Pittsburgh : anatomie d'un TD concédé

shield NFL actuel
shield NFL actuel (NFL.com)
le 17/10/2009 à 00:00 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 12/10/2010 à 10:58

"Maintenant les équipes qui sont en retard sur nous en début de 4ème période croient qu'ils peuvent renverser la vapeur. (...) Ils pensent avoir l'ascendant sur nous et ils pensent qu'ils peuvent nous battre." : Ryan Smith résume assez bien la situation qui a caractérisé les derniers matchs des Steelers. Statistiquement, les Steelers ont concédé 55 points dans le dernier quart-temps, contre 43 dans les trois autres périodes. Pire, si l'on enlève les interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
retournées en TD (déjà 2), la défense n'a concédé que 29 points sur les 5 premiers matchs lors des 3 premières périodes. Cela fait donc plus de 2/3 des points concédés en dernières période alors que l'an passé la défense avait l'habitude de fermer le jeu.Mais on connait tous la suite : deux fois, la défense a été prise d'assaut avec succès par les adversaires des Steelers. Mais attention à ne pas non plus jeter le bébé avec l'eau du bain ; la défense des Steelers n'est pas aussi mauvaise qu'on peut l'entendre ici et là ; elle a juste un petit problème et un gros manque.Son problème c'est la défense contre la passe (du fait d'un manque de profondeur dans son effectif) et son gros manque, qui est aussi une partie de la solution à son problème, c'est Troy Polamalu. J'ajouterai aussi que la perte de Bryant McFadden a été un peu trop sous-estimé et que son remplaçant venu des Colts (Ratliff) n'est pas à son niveau… loin s'en faut.L'an dernier, les Steelers étaient la meilleure défense de la NFL, cette année ils sont 5ème avec 290,8 yards par match. Sur la défense contre la course ils sont les 3èmes meilleurs (ils étaient second l'an passé)… mais contre la course ils sont passé de la première à la 14ème place ; dans le même temps ils perdaient leur meneur en terme de lecture sur les tracés aériens : en une mi-temps contre Tennessee, Polamalu avait réussi un stop extraordinaire sur Chris Henry et une interception parfaite ; sans lui, les Steelers maitrisent les attaques au sol et les formations à 2 receveurs, mais prennent l'eau lorsqu'il y a 3 ou 4 receveurs alignés sur des tracés longs. A 3-43-4
formation défensive avec 3 linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
donné.
et 4 linebackers.
receveurs mais sur des tracés courts la vitesse de leurs linebackersLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
permet de tenir le choc, mais sur un tracé long ils ne peuvent jouer et Keiwan Ratliff ou Deshea Townsend prennent souvent l'eau comme ce fut le cas contre les Lions. En voici la démonstration en image :Ratliff (dans le carré rouge) qui est le 4ème cornerback des Steelers est en charge sur l'action de surveiller Denis Northcut. Il est position avancée pour une action plutôt courte. A l'inverse William Gay (en bas) et Ike Taylor sont eux sur une défense plus longue afin de contenir les deux receveurs titulaires des Lions. Du côté des linebackers, nous avons un homme en charge du coureur, un homme sur le côté fort en position de BlitzBlitz
tactique défensive où les défenseurs sont chargés d'aller sacker le QB ou de plaquer le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
le plus tôt possible afin d'infliger une perte de terrain à l'attaque. Mais il y a un risque : la défense doit être rapide car sinon elle s'expose à une passe longue.
qui sera en charge du tight end et un qui semble aussi vouloir blitzer en plein centre. Hors du champ, nous avons Ryan Clark qui est entre Taylor et Ratliff avec à priori une double couverture sur le receveur que couvre Ike Taylor.On voit bien sous cet angle que Ratliff est en dedans ce qui est logique car il se prémunit contre un tracé court sur la largeur du terrain, il est aussi bien placé en cas de course et enfin il oblige son receveur a plutôt partir vers l'extérieur ou Ike Taylor et Ryan Clark sont présents. Dès que l'action commence, on voit que cela va être une passe, que le tight end sort (2) et que le coureur est bien couvert (3). Northcut sortant Ratliff essaye de le pousser vers l'extérieur en se plaçant à son intérieur comme on le voit sur l'image suivante : cela lui permet d'anticiper un retour sur lui même du receveur aux 10 yards. Le safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
Ryan Clark hors champ a anticipé un tracé long le long de la ligne.Northcut prend l'ascendant à la course sur Ratliff ce qui reste acceptable du fait du placement avantageux du cornerback. Mais comme on le voit sur l'image suivante, Northcut change sa trajectoire et plonge à l'intérieur. Ryan Clark a vu le "cut" et c'est replacé à l'intérieur mais il est trop profond pour venir couper la trajectoire : il se place donc de manière à lutter pour le cuir dans la end-zone mais il arrivera trop tard. Ratliff a lui été lâché par le changement de trajectoire et ne peut même pas lever les bras pour gêner le receveur.L'image suivante montre nettement que Ryan Clark est trop loin car on ne l'aperçoit même pas dans cet angle de derrière les poteaux.Sur l'action, deux Steelers ont raté leur jeu : Ratliff qui n'a pas bien couvert son intérieur, et Ryan Clark qui est trop longtemps resté sur le tracé couvert par Ike Taylor. Pourtant Ike Taylor est l'un des tous meilleurs cornerbacks de la ligue malgré ses mains un peu carrées ; d'ailleurs sa couverture est parfaite sur l'action car il ne se laisse jamais débordé. Polamalu qui est d'habitude en charge de la défense longue axiale n'aurait surement pas fait l'erreur de Clark qui a laissé trop de profondeur dans l'axe pour réaliser une double couverture alors que Taylor de l'équipe faisait parfaitement son boulot. On dit habituellement qu'un bon safety et qu'une bonne défense c'est celle qui sait laisser son duo de cornerbacks titulaire seuls sur une île déserte avec les 2 principaux receveurs adverses. Sur ce coup, la défense des Steelers a douté d'Ike Taylor et laissé en un contre un Ratliff qui est un peu meilleur que Townsend cette année mais qui ne vaut pas du tout Bryant McFadden qui occupait le 3ème slot de cornerback l'an passé.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Je n'ai jamais vraiment perdu un match dans ma carriére, j'ai juste manqué de temps certaines fois.  – Bobby Lane

En VO :  I never really lost a game in my career, sometimes I just ran out of times. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !