Les Jags trop forts pour les PatriotsJacksonville Jaguars 31 - 20 New England Patriots

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Seferian-Jenkins a enfoncé le clou juste avant la pause
Seferian-Jenkins a enfoncé le clou juste avant la pause (Stephen B. Morton, AP Photo)
le 17/09/2018 à 19:56 par Rémy Lecomte

C’était un match très attendu entre les deux finalistes de l'%AFC l’an passé sous la chaleur accablante de la Floride. En l’absence de Leonard FournetteBlake Bortles a sorti le grand jeu pour venir à bout d’une équipe de New England très peu inspirée.

No Fournette, no problem

L’absence de la star offensive de l’équipe, Leonard Fournette, a peut-être rendu service aux Jags qui ont été contraints à jouer par les airs. Une tactique qui a fonctionné parfaitement face à une défense des Patriots totalement perméable. Après un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
manqué par Stephen Gostkowski, annonciateur d'une longue soirée pour les Pats, les Jaguars enfoncent à deux reprises la secondary des visiteurs. C’est d’abord Donte Moncrief qui remporte son duel face à Stephon Gilmore puis c’est Keelan Cole qui se débarrasse trop facilement du marquage de Eric Rowe, une nouvelle fois à la traîne. 14 – 0 et la défense des locaux est, sans surprise, prête à relever le défi de stopper Tom Brady et compagnie.

Brady sous une pression constante, se casse les dents en redzone et les Patriots reviennent à 14 – 3 à moins de trois minutes du repos. Vivement critiqué pour son manque d’agressivité lors de la défaite en finale de conférence l’an passé, Doug Marrone fait taire les critiques et laisse Bortles décimer une nouvelle fois la défense. Cette fois c’est Austin Seferian-Jenkins qui est absolument seul dans la endzone. 21 – 3 au repos, on s’attendait à un match compliqué pour les Patriots, mais pas vraiment à une démonstration aérienne de la part des Jaguars. 200 yards et 3 TD pour Blake Bortles à la pause, en face, rien à signaler offensivement.

Réveil timide

Les Jaguars sont stoppés mais ajoutent trois points dès l’entame de la deuxième période. On pense voir les Jaguars s’envoler vers une victoire tranquille lorsque Gilmore force un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de DJ Chark. S’en suit la première passe de touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
pour Brady vers Chris Hogan. Le momentum semble tourner, 3 & out pour les locaux, les Patriots ajoutent 3 points à leur compteur avant d’intercepter Bortles sur la ligne des 25 yards ! 24 – 13, tout semble relancé et on pense revivre un possible comeback de plus pour Tom Brady. Mais c’est sans compter sur Sacksonville et plus précisément Dante Fowler Jr. qui provoque un fumble de Brady et le recouvre. L’orage est passé pour Jacksonville, la victoire est en poche. C’est Dede Westbrook qui vient enterrer les ultimes espoirs de 300ème victoires pour Robert Kraft avec une réception et une course de 61 yards.

À quatre minutes du terme, Brady trouve Hogan pour un second touchdown, score final : Jaguars 31 – 20 Patriots.

En bref 

Les locaux ont prouvé qu’ils n’avaient rien à envier à qui que ce soit dans la conférence américaine. Ils font sans doute figure de favoris après ce match combiné à la défaite des Steelers. La défense n’a montré aucune faille, Bortles termine la rencontre avec 29/45, 377 yards, 4 TD et une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
alors que Brady termine avec une fiche de 24/35 234 et 2 TD. Cole a dominé les airs avec 7 réceptions pour 116 yards et un touchdown. Rob Gronkowski souvent marqué par deux hommes, a du se contenter de deux petites réceptions pour 15 yards. Sony Michel a fait ses débuts avec 10 portées pour 34 yards et T.J. Yeldon a parfaitement remplacé Fournette avec ses 58 yards en 10 également.

Les Jaguars devront confirmer leur domination face aux Titans alors que les Patriots affronteront leur ancien coordinateur défensif Matt Patricia dans un match d’ores et déjà important.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Jacksonville 14 7 3 7 0 31
New England 0 3 7 10 0 20
... chargement de la zone de commentaire ...

 Les Stéroïds sont faits pour des gars qui veulent tricher.  – Lawrence Taylor

En VO :  Steroids are for guys who want to cheat opponents. 

Citation réelle proposée par Guillaume. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !