Des duels à suivre pour les divisional playoffs

background
background
le 07/01/2009 à 00:00 par François Martinez
Mise à jour du 26/10/2010 à 09:15
Ravens Titans

Le 5 octobre dernier, les Titans l’avaient emporté 13 à 10. Le jeu au sol sera important dans cette partie. Chris Johnson (1228 yards pour 251 courses) possède toutes les armes pour faire la différence dans ce match. Sa vitesse et son explosivité (il a couru le 40 yard dash en 4 secondes 24 au NFL combine) lui permette de réaliser des gros jeux à tout moment. Le rookie peut aussi bien porter le cuir entre les hashmarks qu’à l’extérieur. Il aura forte à faire en défiant la troisième meilleure défense contre la course de Ray Lewis et compagnie. Le linebackerLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
vedette des Ravens est le meilleur plaqueur de sa formation (117 unités) mais est surtout l’âme de la défense de Rex Ryan. Il aura pour mission de stopper le coureur du Tennessee et devra, pour cela, être particulièrement attentif. Lors de la rencontre précédente, le numéro 52 avait réalisé 7 plaquages pour aider son équipe à limiter le jeu de course des Titans à 47 yards.
Chargers Steelers

LaDainian Tomlinson sera probablement absent ou pas à 100% dans le meilleur des cas. Sans jeu de course, la responsabilité de l’attaque des Chargers reposera quasiment uniquement sur Philip Rivers. Le passeur californien sort d’une saison de haut vol avec la meilleure évaluation de la NFL (105,5). Il est particulièrement précis et possède la faculté de bouger dans sa poche ; ce qui s’avère très utile car celle-ci craque assez souvent. Lors de la rencontre face aux Steelers le 16 novembre, le quart arrière avait réalisé une piètre prestation. Intercepté à deux reprises, il avait subit une énorme pression de la part de la défense de Pennsylvanie. James Harrison en est l’un des leaders. Le linebacker des Steelers profite pleinement du système 3-43-4
formation défensive avec 3 linemenLinemen
littéralement, les hommes de la ligne (de scrimmage). Il y a les linemen offensifs et les défensifs. Ils s'opposent dès le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
donné.
et 4 linebackers.
de Dick LeBeau, ce qui lui a permis d’être élu défenseur de l’année. Dans la rencontre de la onzième semaine, Harrison avait fait vivre un cauchemar aux Chargers avec 4 plaquages, 1 sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
, 1 interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
et 1 fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
provoqué.
Eagles Giants

Les deux formations ont gagné chacune à l’extérieur cette saison. L’affiche s’annonce donc particulièrement indécise. A mon avis, le duel de cette rencontre ne sera pas direct sur la pelouse. L’équipe qui réussira le mieux à courir avec le ballon devrait l’emporter. Pour preuve, lors de la semaine 10, Brandon Jacobs avait parcouru 126 yards pour une victoire des Giants. Quatre semaines plus tard, Brian Westbrook en empile 131 et les Aigles s’imposent. Les deux joueurs ont cependant des styles très opposés. Jacobs est taillé comme un linebacker (1m93 pour 118 kilos) mais il possède une vitesse extraordinaire pour son gabarit. Il use et marque physiquement les défenseurs adverses à chaque fois qu'il touche le ballon. Westbrook est un running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
plus complet. Capable aussi bien de porter le cuir que de réaliser des gros jeux par ses réceptions. Il se révèle également être un très bon bloqueur pour protéger son quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
.
Cardinals Panthers

Les Cardinals de l’Arizona ont étonné leur monde en installant un jeu au sol très correct contre les Falcons la semaine dernière. Mais je ne pense pas que cela se reproduise samedi. L’attaque des Cards devra alors s’appuyer sur Kurt Warner comme cela a été le cas toute la saison. Le quart arrière vétéran est très à l’aise dans sa poche et profite de receveurs de très hauts niveaux. Même si Aquan Boldin venait à ne pas jouer, on compter sur Warner pour palier son absence. De plus, son remplaçant, Steve Breaston a déjà fait preuve d’un gros potentiel. Pour mettre en difficulté le passeur de l’Arizona, les Panthers devront compter sur le defensive end, Julius Peppers. A l’instar de sa formation, Peppers a retrouvé la forme dans cette saison 2008-09. L’année dernière il n’avait enregistré que 2,5 sacks, il en est à 14,5 cette saison. Il est extrêmement mobile malgré sa grande taille et se montre particulièrement décisif lorsqu’il faut mettre le passeur adverse sous pression.
... chargement de la zone de commentaire ...

 Les équipes dont on se souvient jouent en décembre.  – 'Expression' dans le milieu du foot lycéen et universitaire

En VO :  Teams to remember plays in december. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !