UsFoot School #2 : la visière de casque

le 13/12/2010 à 23:11 par Thomas Depaepe
Mise à jour du 14/12/2010 à 21:48

La semaine dernière "OB" m’a demandé de parler de l’Eyeshield en NFL ; c’est donc avec plaisir que je vais tenter de faire un humble résumé sur l’histoire et le rôle de la visière en plastique que certains joueurs ajoutent à leur casque.

L’histoire

Si les premiers casques existent depuis 1893 et se sont obligatoires depuis les années 40 (suite à de nombreux accidents en partie dus à l’absence de casque et en partie du aux tactiques en V particulièrement dévastatrice), l’addition de la visière sur le casque est très récent. C’est le Défensive End  des Vikings Mark Mullaney qui en 1984 a été le premier joueur a en porter une ; sa visière été artisanale et avait été conçue par Dennis Ryan (le responsable de l’équipement de l’équipe) pour lui protéger un œil blessé lors d’un choc un peu plus tôt dans la saison. Mark Mullaney a aussi été le premier joueur à porter une visière teintée (en l’occurrence en noir) en 1986. On est passé du bricolage maison à la visière standardisé avec l’ancien quarterbackQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
des Bears Jim « Darth Vader » McMahon qui a crée sa marque et l’a vendu auprès de ses collègues ; il faut dire que McMahon s’y connaissait pas mal en optique car il traînait une vilaine blessure à la rétine depuis l’age de 6 ans ou il s’était planté une fourchette dans l’œil en volant réparer un jouet revolver.

Mais quel est l’intérêt de ces visières ?

L’intérêt

Le premier apport est d’éviter de se prendre un mauvais coup de la part d’un adversaire ; évidement cela protége des fourchettes dans les yeux, mais aussi des manchettes arrivant dans le visage (Roethlisberger en a fait les frais il y a 2 semaines). Mais vous me direz, avant l’eyeshield, il y avait déjà les grilles avec un « U » de manière à éviter que les mains adverses ne puissent venir vous blesser… mais ces grilles n’ont pas le deuxième intérêt des visières : à savoir protéger contre la lumière.

En effet, les visières sont traitées contre les reflets ce qui permet de ne pas être ébloui par le soleil ou par la lumière du stade diffractée par la pluie.

En outre, la visière évite aussi de se prendre des morceaux de gazons ou de la terre dans l’œil.

Enfin elle permet de masquer son regard aux yeux de l’adversaire, mais là on est à la limite de l’utilisation et la NFL a combattu la pratique des visières trop teintés comme nous allons le voir.

La teinte et ses dérives

Dans les années 90 et au début des années 2000, la mode envahie petit à petit tous les terrains de l’école élémentaire à la NFL ; cela conduit les fabricants à en proposer pour toutes les bourses et de toutes les couleurs. On a ainsi vu se répandre des visières noires en pagaille, mais aussi des rouges, oranges ou bleues. On à aussi assisté au développement du  « miroir sans teint » qui permettait de masquer totalement son regard tout en améliorant sa vision car elles filtraient les couleurs et « augmentaient le contraste ». Mais tout cela est aujourd’hui (presque) fini.

La NCAA a été la première à tirer la sonnette d’alarme : en cas de choc et de joueur au sol, les médecins ne pouvaient plus réaliser certains gestes de premiers secours (comme se renseigner sur la conscience du joueur à l’aide d’un styler lumineux) ; pour faire l’examen initial sur un joueur avec visière teintée il fallait systématiquement enlever cette dernière mais l’ôter fait courir le risque de bouger la tête et les cervicales donc de paralyser le joueur.

Dés lors, logiquement, au milieu des années 2000, la NFL a interdit les visières teintées pour raison médicale mais aussi vis-à-vis de l’aspect inéquitable pour l’adversaire qui consiste a masquer son regard.

Aujourd’hui il existe encore quelques rares joueurs qui ont des visières teintés (LaDainian Tomlinsson par exemple) mais c’est grâce à une double dispense : de la part d’un médecin accrédité par la NFL et via une décharge signée par son entraîneur indiquant les risques en cas de premier secours. Dans le cas de LaDainian Tomlinson, il s’agit d’une visière totalement noire car il est très sensible à la lumière et il a des migraines lorsqu’il doit jouer en journée ; d’ailleurs L.T porte son casque même lorsqu’il est sur le banc afin de continuer à être protégé.

LaDainian Tomlinson et sa visiére noire
LaDainian Tomlinson et sa visiére noire

J’espère que cela vous éclaire davantage sur la visière portée par certains joueurs. J’ai peut être omis de dire que cela a aussi un coté esthétique, mais je pense que c’était évident !

Si vous avez d’autres questions sur ce point ou sur un autre aspect de la NFL n’hésitez pas à le demander et je tenterai d’y répondre pour la semaine prochaine ; dans le cas contraire j’écrirai un petit laïus sur certains attributs des arbitres NFL.

A bientôt dans la salle de cours !

 

Pour mémoire, le cours précédent : la pastille verte.

... chargement de la zone de commentaire ...

 Si je pouvais recommencer ma vie du début, je souhaiterais être joueur de foot et vous pouvez être certain que je voudrais être membre des Steelers de Pittsburgh.  – Jack Lambert

En VO :  If I could start my life all over again, I would be a professional football player, and you damn well better believe I would be a Pittsburgh Steeler. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !