Les Texans arrachent leur première victoire à IndianapolisIndianapolis Colts 34 - 37 Houston Texans

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

JJ Watt et les Texans enfin victorieux
JJ Watt et les Texans enfin victorieux (Michael Conroy)
le 30/09/2018 à 23:58 par François-Noël Martin

Fin de match incroyable et scénario insoutenable ce dimanche à Indianapolis, tant pour les supporters des Colts que pour ceux des Texans ! Avec au bout du compte une première victoire pour Houston face à un rival qui lance enfin la saison des hommes de Bill O'Brien !

Nous sommes dans les prolongations, que les Colts ont décroché in-extremis en fin de quatrième quart-temps. Les deux kickers ont frappé une fois chacun à leur tour et revoici Indianapolis à l'attaque avec moins de 2 minutes à jouer... pour la gagne !? Andrew Luck (40/62, 464 yds, 4 TD) et son escouade progressent jusqu'au milieu du terrain mais sont trop justes pour bouger une nouvelle fois les chaines : 4eme&4 à venir mais le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
reste sur le terrain, tente de provoquer sans succès une faute de la défense adverse avant d'appeler un timeout. On s'attend alors à voir entrer l'unité spéciale d'Indianapolis pour punter le cuir, mais c'est de nouveau Luck qui se présente au snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, ... et tente une passe que ne peut capter Chester Rogers ! Houston repart à l'attaque à 43 yards de la goaline adverse et 24 secondes à jouer sans timeout ! Deshaun Watson (29/42, 375 yds, 2 TD, 1 INT) trouve tout de suite DeAndre Hopkins (10 rec., 169 yds, 1 TD) qui progresse de 24 yards ! Les Texans stoppent le chrono pour tenter le fieldgoal... que Ka'imi Fairbairn manque !!! Mais le coach des Colts Frank Reich avait demandé un temps mort juste avant le snap, offrant ainsi une seconde tentative au kicker adverse. Ce dernier ne manque cette fois-ci pas la mire et offre à son équipe une victoire qui semblait lui échapper...

Car tout était pourtant bien parti pour les visiteurs : Après avoir encaissé un premier touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
, la défense texane montre les crocs tout au long de la première mi-temps. Jadeveon Clowney recouvre dans la end-zone un snap mal controlé par Luck pour l'égalisation, avant que J.J. Watt n'arrache le cuir des mains du quarterback dans le deuxième quart-temps. Les deux défenseurs mènent la vie dure au First Pick de la Draft 2012, avec pas moins de 4 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
cumulés à eux deux. Entre temps, Watson distribue des passes de touchdown à Will Fuller et Hopkins pour porter la marque à 21-7. Puis 21-10 à la pause avec un fieldgoal signé Adam Vinatieri , le 566ème de sa carrière qui en fait le nouveau recordman de la ligue !

Au retour des vestiaires, Watson enfonce le clou en inscrivant son premier touchdown de la saison à la course ! 28 - 10, les Texans ne sont pas loin de débloquer leur compteur de victoires. Mais c'était sans compter sur Andrew Luck et sa parfaite entente avec T.Y. Hilton (4 rec., 115 yds) pour revenir au tableau d'affichage. Tout d'abord sur une réception de Nyheim Hines, puis de Eric Ebron dans le quatrième quart-temps. Menant plus que 5 points, Houston peut conclure sur la série suivante mais ne progresse pas suffisamment et doit se contenter de porter l'écart à 8 points avec un fieldgoal de Faibairn (23-31). Luck et les siens repartent à l'attaque, et c'est Hines qui catchera quelques minutes plus tard son deuxième touchdown de la journée. Luck se connecte avec succès avec Rogers pour la conversion à 2 points pour arracher une inespérée prolongation... qui ne connaitra pas de happy end espéré...

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Indianapolis 7 3 7 14 3 34
Houston 14 7 7 3 6 37
... chargement de la zone de commentaire ...

 J'ai le sentiment d'être le meilleur, mais vous ne me prendrez pas à dire ça.  – Jerry Rice, légendaire WR des 49ers de San Francisco

En VO :  I feel like I'm the best, but you're not going to get me to say that. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !