Nos pronos pour les Divisional Playoffs

background
background
le 09/01/2009 à 00:00 par Thomas Savoja
Mise à jour du 26/10/2010 à 09:16

Pas refroidie par notre pitoyable réussite lors du Wild Card Weekend, la rédaction UsFoot se risque une nouvelle fois à l'impitoyable jeu des pronostics.

Tennessee Baltimore
Les Titans disposent d'une grosse défense, d'un solide jeu au sol : deux éléments indispensables pour aller loin. Mais face à des Ravens ultra solides, et avec l'absence (Kevin Mawae) ou l'état de forme moyen de certains joueurs (Albert Haynesworth, Kyle Vanden Bosch…), je pencherais plutôt pour une victoire de Flacco et des siens.
Thomas : Baltimore +2

Deux énormes défenses pour un score qui ne devrait pas être loin de celui de la saison régulière. Les Titans devront stopper le jeu au sol des Ravens pour mettre la pression sur le quart-arrière Joe Flacco. Mais même en faisant cela, le fait que Vanden Bosch et Haynesworth ne soit pas en pleine forme (voire absent) devrait coûter cher à Tennessee.
François : Baltimore +9

Ce duel a un air de revanche. Les deux équipes se sont déjà affrontées à ce stade de la compétition en janvier 2001. Les Titans étaient déjà numéro un de la conférence et les Ravens venaient de passer par les Wild Cards. Cette défense de Baltimore ressemble beaucoup à son homologue de 2000 et a toutes les raisons d'espérer réaliser l'upset samedi à Tennessee. Les Ravens sont physiques et dominent sur la ligne de scrimmage. Ils n'ont d'ailleurs perdu que d'un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
contre l'équipe de Jeff Fischer lors de la saison régulière. La capacité de la défense à pousser le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
Kerry Collins à commettre des erreurs sera essentielle. On a encore en mémoire son horrible performance lors du Super Bowl XXXV contre les Ravens et il n'a jamais été phénoménal lors des matchs couperets en playoffs.
Christophe : Baltimore +4

Mes collègues ne croient pas aux chances des Titans ! Pourtant, c'est tout simplement la meilleure équipe de la ligue avec un bilan de 13-3. Elle sort de deux semaines de repos (elle a fait l'impasse sur le dernier match à Indy) et sa défense tout comme ses deux RBsRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
seront chauds. De plus, si Flacco fait une superbe saison, il n'a pas pesé sur le Wild Card à Miami. De la fébrilité est à prévoir en cas de match ultra serré. Collins a l'avantage dans ce domaine (perdu le Super Bowl XXXV). Ces deux équipes sont très proches et le vainqueur sera celui qui fera le moins d'erreur.
Pierre-François : Tennessee +3

 

Pittsburgh San Diego
Bien sûr, "Big" Ben Roethlisberger n'est peut être encore totalement rétabli ; mais même s'il devait sortir sous les coups de bélier de San Diego, Brian Leftwich pourrait suffire à gagner ce match ou les coureurs (Parker et Sproles) seront sûrement très sollicités. La clé sera la défense des Steelers qui aura surement profité de sa semaine de repos pour soigner les petits bobos et imaginé un plan anti Sproles.
Thomas : Pittsburgh +3

Les Chargers sont chauds mais le froid du Heinz Field devrait les ralentir. Même s'ils n’avaient été battus que d’un point en saison régulière, le match avait été largement dominé par Pittsburgh. Les Steelers vont s’appuyer sur leur défense face à un Rivers qui ne pourra pas compter sur Tomlinson pour le soulager.
François : Pittsburgh +10

L'avantage des Steelers est qu'ils seront bien frais grâce à leur semaine de repos. La ligne offensive risque donc d'être plus efficace et les Hommes d'Aciers vont en avoir bien besoin. Les Chargers commencent enfin à jouer à leur véritable potentiel. Néanmoins, les hommes de Norv Turner n'ont pas été bon loin de leur base cette année. Ils n'ont remporté que trois victoires en huit rencontres et sont très inconsistants. Il n'est jamais facile de gagner à Pittsburgh à cette époque de l'année et je ne vois pas les Chargers le faire.
Christophe : Pittsburgh +7

San Diego a une grosse attaque, la deuxième de la ligue en terme de points. Mais elle rencontre une énorme défense, qui jouera chez elle et dans un froid polaire. Philip Rivers devra montrer autre chose que contre Indianapolis d'autant que LaDainian Tomlinson est out. Sproles me direz-vous ? Dick LeBeau et Mike Tomlin l'ont dans le collimateur n'ayez crainte !
Pierre-François : Pittsburgh +10
Carolina Arizona
2008 a été l'année Steve Smith ! En effet, le probowler a capté le cuir sur 1421 yards malgré ses 2 matchs de suspension (soit plus de 100 yards par match). Avec lui les Panthers disposent d'une assurance tout risque dans les airs ; si l'on y ajoute leur jeu de course solide et leur défense de fer, on voit mal les Cardinals s'en sortir.
Thomas : Carolina +10

La grosse surprise de la saison. Les Cardinals en finale de conférence. Je vois bien un énorme match de Kurt Warner pour exploser la défense contre la passe des Panthers qui est un peu faiblarde. La défense de l’Arizona devrait aussi élever son niveau de jeu comme elle l’a fait face aux Falcons. Au final une victoire des Cardinals sur un dernier drive de Kurt Warner.
François : Arizona +4

Les Cardinals ont réalisé une bonne surprise contre Atlanta lors du premier tour à domicile. Le problème est que maintenant l'équipe d'Arizona se déplace et c'est bien le point faible de l'équipe. Kurt Warner et ses coéquipiers n'ont remporter que trois matchs en huit déplacements. Pire encore ils sont à 0-5 lorsqu'ils se déplacent sur la côte Est et sont globalement à 2-19 depuis 2003. Ils y ont concédé leurs pires défaites de la saison (Jets, Eagles, Patriots). En face, les Panthers sont invaincus à domicile et sont tout simplement impressionnants à la maison. Le jeu au sol de Carolina devrait être largement suffisant à l'équipe locale pour s'imposer tranquillement.
Christophe : Carolina +10

Christophe a tout dit (merci) ! Comment les Panthers pourraient-ils perdre chez eux (8-0) face aux Cardinals, 28ème défense (26,6 points/match) ? Ils leur faudraient sortir le match parfait.
Pierre-François : Carolina +14

 

New York Philadelphia
En l'absence de Plaxico Burress, le jeu des Giants est devenu plus terre à terre et centré sur le duo : Ward/Jacob. Et pour l'instant le succès est au rendez-vous. Mais les Eagles sont sur une formidable lancée et disposent d'un effectif expérimenté. En plus, les Giants ont concédé un minimum de 100 yards à la course sur leurs 4 derniers matchs soit un boulevard pour Brian Westbrook (131 yards couvert lors du dernier match contre les Giants).
Thomas : New York +6

Un match certainement serré qui pourrait se jouer sur un field goal en fin de rencontre. Les Eagles sont en forme et ont déjà montré qu’ils pouvaient l’emporter aux Giants Stadium pas plus tard que le mois dernier. Bien qu’ils ne soient pas aussi impressionnants qu’en début de saison, les Géants devraient s’en sortir avec un Brandon Jacobs bien reposé.
François : New York +3

Là aussi ce duel sera la revanche du Divisional de 2000. Les Giants l'avaient emporter grâce à seulement deux gros jeux. Dimanche, ce sont ces mêmes big plays qui feront la différence. Les deux défenses sont fortes et dominent physiquement. Les deux clubs ont donc des chances de neutraliser le jeu au sol de l'adversaire. Le jeu des quarterback fera donc la différence. Eli et Donovan savent comment gagner à ce stade de la compétition. Il ne faudra pas sous estimer non plus les unités spéciales. La position de démarrage des drives offensifs pourra faire toute la différence. Les Eagles auront besoin d'être efficace dans les trois secteurs de jeu pour espérer gagner. Néanmoins je vois bien les Giants remporter un match serré. La fraîcheur physique risque d'être cruciale et sera du côté des new-yorkais. Un upset ne me surprendrait pas pour autant.
Christophe : New York +3

Attention défense ! Les Eagles ont été impressionnants chez les Vikings le week-end dernier et tout autant il y a 5 semaines au Meadowland (20-14 mais 20-7 dans le garbage time). Si la 3ème défense maitrise la 1ère attaque contre la course, les Giants seront en difficulté. Mais ces derniers seront difficiles à surprendre une 2ème fois de suite à domicile, surtout qu'ils sont sortis de la mauvaise passe dans laquelle ils se trouvaient à ce moment de la saison. Les Giants de peu.
Pierre-François : New York +3
... chargement de la zone de commentaire ...

 En NFL les linemen jouent différemment (de la NCAA) ; ils utilisent leurs mains plutôt que leur tête et les épaules  – Jim Otto (QB légendaire des Raiders)

En VO :  The NFL offensive blocking is played differently ; they use their hands instead of their head and shoulders. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !