Super Bowl LII : Opening NightDeux équipes, deux approches.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Un événement haut en couleur pour lancer les festivités !
Un événement haut en couleur pour lancer les festivités ! (Rémy Lecomte, footballamericain.com)
le 30/01/2018 à 06:55 par Rémy Lecomte

Les festivités du Super Bowl débutent toujours avec la célèbre Opening Night. Cette année encore, les organisateurs avaient vu les choses en grand permettant aux fans de prendre place dans les travées du Xcel Energy CenterCenter (C)
c'est le joueur de la ligne offensive qui transmet le ballon entre ses jambes au QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
lors du snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
.
pour assister à l'événement. Cette première rencontre entre les équipes et les médias a permis de d'ores et déjà de tirer certaines conclusions. 

New England Patriots : organisés et concentrés 

Les Patriots furent les premiers à affronter les médias. Et c'est sans surprise que ceux-ci se sont rués vers le quintuple champions, Tom Brady. Avec ses gants pour protéger ou cacher ses mains, le quarterback respecte ses adversaires et est conscient que le duel sera intense face aux leaders de la NFC. 

Lors des différentes interventions des joueurs, tant ceux sur les podiums (Brady, Belichick, Amendola, McCourty ou encore Duron Harmon) que ceux présent parmi les médias, il était facile de remarquer que les joueurs étaient déjà très concentrés. Ne laissant pas les distractions prendre prendre le dessus. 

 

Gilmore semblait savourer cette qualification pour le Super Bowl
Gilmore semblait savourer cette qualification pour le Super Bowl (Rémy Lecomte)

Trey Flowers soulignait l'importance de la défense en redzone, précisant que les yards concédés n'ont pas grande valeur si l'équipe ne concède pas beaucoup de points. En effet, les Patriots sont très mal classés en nombre de yards concédés mais n'en restent pas moins top 5 en points concédés. Eric Lee, quant à lui, souligne la chance qu'il a d'être entouré par des joueurs expérimentés, ayant déjà été au Super Bowl. Cela lui permet d'être préparé au mieux pour affronter cette semaine. Cela permet de se rendre compte à quel point cette semaine peut être folle tout en nous rappelant ce qui est en jeu.

Matthew Slater a une fois de plus souligné l'importance que pouvait avoir une spéciale team dans un match si important. Ne tarissant pas d'éloges sur Ryan Allen et son pied gauche dévastateur. 

Dans les grandes lignes, on soulignera certaines sorties comme celle de Danny Amendola qui a récupéré son maillot datant de son passage aux Eagles de manière à se motiver car Philly ne lui a pas laissé sa chance. Pour le reste, on a vite ressenti qu'il serait compliqué de sortir quelques choses d'hors du commun de la bouche de Belichick & compagnie. Même derrière le micro, les joueurs semblent (sur)disciplinés, ne laissant rien au hasard. 

Philadelphie Eagles : Famille et plaisir 

Une heure après les Patriots, c'était au tour des Eagles d'affronter les très nombreux journalistes. Les joueurs interrogés semblaient plus ouverts et désireux de profiter de chaque instant. La majorité d'entre eux n'ayant pas connu le Super Bowl, l'expérience était unique pour eux. Une bonne chose pour les médias, qui ont pu découvrir une équipe soudée. 

Destiny Vaeao, comme de nombreux joueurs interrogés, a mis en avant l'esprit de famille qui règne dans cette équipe. Son coéquipier, Steven Means, se montre assez confiant à six jours du coup d'envoi : nous devons préparer ce match comme les autres matchs. Bien sûr c'est une autre équipe, un autre quarterback. Mais nous devons continuer à faire les choses qui nous réussissent. Et d'ajouter : C'est sûr qu'en voyant l'ampleur de l'événement, en voyant le nombre de fans, on se dit que c'est quelque chose de spécial. Mais au final en arrivant sur le terrain, ce sera juste un autre match, ce sera exactement comme un match de saison régulière, comme un match de playoffs, comme un autre match....

 

Malcolm Jenkins a pu apporter son expérience du Super Bowl à ses coéquipiers
Malcolm Jenkins a pu apporter son expérience du Super Bowl à ses coéquipiers (Rémy Lecomte)

Cependant, ce roster des Eagles n'est pas uniquement composé de jeunes joueurs vivant leur premier Super Bowl. Malcolm Jenkins a remporté le Super Bowl avec les Saints, il est donc l'un de ceux qui peut aider les jeunes à vivre cette expérience au mieux : J'ai dit à mes coéquipiers de surtout profiter. À l'époque, j'étais tellement stressé que je n'étais même pas sorti de ma chambre d'hôtel. Cela fait 8 ans que j'attendais de revivre un Super Bowl et on ne sait jamais quand on y retourne. Donc, je leur ai donc expliqué qu'il fallait savourer cet instant, ils ont travaillé dur pour atteindre ce stade de la compétition. Bien sûr, ils doivent se préparer correctement et ne pas se laisser distraire. Mais la priorité est de profiter car la préparation est toujours bonne. 

Jason Kelce, le center, insistait sur l'importance de ne pas vouloir en faire trop. C'est juste un match de plus, comme un autre et il n'est pas nécessaire de se mettre une pression inutile selon lui. Tout a bien fonctionné, l'équipe s'est montrée persistante malgré les blessures. Il n'y a aucune raison de vouloir changer les choses. Que ce soit le Super Bowl ou un autre match ne change rien à tout cela.

Jim Schwartz a été interrogé sur ce que Belichick lui avait apporté. Il a souligné l'importance du coach des Patriots dans son développement. Il lui inculqué des valeurs qu'ils utilisent encore aujourd'hui. Et lorsqu'on lui demande ce que Tom Brady fait mieux que les autres joueurs sa réponse est simple gagner. Lui aussi met en exergue l'esprit de camaraderie qui règne dans le vestiaire et comment cet esprit a permis de surmonter bien des soucis durant la saison, notamment des blessures. 

En bref

Bien animée par Scott Hanson, la voix et le visage du Redzone Channel, cette soirée a définitivement lancé les festivités. De nombreux fans des Patriots et des Eagles étaient présents dans les tribunes mais ce sont bien entendus les Vikings qui ont remporté haut la main la bataille de l'applaudimètre. 

Sans surprise, les Patriots étaient concentrés et très cadrés dans leurs réponses à l'inverse des Eagles qui savouraient ce moment qu'ils vivaient, pour la majorité d'entre eux, pour la première fois ! Dès mardi 18 heure française, les rencontres médias reprennent de plus belle. Cette fois c'est au Mall of America que les deux équipes tiendront des conférences de presse avec plusieurs joueurs et coachs. 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
New England 3 9 14 7 0 33
Philadelphia 9 13 7 12 0 41
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je ne peux pas penser que Dieu nous a mis sur terre pour être aussi moyen.  – Lou Holtz

En VO :  I can't believe that God put us on this earth to be ordinary. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !