Encore une victoire étriquée pour Denver11ème succès de suite contre les Browns

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

Peyton Manning (3 INT) a pu compter sur Ronnie Hillman (111 yards)
Peyton Manning (3 INT) a pu compter sur Ronnie Hillman (111 yards) (David Richard, AP Photo)
le 18/10/2015 à 23:52 par Pierre-François Flores

Toujours derrière une grosse défense sachant palier les errements offensifs, les Denver Broncos (6-0) ont arraché en overtime la victoire chez les Cleveland Browns (2-4), 26-23, sur un field goal de 34 yards Brandon McManus (4/5, échec de 51 yards). La défense du Colorado a de nouveau arraché 3 ballons, dont le 2ème pick-6 d'Aqib Talib cette saison. Mais ce qui risque de faire couler d'encre à Cleveland est la décision de coach Mike Pettine de tenter la conversion à 2 points pour prendre non pas 4 mais 6 points d'avance dans le dernier acte.

Dans le dernier quart-temps, les Browns passent en tête pour la 1ère fois sur un pick-6 de Karlos Dansby, qui réalise ainsi sa 2ème INT de la soirée. 20-16. Pettine choisit de façon surprenante de tenter la conversion à 2 points qui échoue. Ce choix leur coûte au final le match.
Sur l'action suivante, Peyton Manning (26/48, 290 yards, 1 TD et 3 Int., rating 53.3) trouve Emmanuel Sanders pour 75 yards et le touchdownTouchdown (TD)
c'est l'essai qui vaut 6 points et qui peut être transformé au choix à 1 ou 2 points. Il suffit que le ballon pénètre dans la endzone. (pas besoin d'aplatir)
. 23-20 Denver. Conséquence, au lieu de donner la victoire à son équipe, Travis Coons envoie tout le monde en overtime (26 yards FGField Goal (FG)
coup de pied à 3 points effectué le plus souvent en 4ème tentative quand l'attaque a été bloquée. Il est joué depuis l'endroit où la dernière action c'est achevée. En cas de réussite c'est 3 points et engagement. En cas d'échec, la possession change de camp mais il y a deux possibilités : avant le snapSnap
signal de départ de l'action, quand le centre transmet la balle au QB.
, la balle était à l'intérieur des 20 yards, on replacera alors la balle sur la ligne des 20 yards ou elle était placée au-delà des 20 yards, on la replacera au même endroit.
). Les Browns auront eu leur chance, notamment en interceptant pour la 3ème fois Manning, mais sans jamais pouvoir concrétiser.

Denver : du mieux au sol, du pire dans les airs

Les Broncos partent au repos pour une semaine avec un bilan de 6-0. Ca, c'est le côté positif. Par contre, les interrogations soulevées depuis la week 1 persistent voire s'amplifient. Manning a de nouveau lancé un pick-6, son 3ème de la saison. Il faut remonter à 2008 pour voir le QBQuarterback
c'est le stratège de l'équipe. Il décide des tactiques avec ses coachs. Il est chargé de transmettre la balle à ses coureurs et de distiller les passes à ses receveurs.
se faire remonter une interceptionInterception
passe du QB rattrapée par un défenseur (un adversaire).
pour le TD à 3 reprises. Nous n'en sommes qu'à la 6ème journée. Il en est également à 7 TD pour 10 INT avec un rating de 72,5. Il vient de lancer 5 interceptions en 8 jours et voit son rating chuter pour la 3ème fois de suite.

Du côté des receveurs, Demaryius Thomas s'est rendu coupable de 2 énormes passent droppées, l'une en fin de 4ème quart-temps et l'autre en prolongation même s'il termine meilleur receveur de son équipe avec 111 yards en 10 réceptions. Manning s'est aussi beaucoup appuyé sur Emmanuel Sanders avec qui il combine pour le TD de 75 yards et quelques autres réceptions clés en overtime.

Gary Kubiak se rassurera en se disant Ronnie Hillman monte en puissance et confirme qu'il est le coureur n°1 des Broncos. Il a gagné 111 yards en 20 soit plus de 5,5 yards par course, bien mieux que les 2,5 yards moyen de l'équipe dans ce secteur.

Au registre des inquiétudes, il y a une incapacité à marquer des touchdowns offensifs: aucun lors des 1ers quart-temps en 2015, celui de Sanders était le 1er en 27 drives.

Deux semaines sans match attendent les Broncos avant d'accueillir les Packers pour leur premier vrai test de la saison.

Cleveland : des regrets ... comme d'habitude (?)

Ils n'ont plus battu les Broncos depuis 1990 ; cette année-là, Bernie Kosar est leur QB et John Elway est en face. Cet après-midi, Josh McCown (20/39, 213 yards, 2 TD et 2 Int., rating 63.3) n'a pas été loin de mener son équipe au succès et est le premier passeur cette saison à lancer 2 TDs à cette défense. Gary Barnidge a marqué les 2 fois, son 4ème match de suite avec au moins un TD. Mais McCown a aussi été sacké 4 fois et a lancé 2 INT dont le pick-6 à Talib. Il a aussi mal géré la série en prolongation faisant suite à la 3ème INT de Manning, la première de la carrière de Barkevious Mingo. Depuis les 41 yards de Denver, les Browns enchainent 3 jeux pour perte de terrain, dont 2 sacksSack
plaquage du QB dernière la ligne de scrimmage (perte de terrain).
évitables par McCown, qui les mettent hors de portée du field goal. Denver gagnera le match sur le drive suivant.

Voir toutes les infos de ce match (articles, statistiques, play-by-play...)

  1 2 3 4 OT Final
Cleveland 0 0 7 16 0 23
Denver 3 7 3 10 3 26
... chargement de la zone de commentaire ...

 Je n'irais jamais vers quelqu'un pour le blesser délibérément à moins que ça ne soit, vous savez, important… comme un match de championnat ou quelque chose comme ça.  – Dick Butkus, ancien linebacker des Chicago Bears (1960/70)

En VO :  I wouldn't ever set out to hurt anyone deliberately unless it was, you know, important… like a league game or something. 

Suggérer une citation réelle ou fictive pour 10 Bzh !