Les Patriots se relancent face aux DolphinsNew England Patriots 38 – 7 Miami Dolphins

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Tannehill (11/20, 100 yards, 1 INT, 1 fumble) a passé une très mauvaise après-midi.
Tannehill (11/20, 100 yards, 1 INT, 1 fumble) a passé une très mauvaise après-midi. (David Butler II , USA TODAY Sports)
le 01/10/2018 à 12:00 par Rémy Lecomte

Un affrontement entre les Dolphins et les Patriots en début saison est généralement sans histoire. Mais pas cette année, les Patriots (1 – 2) restent sur deux défaites inquiétantes alors que les Dolphins sont invaincus à l’entame de cette semaine. Il s’agissait d’un match importantissime pour les Patriots qui n’ont pas tremblé dans cette rencontre à sens unique.

Une défense métamorphosée face à une attaque amorphe

On se souvient de la débâcle de la troisième semaine à Detroit. Les hommes de Belichick s’étaient montrés parfaitement incapables de stopper tant la course que la passe. Cette semaine, le retour de Trey Flowers a fait un bien fou à l’équipe et la défense s’est montrée très solide face à Ryan Tannehill et Kenyan Drake. Les Patriots forcent les Dolphins au puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
durant les trois premiers quarts. Sur les dix drives emmenés par Tannehill, les Dolphins ont punté huit fois, ont subi un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
et ont été intercepté une fois par le jeune cornerback J.C. Jackson.

Drake n’a su tirer que trois petits yards de ses trois portées alors que Tannehill atteint péniblement la barre des 100 yards à la passe avec onze passes complétées sur ses 20 tentatives.

Un backfield bien affûté

Après des débuts hésitants, le premier choix de draft des Patriots est enfin sorti de sa boîte. Sony Michel se souviendra de ce match, il trouve la endzone pour la première fois de sa carrière pro et dépasse la barre des 100 yards en 25 portées. Profitant de l’impuissance étonnante de l’attaque visiteuse, Tom Brady soigne ses stats malgré, lui aussi, une entame douteuse avec cette interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
lors du deuxième drive de la journée. Bobby McCain intercepte une passe qui aurait pu semer le doute dans l’esprit du quarterback de 41 ans. Mais il n’en est rien, il réagit avec un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
vers Cordarrelle Patterson, oublié par la défense, qui parcourt 55 yards.

James White, sans doute le joueur le plus important de l’attaque en ce début de saison, réalise encore une toute grosse performance. Il termine la rencontre 44 yards et un touchdown à la course (permettant aux Patriots de s’envoler à 17 – 0), il ajoute à son total huit réceptions pour 68 yards et un autre touchdown. Il a une nouvelle fois démontré son importance dans le jeu aérien. Il est une la cible favorite de Brady avec ses huit réceptions.

Soulignons également les deux réceptions de Josh Gordon pour 32 yards, il pourrait devenir un élément clé de l'attaque de McDaniels.

Un match sans histoire, Osweiller pour sauver l’honneur

À la pause, c’est déjà 24 – 0 avec un touchdown de Phillip Dorsett dans les dernières secondes du deuxième quart. Le match est plié et rien ne changera lors du retour des vestiaires. C’est ensuite 31 – 0 et finalement 38 – 0 à l’entame du quatrième quart temps avec un touchdown pour Sony Michel. On retiendra du quatrième quart que Brady s’est fait une nouvelle fois intercepter, sa deuxième du jour. Cette fois c’est le très en vue Minkah Fitzpatrick, seule éclaircie sur le terrain pour les Dolphins, qui intercepte Brady sous pression. Une erreur plus qu’évitable. C’est d’ailleurs le moment choisi par Adam Gase pour faire entrer Brock Osweiler qui réalise le seul drive correct de la journée pour ses couleurs. En treize jeux, il parcourt le terrain pour finalement trouver Frank Gore dans la endzone. Score final : 38 – 7.

L’AFC East se resserre

Les Dolphins avait une occasion unique de prendre le large dans la division Est de la conférence américaine. Mais cette défaite relance les Patriots totalement qui n’ont plus qu’un match de retard sur leurs adversaires du jour. Une victoire qui risque de motiver les troupes 4 jours avant d’accueillir les Colts, ce jeudi. Un match très attendu car il marquera aussi le retour de suspension de Julian Edelman qui risque de soulager Brady mais aussi Gronkowski ou Hogan. En face, les Dolphins tâcheront d’oublier cette mauvaise soirée et de renouer avec la victoire lors d’un déplacement compliqué à Cincinnati. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 3 21 7 7 0 38
Miami 0 0 0 7 0 7
... chargement de la zone de commentaire ...

 J'ai le sentiment d'être le meilleur, mais vous ne me prendrez pas à dire ça.  – Jerry Rice, légendaire WR des 49ers de San Francisco

En VO :  I feel like I'm the best, but you're not going to get me to say that. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !