Les Lauréats de la NFL pour 2006

shield NFL actuel
shield NFL actuel (NFL.com)
le 05/01/2007 à 00:00 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 20/10/2010 à 21:03
Après les cadeaux de Noël, certains joueurs de la NFL ont le droit à un petit supplément : les récompenses de la ligue pour leurs performances en saison régulière. Bien sûr, cela ne remplacera jamais une victoire au Super Bowl, mais pour beaucoup de joueurs cette distinction honorifique est importante dans une carrière (et ouvre quelque fois les portes du Hall Of Fame). Pour ce qui est du MVP, on sait que c'est LaDainian Tomlinson qui l'a emporté comme l'a écrit Christophe, mais qu'en est-il des autres lauréats ? Concernant le titre d'entraîneur de l'année la bataille est serrée entre Mangini et Payton, le second tenant la corde.

Top Defender

Les défenseurs qui n'ont que rarement le droit au titre de MVP, sont souvent très honorés de recevoir celui de Défenseur de l'Année. Après une petite polémique et un vote serré, c'est Jason Taylor qui l'a emporté devant Champ Bailey (Broncos) par 22 voies contre 16. Urlacher le gagnant de l'an passé ayant lui collecté 4 votes. Shawne Merriman qui avait longtemps été pressenti pour le titre ayant vu toutes ces chances s'évanouir suite à la polémique lancée par Taylor. Ce dernier avait en effet dit qu'il serait regrettable qu'un joueur reconnu comme dopé en cours de saison puisse avoir l'honneur d'un titre de meilleur joueur. Rien de scandaleux en somme. Taylor a donc gagné et il le mérite amplement. Il a réalisé cette saison ses meilleures performances en 9 ans de carrière. Celui qui peut aussi jouer linebaker a en effet produit 62 tackles, 13 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
et demi et 14 quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
hurries (lorsque le sack n'est pas sacké mais qu'il a dû se débarrasser du ballon sous la pression). Mais plus impressionnant encore pour un Defensive End, il a réussi 2 interceptionsInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et les a retourné pour un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
. Il a enfin forcé 10 fumblesFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
dont 2 recouverts. Cela lui a permis d'être sans l'ombre d'un doute le joueur décisif des Dolphins cette saison. Pour Taylor, cette récompense vient à point car je pense que j'ai eu quelques bonnes années dans la ligue jusqu'a présent, mais cette année est sans aucun doute la meilleure. Bravo à Taylor qui a permis aux Dolphins de finir 4ème meilleure défense cette saison.

Offensive Rookie of the Year

Cette année le rookie offensif est Vince Young. Il a devancé Marques Colston et Maurice Jones-Drew dans les votes. Si l'on jette un coup d'œil dans le rétroviseur, on se rappelle que le joueur des Titans a été le troisième choix de la draft. A cette occasion, il avait été devancé par Mario Williams et Reggie Bush, mais aujourd'hui c'est bien lui que tout le monde acclame comme étant le jeune joueur de l'année. Pourquoi ? Parce qu'après un départ catastrophique des Titans menés par Kerry Collins, il a su renouer avec le succès et sauver la saison. Lorsqu'il prend les commandes de l'équipe, Tennessee est à 0-5. Sous son impulsion, et grâce à son jeu de jambe, il permet à son équipe d'engranger 8 victoires contre seulement 3 défaites. Si certains joueurs ont peiné à hausser leur niveau, et ont plongé avec leur équipe (comme Matt Leinart), l'ancien joueur des Longhorns du Texas a lui toujours su réagir et lire le jeu rapide de la NFL. Son jeu de jambe lui a offert un record : 500 yards à la course pour un quarterback rookie. Mais réduire Young à cela est un peu facile. En effet, loin d'être un nouveau Michael Vick, le jeune QB dispose d'un mental d'acier (les Giants qui menaient 21 à 0 à dix minutes de la fin peuvent en témoigner) et d'un bras précis. Autant de qualitsé qui en font un rookie d'exception (au sein d'une draft très relevée) et le second quarterback a empoché le titre de rookie offensif de l'année après Ben Roethlisberger en 2004.

Defensive Rookie of the Year

Cette année deux texans ont eu les honneurs du titres de rookies, à côté de Young qui est un texan de cœur, c'en est un texans d'adoption qui a été élu rookie défensif de l'année. Mais ce n'est peut être pas celui que l'on attendait initialement. En effet, DeMeco Ryans n'est que le deuxième choix de Houston lors de la Draft. Il passe largement après Mario Williams (qui a lui aussi réalisé une bonne année) puisqu'il est sélectionné à la 33ème place. Certaines équipes peuvent donc se mordre les doigts car le linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
des Texans a réussi 126 tackles soit la meilleure performance de la ligue (Lance Briggs arrive second avec 109 tackles). Cette performance est non seulement la meilleure de l'année, mais aussi des 20 dernières : ni Merriman (57), ni Urlacher (98) n'avaient fait mieux. Mais s'il dispose d'une force de frappe impressionnante, Ryans manque encore de lecture du jeu. Il a réussi seulement 3,5 sacks, un fumble et une interception ce qui le place loin derrière les Merriman et Urlacher qui avaient réussi davantage de sacks de leur saison de rookies : respectivement 10 et 8. Ryans a tout même su effacer des concurrents sérieux comme Ernie Simms ou AJ Hawk pour devenir le premier Texans à décrocher un titre individuel depuis la création de la franchise.

Comeback Player of the Year

Loin d'être le titre le plus prestigieux décerné par la ligue, ce titre est par contre d'importance car il révèle la ténacité d'un joueur, en l'occurrence Chad Pennington. Celui qui avait connu deux blessures consécutives (en 2004 et 2005) est revenu à son meilleur niveau cette année et a permis à son équipe de se hisser en playoffs après une saison raté l'an passé (seulement 4 victoires). Blessé à l'épaule droite à deux reprises, Pennington a dû faire beaucoup d'efforts pour retrouver de la précision et de la puissance avec son bras droit. Cela fût d'autant plus dur pour lui qu'à l'arrivée de Mangini il n'était pas sur de conserver sa place de titulaire puisque 4 autres joueurs étaient en lice dont Patrick Ramsey. Mais très vite Chad a démontré qu'il était revenu à son meilleur niveau. Bien sûr son bras n'est plus aussi puissant qu'auparavant, mais ni Coles, ni Cotchery, ne peuvent se plaindre d'un joueur aussi précis qui leur a offert plus de 1000 yards chacun. Ce titre, et la qualification en playoffs, n'auraient jamais pu être possible si le quarterback des Jets n'avait pas su conserver tout au long de l'année une volonté de fer (même lorsque l'équipe perd sans marquer le moindre point à Jacksonville et contre Chicago !) et la confiance des siens. Rappelons-nous le gros choc qu'il avait pris contre les Texans et la manière dont il s'est relevé et a repris sa place après quelques secondes au sol. D'ailleurs, Pennington a reconnu que ce titre était autant le sien que celui de sa jeune ligne qui a su le protéger avec talent tout au long de l'année. Avec un rating de 95.7 et un record personnel de 3352 yards lancés, Pennington mérite amplement ce titre, empoché l'an dernier par Tedy Bruschi et Steve Smith (ex aequo).
... chargement de la zone de commentaire ...

 Un bon lineman, c'est comme courir dans un mur de brique qui aurait des bras.  – Bill Pickens (DE) après un contact avec son coéquipier Jim Tyrer (ancien OL des Chiefs et Hall of Famer)

En VO :  A good lineman, It's like running into a brick wall that has arms. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !