La botte magique des Colts

background
background
le 15/01/2007 à 00:00 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 20/10/2010 à 21:03
Il est statistiquement avéré qu'une équipe habituée à évoluer sur un terrain couvert repart souvent avec une défaite lorsqu'il s'agit de jouer à l'extérieur en playoffs. En 53 matchs, on compte 40 défaites pour les visiteurs habitués au cocon douillet d'un stade fermé. Cela s'explique par le fait qu'en phase finale, les conditions météorologiques jouent un rôle clé et qu'une équipe habitué au froid bénéficie d'un avantage certain. Les conditions climatiques n'expliquent pas tout : jouer à domicile constitue un avantage flagrant.
Statistiquement, les Colts semblaient donc mal partis dans ce match. D'autant plus, que l'équipe menée par Peyton Manning restait sur deux défaites en playoffs face à des équipes évoluant en 3-43-4
formation défensive avec 3 linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
donné.
et 4 linebackers.
; or les Ravens maîtrisent parfaitement ce mode de jeu défensif et sont passés maître dans l'utilisation de ce dernier pour mettre la pression sur l'attaque adverse.

Avant le coup d'envoi, Baltimore faisait donc figure de favori logique. Pourtant c'est Manning qui va le premier mettre son équipe dans le match. Grâce à plusieurs courses de Joseph Addai, Vinatieri est mis en position pour son premier field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snap, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de la soirée (23 yards). En face, l'attaque menée par McNair balbutie son football ; Todd Heap sert de bloqueur supplémentaire sur plusieurs actions ce qui rend le jeu de passe plus lisible pour la défense. Et lorsque Heap capte enfin un bon ballon profond sur l'une de ses rares sorties, il commet un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
immédiatement repris par des Colts bien en place. Cela permet à Vinatieri d'ajouter trois points au tableau de marque sur un field goal de 42 yards.

Ce début de match se fait sur un faux rythme : les Ravens manquent de solution et de punch en attaque, et si les Colts ne brillent pas, ils avancent suffisamment pour mettre Vinatieri en bonne position. Mais au tournant du second quart-temps tout semble changer. Les Ravens marquent un field goal de 41 yars, Ed Reed intercepte une balle longue de Manning et l'attaque menée par Jamal Lewis trouve enfin des espaces. Mais attention, les Colts veillent et profitent d'une passe maladroite en direction de Heap pour surgir et intercepter le cuir à la limite de la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
. Cette action signée Antoine Bethea est sans nul doute le tournant du match car après les Colts réinstallent le faux rythme du début de partie. Vinatieri place encore un field goal (51 yards) avant la mi-temps ce qui permet à son équipe de mener 9 à 3.

De retour des vestiaires, Brian Billick veut faire plaisir à ses 71162 fans en produisant enfin du jeu profond, mais ce sont les Colts qui continuent d'imprimer leur marque sur le jeu : Vinatieri en profite pour marquer 3 nouveaux points (48 yards) et dépasser Gary Anderson et ses 32 field goals réussis en playoffs.

Ecrasés dans le jeu, les Ravens réussissent quelques belles réceptions par l'entremise de Mark Clayton mais n'arrivent pas à se montrer dangereux. Ils marquent tout de même un field goal de 51 yards qui leur permet de garder le contact. En début de quatrième quart-temps, Ed Reed devance Marvin Harrison et réalise une superbe interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
, sa deuxième de la soirée. Les fans de Baltimore exultent et leur équipe paraît relancé. Mais la joie sera de courte durée car Nick Harper intercepte immédiatement une passe longue de Steve Mc Nair qui permet aux Colts de finir le match sereinement avec 7 minutes 39 à jouer : Rhodes assure à la course en alignant les first downsFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
, Dallas Clark réussi une réception acrobatique sur une troisième-et-5 qui permet aux Colts de continuer en attaque et surtout de se retrouver pour la première fois dans les 20 yards adverse. Vinatieri n'a plus qu'à marquer un ultime field goal dans les dernières secondes pour parachever sa folle journée.

Que dire après un tel match ?

Vinatieri est un homme décisif, mais ça nous le savions déjà. Les Colts sont une équipe forte en défense qui sait faire tourner le chronomètre ? Ca nous le savions moins. Bob Sanders et Mathis sont les joueurs décisifs d'Indianapolis en ce moment ? Ca c'est une découverte et quelle découverte pour les Ravens. En effet, ils ont tout fait pour contenir Freeney, mais la menace la plus persistante pour McNair aura été Mathis qui a livré un match plein alors que Sanders a réussi à toujours piloter la défense longue durant l'ensemble du match. C'est cette performance collective et la hargne des Colts qui leur aura permis de gagner et de retrouver leur bête noire des dernières années : les Patriots.A chaud

Les Colts l'emportent à Baltimore sur le score de 15 à 6.

Adam Vinatieri ! Que dire de ce botteur d'exception ? Après avoir réalisé les plus grands exploits avec les Patriots, il égale celui pour le plus grand nombre de field goal dans un match de playoffs : 5/5.
Les distances de ses coups de pied sont de 23, 42, 51, 48 et 35 yards !

Les Ravens ont pourtant réussi à museler Peyton Manning en le tenant loin de la end zone et en l'interceptant deux fois. Malheureusement pour eux, le jeu de course de Rhodes et Addai, sans être transcendant, a été décisif.

En défense, voici la plus mauvaise défense des 8 engagés à ce stade, la pire contre la course, qui ne concède que 14 points, arrache 7 ballons et cède seulement 3 fois sur les 22 troisièmes tentatives lors des 2 derniers matchs !
Michael Jordan disait au moment de débuter les phases finales : la saison commence maintenant !
C'est peut être ce qu'ont compris les Colts.

Aucun touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
dans ce match mais une qualification des Colts qui peuvent encore espérer jouer la finale de conférence à domicile en cas de victoire des Patriots à San Diego demain.

Après tout c'est peut être l'année des Colts...
... chargement de la zone de commentaire ...

 Si votre fils vous rend fou, vous avez le choix entre lui apprendre à jouer Nose Tackle ou l'envoyer jouer sur l'autoroute. Ca revient au même au final.  – L'ancien défenseur et maintenant journaliste Bob Golic.

En VO :  If you're mad at your kid, you can either raise him to be a nose tackle or send him out to play on the freeway. It's about the same. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !