Denver assure sa suprématie dans l'AFC OuestSuccès 35-21 sur les Chargers

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Emmanuel Sanders auteur de 3 TDs cette nuit contre les Chargers
Emmanuel Sanders auteur de 3 TDs cette nuit contre les Chargers (Ric Tapia, NFL)
le 24/10/2014 à 07:21 par Pierre-François Flores

Dans le TNF de cette nuit, les Denver Broncos (6-1) rencontraient leurs grands rivaux de l'AFC Ouest, les San Diego Chargers (5-3). En jeu, la domination dans la division. Quatre jours après avoir sévèrement battu les 49ers, les Broncos ont remis cela en ajoutant 35 nouveaux points (3 touchdownsTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
d'Emmanuel Sanders, 2 de Juwan Thompson) contre seulement 21 pour leur adversaire.

Il faut attendre le tout début du 2ème quart-temps pour voir les Denver Broncos ouvrir la marque sur une passe de 2 yards de Peyton Manning (n°20 sur la saison, 511 en carrière) (25/35, 286 yards, 3 TD et 0 Int., rating 124.2) pour Emmanuel Sanders (9 réceptions pour 120 yards, 3 TD). Sa nouvelle cible avait déjà lancé la série sur une réception spectaculaire de 38 yards. Quand la meilleure attaque dans la zone rouge rencontre la plus mauvaise défense dans cette même zone, cela s'achève avec des points pour la 54ème fois de suite. 7-0 Broncos.

Deux séries plus tard les Chargers avancent méticuleusement par la voie des airs et Philip Rivers (14/16, 115 yards à cet instant ; 30/41, 252 yards, 3 TD et 2 Int., rating 92.7) convertir une 3ème-et-20 en trouvant Antonio Gates dans l'axe : 1ère-et-goal à 2 yards de l'en-but. Sur le jeu suivant, Keenan Allen réceptionne la passe du QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
et égalise. La série aura couvert 84 yards en 13 jeux et 7:31. 7-7.
Sur la série, le TE Gates (5 réceptions pour 54 yards, 2 TD) passe la barre des 9584 yards en carrière de Lance Alworth et devient le meilleur receveur de l'histoire des Chargers.

Coup de pouce arbitral converti en TD

Sur le kickoffKickoff
coup de pied d'engagement en début de mi-temps. Effectué balle à terre depuis la ligne des 30 yards de l'équipe qui engage.
suivant, Andre Caldwell commet un fumbleFumble
quand le porteur du ballon laisse échapper celui-ci par maladresse ou suite à un choc. Le ballon est alors à terre mais vivant et c'est la 1ère équipe qui le ramasse qui en prend la possession. Avec les interceptions, le fumble est la seconde façon de rendre le ballon à l'adversaire. Ensemble, ils constituent des Turnovers (pertes de balle). C'est souvent cette stat. qui décide de l'issue de la rencontre.
récupéré par San Diego mais la possession est rendue à Denver après la révision vidéo. La décision est surprenante puisque l'on voit le ballon bouger une fraction de seconde avant que le coude du joueur n'aille à terre.

L'aubaine ne va tarder à se concrétiser au tableau d'affichage pour Denver. De l'autre côté du two-minute warningTwo-Minute Warning
temps mort institutionnel demandé par les arbitres quand il ne reste plus que 2 minutes à jouer dans chaque mi-temps.
, Manning et Demaryius Thomas (8 réceptions pour 105 yards) convertissent une 3ème-et-7. Trois jeux plus tard, sur une nouvelle 3ème tentative et deux yards cette fois, Manning se connecte avec Sanders pour le TD de 31 yards (N°21 sur la saison, 512 en carrière). Le QB apprécie les fins de mi-temps et celle-ci a été mise à profit parfaitement. 14-7 Broncos.

Denver creuse l'écart avec un hat trick de Sanders

Pour débuter la 2ème mi-temps, Chris Harris intercepte Rivers sur la 3ème tentative. Les Chargers perdent leur 4ème ballon de la saison mais pour la première fois leur adversaire va capitaliser dessus. Manning trouve ses receveurs pour de bons gains puis, à 3 yards de la end zoneEnd Zone
Zone d'en-but de 10 yards située de chaque côté du terrain.
, lance son 3ème TD de la soirée pour Emmanuel Sanders (N°22 sur la saison, 513 en carrière). 21-7 Broncos.

Moins de 4 minutes plus tard, c'est le RBRunning Back (RB)
Terme générique qui englobe les HB et les FBFullback (FB)
coureur puissant et polyvalent. Il joue le rôle de bloqueur, de receveur et de bulldozer balle en main. Constitue avec les halfbacks (HB), les running backs (RB).
.
Juwan Thompson qui alourdi la note sur une course de deux yards. Les Chargers concèdent non seulement de gros gains mais commettent des fautes coûteuses. A la moitié du 3ème QT, San Diego n'a pas obtenu un first downFirst Down
1ère tentative. Série de 4 tentatives dont l'attaque dispose pour couvrir un minimun de 10 yards.
, a perdu 1 yard et a été pénalisé de 51 yards. 28-7 Broncos.

A -21, les visiteurs se jettent à l'attaque. Rapidement dans la red zone puis dans les 10 yards, il leur faut 7 jeux pour conclure sur une 4ème tentative quand Rivers trouve encore sa cible favorite Gates (8ème TD cette saison). Ce 55ème voyage consécutif dans la zone rouge adverse ramène encore des points aux Californiens. 28-14 Broncos.

Si le jeu de course de San Diego est inexistant (Branden Oliver : 13 courses pour 36 yards et longtemps en négatif), le Bronco Ronnie Hillman fait parler sa vitesse et accumule les yards (20 courses pour 109 yards, plus longue de 37 yards). Le dernier acte à peine entamé, Eric Weddle intercepte Manning dans la end zone mais Marcus Gilchrist est logiquement pénalisé pour un holding défensif. Sur le jeu suivant, Thompson marque son 2ème TD de la soirée, le 4ème sur les 4 séries pour Denver. 35-14 Broncos.

Les Chargers réduisent l'écart sur une 2ème passe de Rivers pour Gates mais la cause est entendue. 35-21 Broncos. Ni le field goalField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
manqué de Denver, ni la 2ème interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
de Rivers changeront quoique ce soit à cette rencontre.

Place aux Brady-Manning Bowl n°16

San Diego vient de perdre 2 fois en 4 jours contre un rival de division. Autant dire que la victoire de celle-ci est plus que compromise. Toutefois, avec déjà 5 succès, ils se retrouvent en tête des équipes luttant pour les Wild Cards. Et avec la qualité de cette équipe, il serait étonnant de ne pas les voir en playoffs en janvier.

Denver a non seulement été impressionnant en attaque mais a confirmé sa bonne santé défensive. Von Miller a ajouté un 8ème sackSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
(leader NFL), le jeu de course adverse a été muselé (61 yards) et les arrières défensives ont intercepté 2 fois Rivers.
En tête dans la conférence américaine, les Broncos retournent comme l'an dernier à Foxboro pour y affronter les Patriots. Encore une occasion pour nous de voir s'affronter les 2 meilleurs QB de leur génération. Un succès de Denver leur donnerait un peu d'air en tête de la conférence, synonyme d'avantage du terrain pendant toute la durée des playoffs. Mais nous n'en sommes pas encore là.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Denver 0 14 14 7 0 35
Los Angeles 0 7 7 7 0 21
... chargement de la zone de commentaire ...

 Quand tu gagnes, ne dis rien. Quand tu perds, dis-en encore moins.  – Paul Brown

En VO :  When you win, say nothing. When you lose, say less. 

Citation réelle proposée par Trixi. Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !