4 sur 4 pour les équipes à domicile

Les Playoffs
Les Playoffs
le 09/01/2012 à 20:48 par Pierre-François Flores

Les Wild Cards sont souvent pleins de surprises et les upsets (quand le favori est battu) ne sont pas rares. Le programme de ce premier tour 2011 aurait pu (dû ?) voir une équipe jouant à domicile s'incliner face à un adversaire théoriquement supérieur mais qui doit se déplacer chez un vainqueur de division. Or, cela n'a pas été le cas et il faut remonter en janvier 2007 pour voir les 4 hôtes l'emporter.

Similitudes avec les Playoffs 2006

En janvier 2007, dans l'AFC, les Ravens sont déjà exemptés de 1er tour, les Patriots ne sont que Wild Card. Les Colts, les Chiefs, les Chargers et les Jets sont les 4 qualifiés absents cette année. Dans la NFC, les Saints débutent leur campagne au stade des Divisional tout comme les Bears, non qualifiés cette saison. En Wild Card, les Seahawks accueillent les Cowboys, deux absents cette année et les Giants se déplacent chez les Eagles qui l'emportent. 4/4 pour les équipes à domicile ce qui nous amène au deuxième tour suivant : Les Ravens perdent chez eux contre les Colts et les Patriots s'en vont battre les Chargers en Californie. L'avantage du terrain est balayé côté AFC. Dans la NFC par contre, la logique est respectée puisque les Saints se défont des Eagles et les Bears battent les Seahawks sur le même score de 27 à 24.
En finales de conférence, l'avantage du terrain est confirmé puisque les Colts s'imposent dans un match d'anthologie devant les Patriots 38 à 34 et les Bears explosent les Saints 39 à 14.
Sur les 10 matchs de playoffs, l'équipe hôte en gagne 8 cette saison-là.

Le week-end prochain, dans la conférence américaine, les Ravens tâcheront d'enfin gagner un match de phases finales à domicile et les Patriots voudront éviter de perdre une troisième rencontre de playoffs consécutive à domicile. Dans la nationale, les Packers auront à coeur de laver l'affront de 2007 où les Giants étaient venus gagner à Lambeau tandis que les 49ers tenteront d'accéder à leur première finale de conférence en 14 ans.

Nous aurons un peu plus d'éléments pour dire si oui ou non, la saison 2011 est celle où il valait mieux jouer chez soi.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Un bon lineman, c'est comme courir dans un mur de brique qui aurait des bras.  – Bill Pickens (DE) après un contact avec son coéquipier Jim Tyrer (ancien OL des Chiefs et Hall of Famer)

En VO :  A good lineman, It's like running into a brick wall that has arms. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !