Victoire précieuse de New England à San DiegoLes Patriots toujours 1ers de l'AFC

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Akeem Ayers célébre son interception
Akeem Ayers célébre son interception (Lenny Ignelzi, AP Photo)
le 08/12/2014 à 13:15 par Pierre-François Flores

A la vue de leur calendrier, ce déplacement en Californie semblait être la dernière grosse marche à franchir pour les New England Patriots (10-3) en lice pour l'avantage du terrain pendant les playoffs. Malgré une attaque souvent mise en échec par une belle défense des San Diego Chargers (8-5), 2 turnovers perdus, dont un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
retourné jusqu'au TD, les Patriots ont gagné 23-14, marquant 20 points restés sans réponse. Ils demeurent premiers, une position dont il sera difficile de les y déloger.

On le répétera jamais assez : les défenses gagnent les championnats. Celle des Patriots a limité l'attaque menée par Philip Rivers (20/33, 189 yards, 1 TD et 1 Int., rating 73.9) à 216 yards nets, 13 first downsFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
et un seul TD offensif. Pourtant sans Dont'a Hightower, blessé, et remplacé dans le rôle du "signal caller" par Chandler Jones, les Patriots ont complètement mis sous l'éteignoir les armes offensives adverses à commencer par le RB Ryan Mathews (11 courses pour 44 yards) de retour de blessure.
Une semaine après avoir fait ce qu'elle a pu à Lambeau contre les Packers, retardant longtemps l'échéance, la défense du Massachussetts a prouvé qu'elle était actuellement l'une des meilleures de la ligue ou en tout cas l'une des plus percutantes.

Offensivement, les Patriots ont bien débuté le match mais se sont heurtés à une défense prête à les recevoir dans la zone rouge. Très agressive, la D des Chargers a empêché le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
à 3 reprises laissant 2 field goalsField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
et interceptant Tom Brady (28/44, 317 yards, 2 TD et 1 Int., rating 90.8) à 10 secondes de la mi-temps (Manti Te'o). Plus tôt, elle avait forcé le fumble de Brandon LaFell, récupéré et remonté 53 yards jusqu'au TD par Darrell Stuckey. Le score est de 14-3 à cet instant et ce sera les derniers points des Chargers.

Mike Scifres se blesse ; Rob Gronkowski encore et toujours

A environ 5 minutes de la fin du 2ème quart-temps, les Chargers perdent un élément important dans ce jeu de gagne-terrain : leur punter. Sur l'action, Brandon Bolden déboule et contre le puntPunt
action utilisée en 4ème tentative et x yards à parcourir. Plutôt que de tenter les x yards, l'attaque choisit de botter le plus loin possible pour faire reculer son adversaire.
de Mike Scifres, l'un des meilleurs spécialistes de la ligue, qui basculent et retombe violemment sur son épaule gauche. C'est Nick Novak, le botteur de précision, qui assumera ce rôle pour le reste du match et permettra à New England de bénéficier de très bonnes possessions sur chacune des séries qui suivront. Dans l'immédiat et suite au punt contré, Rob Gronkowski et Tom Brady se connectent pour le TD. 14-13 San Diego.

Souvent blessé ces dernières saisons, "the Gronk" (8 réceptions pour 87 yards, 1 TD) est, à l'instar de sa défense, en grande forme. Il a d'ores et déjà signé sa 4ème saison avec au moins 10 TDs, un record NFL pour un tight end.

La défense de San Diego finit par céder en deuxième mi-temps

Rien n'est marqué durant le 3ème quart-temps ce qui illustre le très bon travail des deux défenses. Malgré de bonnes positions pour commencer ses séries, les Patriots n'avancent pas et San Diego ne concède le premier first down de la 2ème mi-temps qu'en toute fin de période. Mais ce qui est vrai pour la défense californienne est vrai pour son homologue adverse. Rivers et son attaque n'arrive pas à trouver un semblant de rythme et chaque yard est gagné de haute lutte. Finalement Rivers est intercepté par Akeem Ayers et les Pats réussissent à prendre la tête du match à 10:34 de la fin sur un field goal de 38 yards de Stephen Gostkowski. 16-14 New England.

Rien n'est perdu pour San Diego mais la physionomie de cette 2ème mi-temps ne laisse que peu d'espoir. Sur le premier jeu de leur série suivante, Tom Brady finit par trouver la faille dans la défense longue adverse. Il trouve Julian Edelman pour une quinzaine de yards, qui échappe à deux défenseurs et s'en va marquer le TD de la victoire de 69 yards, le tout sous les clameurs d'un Qualcomm Stadium étonnamment acquis à la cause des hommes de Belichick.

Sur le drive suivant, on pourra s'étonner du choix des Chargers de ne pas tenter une 4ème-et-4 au milieu du terrain alors qu'il reste 6 minutes à jouer et qu'ils doivent marquer 2 fois. Mais peut-être que leur coach Mike McCoy avait compris que la mission était impossible ? Ou peut-être avait-il déjà la tête à la réception des Broncos la semaine prochaine ? Avec deux succès de moins, la route des playoffs va très certainement passer par les Wild Cards or après Denver, il faudra gagner à San Francisco et à Kansas City. Si les Chargers ont encore leur destin en main, ils ne peuvent plus se permettre d'autres faux pas.

Avec la réception des Dolphins et des Bills, et le déplacement chez les Jets au milieu pour finir la saison, les Patriots viennent très probablement de s'assurer ce fameux avantage du terrain pour les playoffs. On ne serait dès lors plus très loin d'un sixième Super Bowl pour la bande à Brady.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Los Angeles 0 14 0 0 0 14
New England 3 10 0 10 0 23
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je ne vois pas de différence entre ce qu'il fait et ce qu'il est. C'est une façon artistique de jouer en ligne offensive. Il fait paraître la tâche facile.  – DeDe Muñoz à propos de son mari Anthony

En VO :  I don't see any contrast between what he does and the way he is. It's an artistic way of playing the offensive line. He makes it look easy. 

Citation réelle proposée par Libs91 pour 10 Bzh. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !