30 ans cela se fêtevictoire 36-0 du Flash aux dépends des Kangourous

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Romain Clot sous la pression
Romain Clot sous la pression (Lucio Persiani)
le 16/03/2014 à 19:03 par Thomas Depaepe

L’ambiance était à la fête du côté de la Courneuve samedi soir : en effet, toute l’équipe était rassemblée autour du président de l’association Julien Luneau pour souffler les 30 bougies du club. Mais sur le terrain le match fût un peu plus terne que la pièce montée à 5 étages apportée par les Juniors du club sur le terrain.

 

1eren action sur le terrain, les hommes d’Alexandre Pré veulent montrer qu’ils ont mis à profit la trêve de deux semaines : un premier catch de Stéphane Bonnet leur donne un premier first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
, mais ensuite cela fonctionne moins bien et le puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
est inévitable. Le Flash va alors pour la première fois de la rencontre faire parler la poudre : sur le troisième snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
pris par Daniel Connors, le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
américain lance une balle de 40 yards sur Mickael Doukouré qui a pris de vitesse son jeune adversaire pour faire le catch profond et après la réception  le receveur du Flash n’a plus qu’a couvrir les 20 derniers yards pour ouvrir la marque. 7-0 pour les locaux.

Le même scénario se répète sur le second drive de chaque équipe : les Kangourous font une bonne réception par David Dalla Longa, puis la machine se grippe et les ballons fuient les mains des receveurs ce qui amène un nouveau punt rapide malgré une belle présence de la ligne offensive. Le Flash de son côté continue a miser gros : Guillaume Buquet réalise une belle course, puis Doukouré capte le cuir sur 30 yards… mais un mouchoir de pénalité annule le gain. Connors remet à nouveau sa confiance en Mickael Doukouré qui capte à nouveau proprement le cuir et permet aux siens de poursuivre leur progression et d’arriver dans les 20 derniers yards juste avant le changement de côté. Le deuxième quart-temps débute sur un nouveau catch de Doukouré pour une dizaine de yards, puis Guillaume Buquet lâche les chiens mais échoue à 1 tout petit yard de la terre promise : ce yard est pris sur un catch en quick out de Doukouré. 14-0

Le 3ème drive des Kangourous est tout aussi compliqué malgré un Romain Clot qui lance bien le cuir dans sa poche… mais quelques drops et un sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
de Will McHale mettent fin précipitamment au drive. Sur la relance de punt, l’arbitre expulse Arnaud MBoutcha pour targeting ce qui laisse perplexe l’entraineur du Flash Patrick Cark… mais cela n’empêche pas les « jaunes et noir » de continuer a appuyer sur le champignon : Doukouré continue de faire « souffrir » le backfield des Kangourous renforcés par des Juniors et place d’entrée un gros catch de 35 yards, puis Mario Danial signe une belle course dans un quart-temps ou le jaune est la couleur officielle tant les flags sont nombreux. Arrivés dans la zone rouge, Daniel Connors va tenter 3 passes mais aucune n’est catchée ou contrôlable et le field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snap, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
devient inévitable. 17-0.

Après un nouveau punt rapide de Pessac, Loic Lesuperbe signe 2 belles réceptions avant que Paul Durand ne signe une réception millimétrée au cœur de la défense d’aquitaine ce qui prépare le terrain pour un nouveau touchdown : ce coup ci il ne vient pas par la voie des airs mais par les jambes de Daniel Connors qui se calle derrière Buquet pour s’ouvrir le chemin de l’en-but. 23-0 car la transformation est contrée par le 19 des Kangs.

On s’approche alors de la pause, mais décidément rien ne va pour les Kangourous : sur la relance Damien Lasalmonie ne contrôle pas le cuir et Mickaël Boireau n’a qu’a se baisser pour recouvrir le cuir sur la ligne des 30 derniers yards. Ces yards sont avalés rapidement et Steve Delaval signe un TD aérien en bord de ligne : 30-0 pour le Flash à la pause car les dernières secondes ne donneront rien malgré une tentative ambitieuse des Kangourous qui ont enfin mis le pied en zone rouge adverse après avoir réalisé une quatrième et longue sur une feinte de punt jouée au sol de Stéphane Bonnet.

 

Mario Danial
Mario Danial (Thomas Depaepe)
Au sortir des vestiaires, la « black and yellow nation » semble bien partie pour ajouter des points au compteur lorsque Guillaume Buquet s’échappe plein axe pour une superbe course… mais 40 yards plus loin le coureur du Flash échappe le cuir qui est recouvert par la défense adverse. Mais ce turnover ne va pas être mis à profit par l’attaque menée par Romain Clot et à nouveau un punt conclu un drive ou pourtant les Kangourous avaient réussi à se sortir de la zone dangereuse à force de persévérance. De son côté le Flash continue de pilloner par les airs et en deux catchs le TD est à nouveau acquis : le premier catch est signé Artchill Monney et le second Steve Delaval qui termine ainsi avec deux TD inscrit comme Mickael Doukouré. 36-0

La fin du troisiéme quart-temps et l’amorce du quatriéme est marquée par un solide jeu de défense : Anthony Cheron va sacker Connors sur une 3ème tentative du Flash, mais Romain Clot va immédiatement lancer le cuir dans les mains du 93 (numéro à confirmer) qui remet ainsi les siens en attaque. Mario Danial prend a nouveau le jeu au sol à son compte… mais « Super Mario » se blesse lourdement au bras droit en retombant au sol sur un plaquage. Le Flash arrive ensuite aux portes de l’enbut mais ne déchirera pas le rideau défensif adverse ce qui redonne le cuir aux Kangourous pour un ultime drive ou le cuir finira… dans les mains du défenseur du Flash Cyrille Ferreira.

 

Auteur d’un match solide tant en défense qu’en attaque, le Flash a rebondi sur son terrain après la défaite de la semaine passée face aux Cougars, et Daniel Connors a su profiter à plein de l’abondance de ses cibles pour étirer la défense d’aquitaine. Coté Kangourous le bilan est maintenant de 2 défaites en 3 matchs, mais on retiendra aussi le speech d’après match d’une équipe Senior qui faisait sa première sortie sur le terrain depuis le décès tragique du jeune Alexis il y a une semaine.

 

Les photos :

- Par Lucio Persiani

- Par Thomas Depaepe : Portraits et Actions

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
La Courneuve 14 16 6 0 36
Pessac 0 0 0 0 0
... chargement de la zone de commentaire ...

 Messieurs, nous sommes devant, mais on ne sait jamais ce que ces joueurs de Cumberland ont dans leurs tripes. Donc dans la deuxième mi-temps, cognez les proprement et cognez les fort, ne baissez pas de régime.  – John Heisman, coach, Georgia Tech son équipe menait 120-0 à le mi-temps, score final 222-0.

En VO :  Men, we're in front, but you never know what those Cumberland players have up their sleeves. So, in the second half, go out and hit 'em clean and hit 'em hard. Don't let up. 

Citation décalée proposée par micky pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !