QB de la ligue. Son pool de receveurs sera pour l’occasion au grand complet avec le retour du meilleur WR de la NFL Antonio Brown (1533 yds) qui offrira à Big Ben de nouvelles solutions parmi les efficaces Martavis Bryant et JuJu Smith-Schuster. Pour épauler tout ce beau petit monde et équilibrer le play-calling des Steelers, le head coach Mike Tomlin pourra aussi compter sur son running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
vedette Le'Veon Bell et ses 1.291 yards parcourus au sol depuis le début de la saison.

La clé du match ?

L’élément qui sera donc sans doute déterminant dans ce troisième match au programme du Divisional Round devrait donc être l’opposition entre l’attaque de Pittsburgh et la défense de Jacksonville. Et rien ne semble être gagné d’avance pour les Steelers car, malgré ses impressionnantes statistiques, Roethlisberger est aussi l’un des quarterbacks encore en course pour le Super Bowl a avoir lancé le plus d’interceptions : 14 sur l’ensemble de la saison dont 5 face à ... ces même Jaguars ! Si ces derniers parviennent à réitérer la même performance et ainsi limiter l’avancée de leurs adverses, nul doute qu’ils pourraient de nouveau s’imposer au Heinz Field Stadium. Comme ils l’avaient fait il y a quelques mois, en Week 5, sur la marque de 9 à 30 [voir la fiche match]. Et comme ils avaient aussi pu le faire il y a maintenant 10 ans, lors de leur dernier et unique affrontement en playoffs de la compétition, toujours sur le même terrain et sur la marque de 29 à 31. Cette fois-ci, Pittsburgh est prévenu !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Pittsburgh 0 14 7 21 0 42
Jacksonville 14 14 0 17 0 45
... chargement de la zone de commentaire ...

 Un coach qui a du succès est un coach qui est toujours sous contrat.  – Ben Schwartzwalder, coach, Syracuse

En VO :  A successful coach is one who is still coaching. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !