Imprévisible saison 2017La NFL nous réserve son lot de surprises cette saison !

Bills - Falcons : l'une des surprises de la semaine !
Bills - Falcons : l'une des surprises de la semaine ! (Curtis Compton)
le 03/10/2017 à 20:38 par Rémy Lecomte

Alors que les paris sportifs fleurissent un peu partout, les matchs de NFL cette saison semblent plus imprévisibles que jamais. Les favoris chutent à domicile, l'inconstance règne en maître,... Comment expliquer ce phénomène après quatre semaines de compétition ? 

Des favoris qui déçoivent

Tout d'abord, il y a des grands favoris qui ne sont pas à la hauteur. La première équipe à citer dans cette catégorie est bien entendu la tenante du titre : les New England Patriots. Après une saison canon l'an passé et l'arrivée de renforts de choix (Cooks ou encore Gilmore pour ne citer qu'eux), les hommes de Belichick semble amorphes défensivement. Aucune pression sur le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
, une secondary qui ferait presque regretter l'époque des Sterling Moore et Kyle Arrington... Malgré la présence des Butler, McCourty et compagnie. Résultat des courses, deux défaites à domicile pour une victoire (à 20 secondes du terme sur un énième miracle de Tom Brady) et une autre victoire peu reluisante chez des Saints hors sujet. 

Autre déception de la semaine, les finalistes malheureux de l'an passé. Les Atlanta Falcons ont su convaincre face aux Green Bay Packers mais c'est bien la seule rencontre durant laquelle les joueurs d'Atlanta ont rassuré. Une victoire étriquée face aux Bears en première semaine, une victoire arrachée pour quelques centimètres face aux Lions et enfin une défaite face aux... Bills. Que penser de l'équipe que de nombreux spécialistes voyaient dominer la NFC sans trembler ? Difficile à dire mais quelque chose ne tourne pas rond chez les coéquipiers de Matt Ryan, qui n'a été que l'ombre de lui-même en week 4. 

Un déclic ?

D'autres équipes sont attendues depuis des années mais semblent incapables de se montrer à la hauteur des attentes. Une équipe comme les Rams semblent toujours aussi imprévisibles. Ils atomisent les Colts, puis perdent de sept points face à Washington avant de souffrir face aux 49ers (41 - 39 pour les résidents de LA). Peu de personnes n'imaginaient les Rams en mesure de battre les Cowboys et pourtant... Voilà donc les Rams à 3-1 et avec une équipe capable de céder 39 points à San Francisco avant de battre les Cowboys de Ezekiel Elliott

Detroit est la bonne surprise de l'année. Les troupes de Matthew Stafford auraient pu être à quatre victoire pour aucune défaite après cette histoire de centimètre et de clock en fin de match face aux Falcons. Mais cette défaite n'assombrit pas la belle saison des Lions qui n'ont pas tremblé lors de leur trois autres rencontres face aux Giants, aux Vikings et aux Cardinals. Preuve qu'il faudra une nouvelle compter sur eux pour jouer les troubles fêtes en fin de saison. Une place en playoffs semblent plus qu'abordables. 

Les rois de l'irrégularité

Qui de mieux que les Jaguars pour illustrer cette saison ? Les Jags terrassent les Texans (qui se sont bien ressaisis depuis) avant d'imploser face aux Titans (eux aussi sont des as de l'irrégularité), de laminer les Ravens 44 à 7 en terre anglaise pour finalement perdre pieds face aux... Jets !

Du spectacle avant tout !

Autant d'équipes qui semblent capables de meilleur comme du pire. Et ce, même en deux semaines. Ce qui donne un classement très ouvert et une saison absolument passionnantes. Des overtimes et des field goalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
à la dernière seconde (coucou Los Angeles Chargers), des surprises et des comebacks fous. Bref, ne boudons pas notre plaisir. Beaucoup reprochaient à la NFL son côté prévisible ces dernières années. Cette fois, bien malin est celui qui devinera le vainqueur des rencontres à venir. 

Ce sport nous réserve en général son lot de spectacle, cette année la surprise permanente s'ajoute à la fête. On aurait tort de s'en priver. Les grands cadors semblent fragiles. Une seule équipe reste invaincue, Kansas City, qui a dû attendre les dernières secondes pour décrocher un succès à domicile face aux Redskins. Une nouvelle fois, la surprise était proche. Et une nouvelle fois, c'est le money time qui a décidé du vainqueur.

Les écarts se sont indiscutablement resserrés entre les équipes et ce n'est pas une mauvaise chose. Les fans pourront savourer une course aux playoffs acharnée et tenter d'éviter la crise pour les plus cardiaques d'entre nous. Au pays de l'oncle Sam, le spectacle est plus que jamais le roi. 

... chargement de la zone de commentaire ...

 Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carriére, j'ai juste manqué de temps certaines fois.  – Bobby Lane

En VO :  I never really lost a game in my career, sometimes I just ran out of times. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !