Week 1 2017 – Ce qu’il faut retenir des matchs de dimanche

Les Bills sont seuls leaders de l'AFC Est
Les Bills sont seuls leaders de l'AFC Est (Associated Press)
le 13/09/2017 à 19:42 par Damien Foreau

La saison 2017-2018 de NFL est officiellement lancée et évidemment rien ne s’est passé comme prévu. Cela avait débuté jeudi lorsque les Pats, que certains voyaient invaincus sur la saison, ont perdu à domicile face aux Chiefs. Et ça a continué dimanche. Comme prévu, l’affiche entre les Packers et les Seahawks a été une bataille défensive. Comme prévu, l’équipe qui a marqué le plus de point est les Rams. Et comme prévu, les Jets ont perdu (dans ce cas c’était en effet prévu…).

Buffalo Bills (1-0) 21 – New York Jets (0-1) 12

  • Première sortie réussie pour le nouveau coach Sean McDermott. Les Bills ont montré de belles choses, notamment en deuxième mi-temps pour écarter les Jets et prendre seuls la tête de l’AFC East.
  • Absent plusieurs semaines après une commotion, le QBQuarterback
    c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
    Tyrod Taylor était au rendez-vous et termine avec 224 yards (16/28) et 2 TD (pour 1 INT).
  • Au sol, LeSean McCoy débute avec 110 yards en 22 courses. Dans les airs, la recrue Jordan Matthews attrape 2 balles pour 61 yards.
  • Une autre recrue s’est illustrée en défense, Micah Hyde, qui intercepte Josh McCown en fin de match pour sceller la victoire de Buffalo.
  • Josh McCown, QB titulaire des Jets pour ce match d’ouverture, repart avec 187 yards et 2 interceptionsInterception
    passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
    . Le jeu au sol ne gagne que 38 yards au total.
  • Les New Yorkais ont été globalement inefficaces, avec seulement 11 first-downs et 4 third-downs convertis (sur 14).

Chicago Bears (0-1) 17 – Atlanta Falcons (1-0) 23

  • Le champion NFC a eu plus de mal que prévu à Chicago mais repart avec une courte victoire. Matt Ryan totalise 321 yards (21/30) et 1 TD et a mené deux gros drives dans le 4ème quart-temps.
  • Gros match du TE Austin Hooper, qui gagne 128 yards en 2 réceptions seulement, dont 1 touchdownTouchdown (TD)
    c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
    de 88 yards. Julio Jones a été un peu plus discret avec 66 yards.
  • Les Bears auraient pu l’emporter mais ils n’ont pas réussi à marquer le touchdown décisif sur leur dernier drive. Josh Bellamy puis Jordan Howard n’arrivant pas à contrôler la balle dans les 5 yards des Falcons.
  • Mike Glennon faisait ses débuts pour Chicago et finit avec 213 yards (26/40) et 1 TD.
  • La révélation du match pour les Bears est Tarik Cohen. Le RBRunning Back (RB)
    Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
    coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
    .
    termine leader de son équipe au sol, avec 66 yards en 5 courses seulement, et dans les airs, avec 8 réceptions pour 47 yards et 1 TD.
  • Mauvaise nouvelle en revanche pour Kevin White. Le receveur s’est de nouveau blessé, à l’épaule cette fois, et il pourrait manquer le reste de la saison.

 

Cincinnati Bengals (0-1) 0 – Baltimore Ravens (1-0) 20

  • Pas en réussite à Cincinnati depuis plusieurs saisons (ils restaient sur 5 défaites), les Ravens ont éteint les Bengals d’entrée.
  • La défense de Baltimore, qui a beaucoup changé durant l’intersaison, a fait passer une salle journée à Andy Dalton, qui termine avec 5 ballons perdus (4 interceptions, 1 fumbleFumble
    quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
    ). Le QB finit avec 170 yards (16/31), aucun touchdown et 5 sacksSack
    plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
    dans la musette.
  • Les Ravens ont profité des pertes de balle pour faire le break juste avant la mi-temps. Ils marquent deux fois en quelques secondes, d’abord sur une réception de 48 yards de la recrue Jeremy Maclin, puis sur une course courte de Terrance West.
  • De retour de blessure, Joe Flacco n’a pas eu besoin de forcer. Le QB lance pour 121 yards (9/17), avec 1 TD et 1 INT.
  • Cincinnati n’était pas resté muet lors de son premier match de la saison depuis 1979. La dernière équipe à les avoir laissé à 0 point à domicile est Chicago en 2001.

Cleveland Browns (0-1) 18 – Pittsburgh Steelers (1-0) 21

  • L’attaque des Steelers n’a pas fait une démonstration de force mais cela a suffi pour résister à de surprenants Browns. Le’Veon Bell a notamment été très discret avec seulement 32 yards au sol et 15 de plus dans les airs.
  • Ben Roethlisberger a fait le job, terminant avec 263 yards (24/36) et 2 passes de touchdown pour le TE Jesse James (41 yards). Une fois de plus, sa cible numéro 1 est Antonio Brown, qui attrape 11 ballons pour 182 yards.
  • Le bilan de Big Ben face aux Browns est désormais de 21 victoires contre 2 défaites…
  • En face, le rookie DeShone Kizer ne parvient pas à donner la victoire à Cleveland, mais il donné un certain espoir au staff comme aux fans. Son manque d’expérience s’est évidemment vu, mais il a montré de belles choses et termine avec 222 yards (20/30), 2 TD et 1 INT. Il a tendance à garder la balle trop longtemps, et s’est fait punir par 7 sacks.
  • Autre rookie qui a fait ses débuts, du côté de Pittsburgh, T.J Watt. Et le petit frère de J.J n’a pas fait semblant avec 2 sacks et 1 interception.
  • 13ème match d’ouverture perdu de rang pour les Browns. A noter que Myles Garrett, numéro 1 de la Draft 2017, n’a pas joué à cause d’une blessure à la cheville.
  • DeShone Kizer était le 27ème Quarterback a débuté un match pour les Browns depuis 1999.
Reprise difficile pour Le’Veon Bell, qui manque clairement de préparation (AP)

Detroit Lions (1-0) 35 – Arizona Cardinals (0-1) 23

  • La saison dernière, les Lions ont battu un record NFL en remportant 8 matchs lors desquels ils étaient menés au début du 4ème quart-temps. Hier, ils ont débuté la saison en suivant cette tendance.
  • Matthew Stafford lance 2 de ses 4 passes de touchdown dans la dernière période, à chaque fois dans les mains du rookie Kenny Golladay. Le receveur, sensation de la présaison, a confirmé avec des réceptions impressionnantes.
  • Le match de Stafford avait pourtant mal débuté, puisque la première passe du joueur le mieux payé de NFL termine en pick-6. Et les Lions ont longtemps été derrière ensuite.
  • La défense de Detroit l’a vengé en interceptant Carson Palmer à 3 reprises, dont une pick-6. Le QB des Cards termine avec 269 yards (27/48), 1 TD et donc 3 INT.
  • Les Cardinals ont également perdu leur leader offensif sur blessure. Le RB David Johnson a du quitté le terrain à cause d’un problème au poignet, et il pourrait manquer plusieurs matchs. Pas de bon augure pour une attaque qui a été en difficulté.

Houston Texans (0-1) 7 – Jacksonville Jaguars (1-0) 29

  • Les Jaguars ont-ils trouvé la recette du succès ? Grâce à une défense en grande forme et un RB rookie performant, Blake Bortles a pu passer une journée tranquille et les Jaguars s’imposent à Houston. Ce qu’ils n’avaient plus fait depuis 3 ans.
  • La défense de Jacksonville s’est régalée hier avec pas moins de 10 sacks et 4 pertes de balle forcées. Calais Campbell, la grosse recrue de cette intersaison, totalise 4 sacks à lui tout seul. Dante Fowler, marque un TD de 53 yards après avoir récupéré un fumble.
  • En attaque, le RB rookie Leonard Fournette atteint les 100 yards au sol pour son premier match, et marque 1 TD. Quant à Blake Bortles, il n’a pas commis d’erreur et termine avec 125 yards (11/21) et 1 TD.
  • Il y a tout de même une mauvaise nouvelle, la blessure d’Allen Robinson. Le receveur numéro 1 des Jaguars s’est fait les croisés, saison terminée.
  • Les fans de Houston étaient survoltés au début de match, et cela s’est entendu lorsque J.J Watt a fait son entrée sur le terrain avec un drapeau du Texas. La star défensive faisait son retour après avoir manqué 13 matchs en 2016.
  • Mais la liesse a été de courte durée, puisque les locaux étaient menés 19-0 à la mi-temps. Tom Savage, qui était le QB titulaire, avait déjà pris 6 sacks et perdus 2 fumbles.
  • Le rookie Deshaun Watson a été lancé en deuxième mi-temps et a rapidement fait avancer son équipe. Il marque son premier touchdown sur une passe courte pour DeAndre Hopkins. Mais Watson a lui aussi eu du mal face à la pression des Jaguars, et perd 2 balles en fin de rencontre, un fumble puis une interception. Les deux QB n’ont pas été aidé par une ligne offensive horrible, privée de Duane Brown (holdout).

Tennessee Titans (0-1) 16 – Oakland Raiders (1-0) 26

  • Ce duel de jeunes quarterback a une nouvelle fois tourné à l’avantage de Derek Carr, qui mène désormais 3-0 face à Marcus Mariota. Carr lance pour 262 yards et 2 TD, alors que Mariota finit avec 256 yards et 1 TD au sol.
  • Le QB des Raiders a pu compter sur une attaque plus performante, avec notamment l’un des meilleurs duos de receveurs de NFL. Amari Cooper (62 yards) marque sur le premier drive du match, et Michael Crabtree termine leader avec 83 yards en 6 réceptions.
  • Sur le backfield d’Oakland, Marshawn Lynch a semblé plutôt en bonne forme. Grâce notamment à quelques courses tout en puissance, il totalise 76 yards en 18 courses.
  • Le kicker Giorgio Tavecchio passe 4 field goalsField Goal (FG)
    coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
    signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
    , la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
    dont 2 à plus de 50 yards. Pas mal sachant qu’il a été signé vendredi pour pallier à la blessure de Sebastian Janikowski.
  • Pour les Titans, l’attaque n’est pas encore bien rodée. Marcus Mariota n’a à vrai dire pas eu beaucoup de temps pour travailler ses connexions avec les nouveaux receveurs. Le rookie Corey Davis attrape 6 ballons pour 69 yards et Eric Decker termine avec 3 réceptions en 10 yards.

Washington Redskins (0-1) 17 – Philadelphia Eagles (1-0) 30

  • Deuxième année pour Carson Wentz qui doit donc progresser. Le QB des Eagles repart en tout cas de la capitale avec 307 yards, 2 TD, une belle victoire et l’action du match lorsqu’il a réussi à échapper à la moitié de la défense des Redskins pour finalement trouver Nelson Agholor (qui marque un TD de 58 yards). Il également commis quelques erreurs, comme une pick-6.
  • Mais Kirk Cousins a fait plus d’erreur que lui. Intercepté en redzone, le QB des Redskins perd aussi 2 fumbles. Le deuxième scelle le match pour Philadelphia, puisqu’après le sack de Brandon Graham, Fletcher Cox récupère la balle et marque. Cousins termine avec 240 yards et 1 TD.
  • Le pass-rush des Eagles a d’ailleurs été très performant. Cousins a régulièrement été mis sous pression et se prend 4 sacks au total.
  • Aucune des deux équipes n’a beaucoup utilisé le jeu au sol. LeGarrette Blount, recrue des Eagles, finit leader du match avec 46 yards (en 14 courses). Du côté de Washington, Cousins fait aussi bien que Robert Kelley avec 30 yards.
Les Eagles gagnent chez un rival grâce à Wentz et une ligne défensive dominante (AP)

Los Angeles Rams (1-0) 46 – Indianapolis Colts (0-1) 9

  • Quel début pour le nouveau coach des Rams, Sean McVay ! Les Rams étrillent les Colts, privés d’Andrew Luck et inoffensifs, derrière un match très solide de Jared Goff. Le QB bat son record personnel avec 306 yards, et marque 1 TD pour aller chercher son premier succès en NFL.
  • La défense de Wade Phillips a également montré de belles choses, avec 2 interceptions et un safetySafety
    Signifie deux choses différentes :
    1- c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon puntPunt
    action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
    .
    2- c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Il tient en quelque sorte le rôle d'un libéro en football européen.
    . La star de l’équipe, Aaron Donald, n’était pourtant pas là. Mais le DT a mis fin à son « holdout » et pourrait faire son retour lors du prochain match.
  • Les fans du Coliseum n’ont pas dû reconnaître leurs Rams, puisque l’équipe restait sur une série de 6 défaites à Los Angeles.
  • L’absence d’Andrew Luck est évidemment une des raisons de cette débâcle des Colts, mais elle n’explique pas tout. Scott Tolzien était de fait le QB titulaire, il arrivait avec 3 titularisation en carrière, 2 touchdowns et 7 interceptions au compteur. Il peut en ajouter 2 (dont une pick-6) à l’issue d’un match où il ne lance que pour 128 yards (9/18). Tolzien n’a même pas terminé la rencontre, puisque Jacoby Brissett l’a remplacé dans le 4ème quart-temps. Ce dernier mène Indy à son seul touchdown du match, marqué par le RB rookie Marlon Mack.
  • Les mauvaises nouvelles ont continué à arriver durant le week-end, puisque l’on a appris que Luck pourrait ne pas joueur avant octobre.

Green Bay Packers (1-0) 17 – Seattle Seahawks (0-1) 9

  • Le match le plus attendu de ce 1er dimanche de la saison, entre deux favoris de la NFC, a accouché d’une grosse bataille défensive. Les deux équipes ont bien failli rentrer aux vestiaires à 0-0 mais Seattle passe un field goal juste avant. C’est d’ailleurs un miracle que les Seahawks mènent à la pause, mais les Packers n’ont pas su concrétiser leur domination.
  • Petit évènement en début de match puisque ’Aaron Rodgers, s’est fait intercepté. Chose qui n’arrive pas souvent et encore moins à domicile. Le QB des Packers s’est ensuite repris pour finir avec 311 yards (28/42) et 1 TD pour Jordy Nelson en fin de 3ème quart-temps.
  • Avant ça, la défense de Green Bay avait tenu la dragée haute à celle de Seattle, et même fait la différence. Mike Daniels a repris sur les mêmes bases qu’en 2016 et force un fumble de Russell Wilson. Quelques actions plus tard, Ty Montgomery marque le premier touchdown du match.
  • Cela montre également que le problème des Seahawks reste le même, à savoir une ligne offensive poreuse. Wilson a encore dû courir pour échapper à la pression, et improviser. Le QB de Seattle lance pour 158 yards (14/27) et ajoute 40 yards au sol.

San Francisco 49ers (0-1) 3 – Carolina Panthers (1-0) 23

  • Première sortie solide pour les Panthers, qui visent un rebond après une saison 2016 ratée. L’adversaire n’était pas génial, mais Carolina a fait le boulot et repart avec une belle victoire.
  • Les Panthers ont surtout profité des erreurs des 49ers, en marquant leurs deux touchdowns après des pertes de balle de Brian Hoyer. Cam Newton trouve d’abord Russell Shepard sur une passe de 40 yards après un fumble du QB des Niners. Puis Jonathan Stewart marque au sol après une interception de Luke Kuechly.
  • Encore en rodage, Newton termine avec 171 yards (14/25), 2 TD et 1 INT. Brian Hoyer a été dans le dur pour ses débuts avec San Francisco, et affiche 193 yards (24/35) et 2 pertes de balles donc.
  • Ce match montre le travail que le nouveau coach Kyle Shanahan doit faire pour rendre cette équipe compétitive. L’attaque ne termine qu’avec 217 yards au total.
  • Pour Carolina, le RB Christian McCaffrey, 8ème choix de la dernière Draft, faisait ses débuts. Il gagne 45 yards en 13 courses et ajoute 38 yards en 5 réceptions, mais perd un fumble en fin de match. Pour San Francisco, le LBLinebacker (LB)
    joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
    Rueben Foster était aussi titulaire, et après avoir été très présent en début de rencontre, il a dû quitter le terrain à cause d’une blessure à la cheville.

Dallas Cowboys (1-0) 19 – New York Giants (0-1) 3

  • Au complet, l’attaque des Cowboys a dominé celle des rivaux Giants, qui devait faire sans sa star Odell Beckham Jr.
  • Dak Prescott, meilleur rookie de la saisons 2016, a livré une prestation sans erreurs. Il lance pour 268 yards (24/39) avec 1 TD pour son TE Jason Witten. Ce dernier termine avec 59 yards et bat le record de franchise de Michael Irvin (11 904 yards pour Dallas). Le RB Ezekiell Elliott était également présent et il passe la barre des 100 yards au sol.
  • Match plus compliqué pour Eli Manning, qui était donc sans sa cible numéro 1. OBJ n’était pas encore remis d’une blessure à la cheville subie lors d’un match de présaison. Pour sa 200ème titularisation consécutive (solide le gars), Manning termine avec 220 yards (29/38) et 1 interception. La recrue Brandon Marshall repart du Texas avec 1 seule réception et 10 yards.
... chargement de la zone de commentaire ...

 Il était si dur de travailler pour Lombardi que gagner les matchs était facile.  – Willie Davis, Packers lineman

En VO :  Vince Lombardi was so tough to work for that winning was the easy way out. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !