[Divisional Round] Les Bills filent en finale de conférence !Buffalo Bills 17 – 3 Baltimore Ravens

Une interception de 101 yards pour Taron Johnson !
Une interception de 101 yards pour Taron Johnson ! (Adrian Kraus, AP)
le 17/01/2021 à 09:42 par Rémy Lecomte

Les Ravens, victorieux des Titans, se déplaçaient chez les Bills pour une place en finale de la conférence américaine. Ce match était très attendu entre deux grosses défenses et des attaques imprévisibles. Malheureusement pour le spectateur neutre, le bras de fer annoncé n’a duré qu’une mi-temps.

Des défenses et… du vent

À cette période de l’année à Buffalo, on redoute souvent les chutes de neige. Mais cette fois, c’est le vent qui fut un facteur déterminant dans cette rencontre. En effet, celui-ci a perturbé les kickers, les passeurs mais aussi les snapsSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
en shotgun ! C’est dire la force avec laquelle cela soufflait du côté du New Era Field.

Dès le premier drive, Tucker, sans doute le plus fiable des kickers de la ligue, voit sa tentative emportée par le vent et venir s’échouer sur le poteau gauche. Et, un quart temps plus tard, c’est sur le poteau gauche que vient s’écraser sa deuxième tentative. L’efficacité du jeu au sol des Ravens n’est pas récompensée par des points. 

Entre temps, les Bills en profitent pour inscrire un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snap, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 28 yards. Le vent n’aura pas eu raison de Bass, pour cette fois. Mais Tucker finira par rentrer un field goal juste avant la mi-temps pour ramener les siens à égalité. C’est 3 – 3 à la pause.

Chacun sa méthode

Une mi-temps marquée par des défenses solides, forçant pas moins de six puntsPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
, trois de chaque côté. La tendance est claire dans cette mi-temps, les hommes de John Harbaugh tentent de percer avec un jeu au sol assez équilibré. Edwards et Dobbins parviennent à faire avancer les Ravens, bien aidés par les jambes de Jackson qui restent une menace constante. En face les Bills montrent un tout autre visage et abandonnent totalement le running game. Le playcall est centré à 100% sur le jeu de passe et sur Josh Allen.

Un repos bénéfique pour les Bills

Les Bills remontent sur le terrain le couteau entre les dents. Le drive commence, étonnamment, par une course de 9 yards de Singletary. Allen reprend la main avec deux belles passes vers Knox et Diggs avant de voir Singletary aller chercher un first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
avec une course de 12 yards. En un drive, les Bills auront tenté plus de courses que lors de la première mi-temps. Et qui d’autre que Diggs pour aller trouver la endzone et donner un gros coup de pouce aux Bills ?

Mais le MVP de l’an passé n’a pas dit son dernier mot. Les Ravens réalisent leur plus beau drive de la soirée et atteignent enfin la redzone. Malheureusement, c’est le moment choisi par Taron Johnson pour intercepter Jackson en endzone… et filer sur 101 yards pour donner 14 points d’avance aux locaux ! Il égale le record de George Teague des Packers en 1993 pour le plus long retour d’interception de l’histoire des playoffs. Les Ravens ne s’en relèveront pas.

Double coup dur pour les Ravens

Pire, dans leur baroud d’honneur, Baltimore voit Jackson se blesser et sortir pour une probable commotion. Huntley ne créera pas l’exploit et le score restera inchangé. Les Bills l’emportent 17 à 3 et filent en finale de conférence.

Les stats

Bien aidé par une défense de fer, Josh Allen n’a pas tremblé dans ce match. Il termine la rencontre avec un 23/37 pour 206 yards et un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
, des statistiques plus qu’honorables dans ces conditions. Lamar n’a pas brillé par son jeu de passe, avec un 14/24 pour 162 yards et une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
. Il ajoute cependant 34 yards au sol. Rien de comparable avec sa performance de la semaine dernière.

Diggs, après avoir dominé le tableau des réceptions et des yards en saison régulière, continue d’impressionner. Il dépasse encore la barre des 100 yards et compte huit réceptions sur la rencontre. Il a été la clé de l’attaque de Sean McDermott

L’histoire se répète ?

Les Bills joueront une finale de conférence 27 ans après leur dernière participation. En janvier 1994, ils avaient eu raison des… Kansas City Chiefs avant de s’incliner face aux Cowboys au Super Bowl. Il ne serait pas étonnant de retrouver Mahomes et compagnie sur la route des Bills la semaine prochaine.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Vos capacités determinent ce que vous pouvez faire. La motivation détermine ce que vous faites. L'attitude détermine la façon dont vous le faites.  – Lou Holtz

En VO :  Ability is what you're capable of doing. Motivation determines what you do. Attitude determines how well you do it. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !