Steelers - La défenseDu solide made in Dick LeBeau

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

La défense des Steelers
La défense des Steelers
le 01/02/2011 à 22:52 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 01/02/2011 à 22:55

Cette année la défense de Pittsburgh a eu quelques moments de moins bien sur certaines fin de match, mais globalement elle a excellait. Elle fini la meilleur sur beaucoup de catégories majeures : meilleure défense contre la course (et 3éme meilleur de l’histoire sur cette statistique) avec 55 yards de concédés en moyenne, meilleur défense en terme de yards concédés (environ 200 par match), seulement 14,5 points encaissés en moyenne, 48 sacks… . Elle fini 2éme défense contre la passe avec 155 yards de concédé en moyenne; 3éme en nombre de fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
forcé (24). Il faudrait ajouter la 4éme place en terme de passes déviés (109) ou le nombre d’interceptions (21).

Enfin bref, vous avez compris que la défense mise en place par Dick LeBeau est intraitable et dispose d’une capacité hallucinante : réussir des blitzsBlitz
tactique défensive où les défenseurs sont chargés d'aller sacker le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
ou de plaquer le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
le plus tôt possible afin d'infliger une perte de terrain à l'attaque. Mais il y a un risque : la défense doit être rapide car sinon elle s'expose à une passe longue.
ravageurs matchs après matchs et toujours trouver un moment dans le match pour forcer le turnover décisif (fumble ou interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
).

 

La ligne défensive : Brett Keisel, Casey Hampton et Ziggy Wood.

Ceux qui suivent les Steelers savent que cette ligne a 2 missions : neutraliser le coureur adverse et bloquer pour laisser un trou aux linebackersLinebacker (LB)
joueur de la défense polyvalent qui constitue le 2ème rideau défensive.
qui blitzent. Et si cette saison il manque Aaron Smith (qui est l’un des meilleurs joueur NFL à son poste), Dick LeBeau peut compter sur le barbu Keisel qui réalise une de ses meilleurs saison NFL.

« Big Snack » Hampton est un joueur expérimenté qui a pour mission de bloquer avec ses 150 kilos le centre du terrain (et par la même 2 hommes de ligne offensive) et il le fait cette année encore de belle manière. A coté de la valeur sure Hampton et d’un Keisel « on fire », on trouve Ziggy Wood. Wood est dans sa deuxième saison NFL et montre de vrai signe de progrés par rapport à l’an passé ; sa mission n’est pas évidente car il remplace Aaron Smith qui est un monstre de puissance, mais il faut reconnaitre que si Wood est moins performant contre la course, il ajoute une vitesse qui lui permet d’aller sacker.

 

Linebackers extérieurs : Lamarr Woodley et James Harrison

Harrison est pour moi le meilleur joueur des Steelers en défense cette saison ; évidement, la NFL ne pouvait le reconnaître vu qu’il a été impliqué et pénalisés pour ses chocs de tête, mais il faut reconnaitre qu’Harrison a été intenable cette saison : 10,5 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
, 2 interceptions et 6 fumbles forcés. Harrison est un joueur très versatile qui utilise sa « petite » taille (1m83) et son centre de gravité bas pour éviter les hommes de lignes offensives ; mais Harrison est aussi un remarquable joueur de couverture contre la passe qui ne rechigne jamais a mettre un gros tampon pour que le receveur ne puisse pas contrôler le cuir. De l’autre coté de la ligne de linebacker on trouve LaMarr Woodley qui lui aussi sort d’une grande saison (même si il avait été plus impressionnant l’an dernier) : 10 sacks, 2 interceptions et 3 fumbles. Woodley est un joueur plus en puissance qui a d’abord pour mission de blitzer.

 

Linebackers intérieurs : James Farrior et Lawrence Timmons

Entre Woodley et Harrison, on trouve 2 joueurs aux profils bien différents : Timmons est un joueur tout en vitesse alors que Farrior est tout en expérience. La vitesse du premier lui permet de jouer aussi bien en couverture que de partir en blitz plein axe, alors que le second est un linebacker plus classique qui contrôle le jeu au sol tout en couvrant la zone des 5 yards derrière sa ligne. Cette saison, Lawrence Timmons c’est clairement révélé (jusqu'à présent les fans rongeaient leur frein en attendant de voir s’il avait vraiment le niveau NFL) et il a disposé d’une liberté importante dans son placement de la part de Dick LeBeau : cela c’est avéré payant en saison, mais depuis le début des playoffs, Timmons a un jeu plus cadré et moins libre.

Woodley, Farrior, Timmons et Harrison forment clairement la meilleur ligne de linebacker de la ligue car ils sont complémentaires (lorsque l’un blitz, l’autre couvre efficacement) et ils sont tous capable de stopper immédiatement une course ce qui est l’un des pivots du jeu défensif des steelers.

 

Cornerback : Ike Taylor, Brian McFadden, William Gay et Anthony Madison

Taylor est le cornerback numéro 1 de l’équipe car il est souvent intraitable de son coté ; certes Ike Taylor a des mains carrés et ne réalise jamais d’interceptions, certes il fait souvent des fautes idiotes (en s’accrochant au maillot de l’adversaire)… mais pour prendre de vitesse ou capter un ballon dans la zone rouge alors qu’Ike Taylor est au marquage il faut se lever de bonne heure. 2 joueurs seulement ont inscrit un TD alors qu’ils étaient couverts par Taylor cette saison ; c’est d’autant plus impressionnant que Taylor s’aligne toujours contre le receveur numéro 1 de l’équipe adverse.

Mcfadden est un cornerback dans la moyenne, tout comme Gay qui le remplace certaines fois ; Gay est souvent impliqué dans les Blitzs (avec dans ce cas Harrison qui part en couverture). Les 2 sont de bons joueurs de couvertures et réalisent des interceptions, mais ils n’ont rien de sensationnel non plus ; leur rôle est souvent assez simple : limiter à 0 le nombre de yards après réceptions et si possible mettre tout en œuvre pour empêcher qu’une passe soit sécurisée par le receveur. Anthony Madison est un 4éme cornerback correct en couverture, mais son rôle est davantage sur équipe spéciale.

 

Safety : Troy Polamalu et Ryan Clark

Le meilleur défenseur NFL de l’année est Polamalu et même si j’aurais plutôt donné le titre à James Harrison, le samoan sort d’une saison hallucinante : 7 interceptions, des sacks décifs, plusieurs matchs gagnés sur ses actions, un saut au dessus de la ligne offensive des Titans pour un sack sur ses propres 1 yards, un sens du jeu prodigieux… mais depuis le début des playoffs, il me semble moins à l’aise et moins décisif ; il a même raté quelques tackles ce qui est inédit pour un joueur de son calibre. Alors gageons qu’il attend le Superbowl pour se rattraper.

Ryan Clark est peut être moins spectaculaire que Polamalu, mais c’est un safetySafety
Signifie deux choses différentes : 1) c'est le plaquage du porteur du ballon dans sa propre zone d'en-but. Cela rapporte 2 points à l'équipe qui l'effectue et elle récupère la possession du ballon. L'équipe victime du safety va alors dégager depuis ses 20 yards au moyen d'un botté façon "punt". 2) c'est un poste en défense. Le safety est en quelque sorte le dernier rempart. Par analogie avec le football "européen", on le qualifie de "libéro".
classique qui est très difficile a mettre à l’amende : Clark est un spécialiste du tampon bien placé, c’est aussi un joueur qui aime aller au combat pour grappiller le cuir enfin il s’ajuste souvent très bien par rapport à la grande liberté d’improvisation de Polamalu.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Green Bay 14 7 0 10 0 31
Pittsburgh 0 10 7 8 0 25
... chargement de la zone de commentaire ...

 On ne peut pas atteindre la perfection, mais en essayant de le faire, on peut accéder à l'excellence.  – Vince Lombardi

En VO :  Perfection is not attainable, but if we chase perfection we can catch excellence. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !