Des Prédators en soutien des Bleus !

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Les Prédators à Graz
Les Prédators à Graz (Thomas Deligny)
le 10/07/2011 à 12:26 par Thomas Deligny

Dans un stade acquis pour la majorité à la cause des Canadiens, quelques voix se sont faites entendre pour supporter l’équipe de France. Cela n’aura malheureusement pas suffi à transcender les Bleus mais les cinq joueurs du club de Beauvais des Prédators, venus en Autriche pour l’occasion, en auront pris plein les yeux.

 

« Let’s go defenseDefense
escouade spécialisée dans la défense.
, let’s go 
! » Les cris sont en anglais mais les cinq jeunes venus de Beauvais en voiture sont bien là pour apporter leur soutien à l’Equipe de France. Quand ils ont su que la France allait faire les Championnats du Monde en Autriche, ils n’ont pas hésité un seul instant et ont proposé le déplacement à leurs coéquipiers des Prédators. « On devait venir à plus mais nous sommes seulement cinq à avoir pu venir. Nous avons acheté il y a trois mois nos billets : nous allons voir quatre matches, deux de chaque groupe », déclare Adrien. Le tour autrichien coûtera 60 euros, 15 euros le match.

Habitués à faire les déplacements en Elite, ils ont assisté, hier à Graz, aux matches de la poule B, celle de la France. « On a trouvé que le niveau était élevé et surtout que le jeu était beau à voir. C’était très instructif pour nous », souligne le quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
de l’équipe de Beauvais. Tous ont admiré « le style de jeu des Japonais » ou « l’explosivité des Canadiens ». Quant à l’équipe de France, malgré la défaite, « il y a eu des points positifs : elle a bien géré face à une grande équipe du Canada même si elle restait fragile sur certaines actions », explique Adrien. « J’ai trouvé que le 22 avait réalisé une grosse prestation », ajoute-t-il en parlant du MVP côté français, Dimitri Kiernan. Difficile de connaître les petits nouveaux sans avoir le roster de l’équipe.

 

"Viser la deuxième place de la poule"

« Anthony Dablé aussi a réussi un très bon match », ajoute Elvy qui l’avait déjà vu faire une belle prestation lors de la Finale Elite avec les Centaures. Tous sont unanimes pour dire que cette équipe de France a « un fort potentiel qu’il faut qu’elle exploite. Elle doit travailler plus longtemps et acquérir un peu plus de maturité ». Un potentiel entrevu en première mi-temps pendant laquelle « les joueurs étaient présents mais après ils ont baissé d’intensité très vite », reconnaît Enrique. Yohan fait remarquer « les fautes offensives à répétition : les Français ont surtout pris beaucoup de gros jeux et les Canadiens ont réussi à passer vraiment facilement après leurs catches ».

« Leur agressivité défensive s’est estompée ensuite », ajoute Nicolas qui émet un pronostic : « S’ils arrivent à garder un état d’esprit comme dans le premier quart-temps, ils pourront viser la deuxième place de la poule ». Le club des 5 voulait « essayer de parler aux joueurs ce soir comme on l’a fait avec les Japonais qui ont été très sympas. »

Le bilan de la journée est largement positif pour les Prédators qui ont été « agréablement surpris ». « C’était la première fois que nous assistions à un match de coupe du Monde mais personnellement, en ayant vu des matches de CFL, j’ai un peu retrouvé la même ambiance que là-bas. J’aime bien les deux équipes mais je reste néanmoins pour la France, je ne peux pas renier mon pays comme ça ! », admet Adrien. « L’ambiance était excellente, surtout quand l’Autriche a joué. » ajoute Elvy.

La défaite française n’aura pas entamé la bonne humeur des cinq compagnons qui poursuivront leur aventure demain à Innsbruck pour découvrir les équipes de la poule A, notamment les Etats-Unis, le grand favori, histoire de terminer leur périple autrichien de la plus belle des manières.

 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
7 3 0 0 10
7 17 7 14 45
... chargement de la zone de commentaire ...

 Il n'y a pas d'autres options pour jouer en NFL qu'avoir de la chance et avoir réussi une bonne carrière universitaire  – Donte Hall

En VO :  There is no formula to making it to the NFL other than good fortune and and playing well in college. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !