[Divisional Round] Les Bucs surprennent les SaintsNew Orleans Saints 20 - 30 Tampa Bay Buccaneers

Grand respect entre les deux hommes
Grand respect entre les deux hommes (AFP Photo, AFP)
le 18/01/2021 à 14:23 par Rémy Lecomte

C’était un duel entre deux légendes la NFL. Brees, 42 ans, affrontait Tom Brady, 43 ans, pour une place en finale de la NFC. Les Saints étaient favoris suite à leurs deux succès en saison régulière face aux Buccaneers. Mais en playoffs, tout est possible et Tampa Bay l’a prouvé.

Les clés du match

Trois interceptions

Brady sortait d’une bien piètre performance face aux Saints en Novembre (0 TD pour 3 INT), mais cette fois il a su prendre soin de ses possessions et c’est son adversaire du jour qui a un peu perdu les pédales.

En effet, Brees a perdu pied face à une surprenante défense des Bucs qui n’a rien laissé au hasard. Pas moins de trois interceptions ! Mais le deuxième turnover est sans doute le plus important de la soirée, et c’est un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
de Jared Cook qui sera recouvert par la défense. Les Saints mènent 20 – 13 à ce moment-là. Brady ne va pas se faire prier et va lancer son deuxième touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de la soirée sur le drive qui suit pour ramener le score à 20 – 20. Une erreur qui coûte très cher.

Profiter des erreurs

Les visiteurs auront su profiter à 100% des turnovers forcés par leur défense. Les deux premières interceptionsInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de Brees mèneront également à deux touchdowns pour Brady et compagnie. TB12 trouvant sa cible favorite en endzone, Mike Evans, avant de réaliser un énième sneak dont il a le secret. Ce qui porte à 21 le total des points inscrits par l’attaque de Bruce Arians suite aux pertes de balle des Saints.

Des performances défensives impressionnantes

La défense mise en place par Todd Bowles a été tout simplement époustouflante. Une seule grosse erreur en début de deuxième mi-temps sur un trick play a permis à Jameis Winston de lancer un touchdown de 56 yards face à ses anciennes couleurs. Une erreur bien rattrapée par les quatre turnovers. Murphy-Bunting, Edwards et Devin White sont à créditer d’une interception alors que Antoine Winfield Jr force un fumble recouvert par l’inévitable Devin White.

Le jeune linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
est sans aucun doute l’homme du match du côté des Buccaneers. Il a été omniprésent et a montré l’étendue de ses qualités. Il cumule 10 plaquages et domine la fiche statistique de son équipe.

La secondary n’a pas à rougir de sa performance non plus. Privant Michael Thomas de la moindre réception en 4 cibles. Des performances défensives qui ont permis de limiter les Saints à 20 points, insuffisant pour contrer les 30 points des visiteurs. Score final 20 – 30.

Les stats

Seule éclaircie dans la débâcle offensive des hommes de Payton, Tre’Quan Smith qui termine la rencontre avec 3 réceptions pour 85 yards et 2 touchdowns. Kamara termine la rencontre avec 85 yards au sol en 18 tentatives et il ajoute trois réceptions pour 20 yards. Brees, qui devrait annoncer sa retraite, termine sa superbe carrière sur une bien triste performance : 19/34 pour 134 yards pour un touchdown et trois interceptions.

Du côté des vainqueurs, Brady inverse sa fiche du mois de novembre, il passe de 0 TD et 3 INT à 3 TD pour 0 INT. Un match honorable pour le sextuple champion, qui termine avec un 18/33 pour 199 yards et 2 TD par les airs. Il ajoute un touchdown à la course. Fournette réalise à nouveau une belle performance avec 63 yards au sol en 17 portées et 44 yards par les airs pour dépasser la barre des 100 yards cumulés en plus de son précieux touchdown.

Cruelle fin de carrière pour Brees ?

Le quarterback des Saints n'est pas parvenu à cacher ses émotions à la fin du match. Son visage fermé suite à son ultime interception ne laisse présager rien de bon quant à son avenir dans la ligue. Le MVP du Super Bowl XLIV a annoncé ne pas avoir encore pris de décision. Mais les rumeurs vont bon train. 

Brady entre un peu plus dans l’histoire

Les Bucs n’avaient plus gagné en playoffs depuis 17 ans, l’arrivée de Tom Brady a changé la culture de la franchise floridienne. Ces deux victoires face à Washington et New Orleans permettent à Brady d’atteindre sa… quatorzième finale de conférence ! Le tout en 19 saisons complètes jouées en NFL. Les Bucs sont à un match d’un Super Bowl à domicile ! Mais les Packers se dressent sur leur route et font office de grands favoris dans cette rencontre. Le duel tant attendu entre Brady et Rodgers aura finalement lieu en finale de la NFC. Le rendez-vous est pris dimanche prochain à 21h.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Rod Woodson a prouvé que le Président Thomas Jefferson avait tort lorsqu'il a dit que tous les hommes sont nés egaux.  – Steve Sabol (président de NFL Film)

En VO :  Rod Woodson proved Thomas Jefferson wrong when he said that all men are created equal. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !