Buffalo surpasse "Detroit" points !Les Bills surprennent les Lions (17-14)

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Dan Carpenter décisif face aux Lions
Dan Carpenter décisif face aux Lions
le 06/10/2014 à 14:19 par Thomas Deligny

C’est ce qu’on appelle une retour triomphal. Jim Schwartz, l’ancien head-coach des Lions, a réservé une sacrée surprise à ses anciens protégés et porté en triomphe par ses nouveaux. L’actuel coordinateur de la défense des Bills a réussi à tenir l’escouade de Matthew Stafford (18/31 passes complétées, 221 yards, TD, INT) à distance et l'empêchant surtout d'obtenir des nouvelles tentatives (1/11 sur troisième) à l'image d'un Marcell Dareus intenable sur sa ligne et auteur de 3 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).

Pourtant, sur le terrain, l'homme de la soirée restera Dan Carpenter. Le kicker des Bills a permis à son équipe de l'emporter dans les derniers instants grâce à un field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
de 58 yards. C'est également lui qui avait remis ses Bills en selle en passant deux deux coups de botte de 45 et 25 yards peu après le deuxième quart-temps et juste avant le dernier quart-temps. Detroit pensait avoir pris le large en inscrivant deux touchés coup sur coup d'abord sur une passe de Stafford pour Golden Tate de 8 yards et grâce à une interceptionInterception
passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de Rashean Mathis retournée pour 41 yards.

Les Bills ont donc trouvé les ressources nécessaires pour pallier l'absence de leur "titulaire" E.J. Mamuel placé sur le banc et qui a fait les frais de la dernière défaite contre Houston. Buffalo a donc fait appel à Kyle Orton, lui qui n'avait jamais perdu contre Detroit en 10 ans de carrière. L'"ancien" s'est chargé de mener les siens à la victoire, avec 308 yards lancés, un TD de 2 yards pour Chris Gragg, transformé à deux points, et une bombe de 42 yards à destination de Marquise Goodwin. Avec 294 yards glanés dans les airs, les Bills ont nettement misé sur leur jeu de passe alors que leur RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
ont été inexistants, seulement 49 au total et un CCenter (C)
c'est le joueur de la ligne offensive qui transmet le ballon entre ses jambes au QB lors du snap.
.J. Spiller (7 yards en 9 courses) complétement bloqué, alors que la révélation Sammy Watkins a confirmé tout son potentiel avec 87 yards engrangés.

Avec un rapport gain aérien/gain au sol un peu moins disproportionné (194/69), les Detrois Lions ont néanmoins fait travailler les mains sûres de Golden Tate (134 yards en 7 réceptions, 1 TD) et mis en valeur leur rookie George Winn (48 yards au total). D'autant que Calvin Johnson a aggravé une blessure à la cheville au retour des vestiaires et que Reggie Bush a subi le même sort quelques actions plus tard. Mais leur talon d'achille est venu de leur nouveau botteur Alex Henery, qui a manqué trois field goals dont un qui aurait pu être décisif à 20 secondes du terme final et juste avant celui de Carpenter. Henery, arrivé depuis deux semaines après le limogeage du rookie Nate Freese, pourrait refaire ses valises dans la semaine. 

Au delà de cette défaite amère après avoir mené de 14 points, Detroit a perdu des joueurs clés sur blessure et devra rapidement trouver la solution à son problème de botteur (4 fields goals réussis sur 12 seulement cette année !). De son côté, Doug Marrone a peut-être trouvé un moyen de stimuler EJ Manuel avec la concurrence du vétéran Orton. Réponse le week-end prochain avec, pour les Bills (3-2), la réception des irréguliers Patriots

 

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Detroit 7 7 0 0 0 14
Buffalo 0 3 3 11 0 17
... chargement de la zone de commentaire ...

 La NFL, comme la vie, est pleine d'idiots.  – Randy Cross, ancien linebacker des 49ers de San Francisco

En VO :  The NFL, like life, is full of idiots. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !