Les Cougars imbattablesVictoire à La Courneuve, 21 à 13

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Le Flash a encore du mal à calmer les ardeurs saint-ouennaises.
Le Flash a encore du mal à calmer les ardeurs saint-ouennaises. (Lucio Persiani)
le 06/04/2015 à 18:41 par Grégory Richard

Leaders du classement, avant la 6e journée du championnat Elite, les Cougars de Saint-Ouen l'Aumône ont conservé leur invincibilité cette saison, après un succès convaincant, sur le terrain du Flash de La Courneuve (13-21). Les visiteurs ont pu s'appuyer sur un gros travail des lignes, et sur un jeu aérien redoutable.

Dominateurs sur toute la ligne ... Comme au match aller, en février dernier, la guerre des tranchées a été remportée par les Cougars, face au rival francilien et courneuvien. Cet atout majeur des hommes de Xavier Mas est d'ailleurs visible dès le premier drive des visiteurs.

Tanner Price se connecte ainsi parfaitement avec Patrick Botela et Jefferson Alexandre, avant une passe millimétrée vers Florent Hirel dans la red zone, pour un TD du numéro 84 inscrit côté gauche. La conversion à un point est réussie par Sébastien Torel (0-7).

Dominateurs sur toute la ligne ... C'est également vrai en défense. Le Flash a ainsi un mal fou à installer son jeu d'attaque, rapidement compliquée par une mésentente entre Marcus Shaw et Paul Durand puis par un draw play annihilée par un gang-tackling de la D-Line Cougar, sur la ligne de scrimmage.

Cela n'empêchera pas La Courneuve de trouver la clé quelques secondes plus tard, sur un big play signé Marcus Shaw. Parti plein centre, le running backRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
profite du bon travail de sa ligne et d'un certain nombre de plaquages manquées par les Saint-Ouennais pour conclure une course de 55 yards pour un touché. Selim Ziane égalise au pied, pour l'extra-point (7-7).

Le Flash rentre enfin dans son match, mais va tout de suite reprendre un coup de massue. Une banderille signée Jefferson Alexandre, lequel sanctionne, sur un retour de coup de pied de 90 yards, la passivité de l'équipe spéciale courneuvienne. Sébastien Torel valide ce coup de maître, avec une conversion à un point (7-14). Ce sera d'ailleurs le score à la fin du premier quart.

Dans le deuxième acte, peu de choses à se mettre sous la dent: si la défense du Flash ralentit un peu plus l'offense adverse, l'attaque est systématiquement pénalisée par des flags en série. Résultat: il faut attendre la fin de la première période, pour voir le Flash dangereux sur une série rapide, alimentée par deux bons catches de Steve Delaval, dont un dans les 20 yards adverses pour le deuxième TD des siens. La transformation de Selim Ziane heurte finalement le poteau droit. 13-14 à la mi-temps.

Les Cougars prêts à snaper.
Les Cougars prêts à snaper. (Lucio Persiani)
Le début de la deuxième mi-temps ressemble étrangement au début de match. Tanner Price fait ainsi souffrir la défense courneuvienne, avec des bonnes connexions signées Jefferson Alexandre et Jean-Michel Da Moura.  Ces deux derniers sont justement les plus en vue sur l'un des drives Cougars qui atterrit dans la red zone courneuvienne. Un secteur que maîtrise l'ancien QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
de Wake Forest, avec une passe laser et plein centre sur Jean-Michel Da Moura, au nez et à la barbe de Kevon JoyceSébastien Torel transforme sa troisième conversion à un point en trois tentatives (13-21).

Dos au mur, le Flash se retrouve également sur le reculoir en attaque, avec une ligne offensive percée de toute part, au grand plaisir des Tim WillmanRobin Mouton ou encore Carl Tembo. SackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
concédé, ballons battés et jeu offensif peu inspiré, avec des draws ou des bubbles qui ne gagnent que quelques yards à peine. Le fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
perdu par Marcus Shaw n'arrange pas les choses en quatrième quart-temps, mais la défense du Flash tend à maintenir le suspense.

Survient alors une fin de match pour le moins débridée. Situé dans ses vingt yards, Paul Durand parvient à trouver Yohann Rouat dans la profondeur, pour un touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
de 85 yards du receveur. Joie de courte durée pour le Flash, puisqu'un flag annule ce touché des locaux. Dans la foulée, Tim Willman détourne un lancer de Paul Durand pour un turnover on downs.

Décidés à faire tourner le chrono, dans les vingt yards du Flash, les Cougars trouvent toutefois le moyen de perdre le cuir, sur un fumble de Tim Willman. Sans conséquences pour les Noirs et Or, qui annihilent les dernières opportunités adverses, avec un nouveau ballon touché par Tim Willman.

Victoire 21-13 pour les Cougars, qui enregistrent un cinquième succès en six matches et restent invaincus dans ce championnat Elite. Les Val-d'Oisiens pourraient d'ailleurs valider leur ticket en playoffs dès le week-end prochain. Il faudra pour cela dompter les Argonautes d'Aix-en-Provence, deuxièmes (4-1). Pour le Flash, les choses se compliquent un peu plus, avec une fiche de trois victoires et trois défaites, et un déplacement à venir chez les Black Panthers de Thonon-les-Bains, également à 3-3 ...

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
La Courneuve 13
Saint-Ouen-l'Aumône 21
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je suis grand depuis que je suis petit.  – William "The Refrigerator" Perry

En VO :  I've been big ever since I was little. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !